Ci dessous une réaction au livre "Semeur d'espoirs" de P Rabhi.

J'ai soutenu pendant plus d'un an ce mouvement et je m'en désolidarise car certains écrits de Monsieur Rabhi révèle un état d'esprit loin de mon idéal d'humanisme, de liberté et de respect des autres. Au revoir.

Pierre Rabhi, philosophe agriculteur créateur du concept de sobriété heureuse, promoteur de l'autonomie alimentaire, du respect de la nature, de l'agriculture paysanne, des circuits de distribution court, des réseaux de solidarité, des initiatives citoyennes. Tous ça est bien, beau et séduisant mais il y a quelque chose qui cloche - hélas. Outre une posture de gourou  suscitant une forme d'idolâtrie, il y a derrière son discours du "retour" à la nature une forme d'ultra-normalisation de l'humanité basé sur une vision caricaturale de la "nature" où tout se qui sort du "modèle traditionnel" est à rejeter notamment les familles homoparentales qualifiées de "dangereuses" dans son "livre" "semeurs d'espoirs" (et on imagine ce qu'il pense de l'avortement). Bien loin donc de l'esprit de 68, de la défense de la liberté et du "vivre ensemble", dans un déni de ce qu'est la nature qui est la manifestation même de la diversité (y compris l'homosexualité  constatée chez beaucoup d'espèces animales) . Il a également une méconnaissance totale de l'anthropologie où des modèles de parentalités très différents existent, loin de l'uniformité qu'il défend. Par ailleurs en qualifiant les familles homoparentales de "dangereuses", il justifie toute les formes d'oppression à leur égard. Pierre Rabhi, taisez vous et allez cultiver votre jardin. l'humanité n'a pas besoin de donneurs de leçons ou de pseudo Gandhi. En semant vos espoirs, vous me désespérez de l'humanité.

Vues : 15011

Y répondre

Réponses à cette discussion

En effet l'adulte doit réapprendre l'altruisme, c'est d'ailleurs ce qu'il y a de plus charmant chez l'enfant. La société matérialiste fait tout pour que l'enfant s'attache aux objets, à l'argent plutôt qu'à l'amour inconditionnel.

Pour réussir il faut trouver un métier qui rapporte beaucoup, deux amis d'enfance peuvent ne plus se côtoyer adultes à cause d'un salaire trop différent, l'un se sent meilleur, l'autre se sent diminué, alors que l'essentiel est dans le coeur. Réapprendre à nous aimer, à nous entraider, c'est cela l'avenir sans quoi ce sera terrible.

Merci pour l'échange.

@ Alexandre

...je ne sais pas pourquoi mais ton discours me fait froid dans le dos...

Réapprendre à nous aimer bien sûr! Mais tu sembles avoir une idée tellement précise de LA vérité et de ce qu'il faut penser que je ne vois pas bien comment il y reste un espace pour l'altérité....

"L'erreur du monde fut de se laisser tenter par l'appât du gain en abandonnant petit à petit leurs valeurs et savoir-faire ancestraux."

Il faut croire que les valeurs ancestrales n'ont pas été suffisamment fortes pour faire face à cette tentation! Je reviens à la "conscience" qui correspond pour moi à l’âge adulte de l'humanité. Des valeurs auxquelles on adhère par convention, par tradition, par conditionnement, par conformisme....ne feront JAMAIS le poids face à la puissance d'attraction de l'argent.

Les merveilleux temps anciens n'ont pas empêché pêle-mêle la maltraitance des enfants, le droit de cuissage, l'oppression des femmes et des faibles (handicapés notamment), les guerres, l'inquisition, la corruption etc... L'histoire est remplie d'horreurs à toutes les époques alors cessons de mythifier le passé.

Encore une fois la chance de notre époque c'est d'avoir suffisamment de recul pour tirer des leçons de tout ça. Et surtout d'avoir enfin le choix de ce que nous voulons.

Pour reprendre l'exemple de l'agriculture qui me semble très parlant, recréer de petites exploitations diversifiées, sans pesticides, sans travail du sol (labour), avec une autre concetion de la nature n'est pas retourner vers le passé (comme veulent d'ailleurs le faire croire les afficionados de la FNSEA) c'est au contraire, inventer un monde nouveau à la lumière de tout ce qu'on a appris en faisant un choix et non pas en faisant tout ce qu'on est capable de faire sans réfléchir. Oui on sait fabriquer des clones mais on peut choisir de ne pas le faire.... Jusqu'ici l'humanité a toujours avancé au rythme des inventions technologiques et scientifiques sans jamais s'interroger. Pour moi ce qui est nouveau c'est qu'aujourd'hui on a le choix (d'accord il faut faire très vite). Nos ancêtres n'ont jamais eu ce choix.

Choisir de faire lent quand on peut faire rapide, choisir de faire moins mais mieux alors qu'on peut faire plus mais moins bien etc... c'est ça la vraie liberté et c'est ça qui épanouira réellement l'être humain j'en ai la conviction.

le reste coulera de source...

J'ajouterai en ce qui concerne les sociétés encore aujourd'hui dites "traditionnelles" qu'elles se délitent à vitesse V et je le regrette. mais les jeunes fuient ces sociétés, courant dans les bras du capitalisme à l'occidentale et ses mirages. Pourquoi? Parce que ces sociétés se sont bâtis sur des éléments trop fragiles pour faire face à l'ogre occidental. les jeunes ne voient pas du tout ce que leur culture peut avoir de précieux. ils ont plutôt le sentiment de n'avoir pas eu de choix et c'est la réalité même si nous, ça nous fait rêver. Aucune place pour le désir individuel dans les communautés traditionnelles vécues comme un carcan par beaucoup de jeunes (c'est encore vrai pour certains milieux ruraux en Europe...)

Encore une fois....faire les choses en conscience et s'ouvrir aux autres là me parait être une piste prometteuse....

La perfection n'est pas de ce monde, mais entre le "top" et le pire il y a un chemin intermédiaire.

Le respect des femmes ne consiste pas à leur offrir un travail en dehors de la maison avec un salaire équivalent à l'homme ou alors il faudrait que cette femme abandonne l'idée d'enfanter, car ce n'est pas en étant ministre de l'éducation que l'on sait élever un enfant. La preuve est que maintenant on demande à l'enfant s'il préfère être une fille ou un garçon !!

Savoir s'occuper d'un foyer au moindre coût est un métier à part entière, cela prend plus de 8H/jour.

Si la société actuelle engendre des ados complètement déréglés, ne voyant que par le plaisir des sens, c'est parce que leur éducation a été orientée dans ce sens, mais par qui ? Les parents ou l'école, la télé, les vidéos ?!

Il leur manque des valeurs saines, quelles soient bouddhistes, chrétiennes, juives, musulmanes, ces valeurs sont les mêmes et c'est ce qui n'est plus enseigné (ou tellement mal !).

On ne sauvera pas le monde avec l'agriculture seule.

Relisez les évangiles ou d'autres livres saints (par la sainteté de l'enseignement qu'ils contiennent) cessez d'écouter ceux qui en parle, cherchez par vous même.

Vous découvrirez que tout le nécessaire est sous nos yeux, mais c'est par un refus de s'y intéresser que la société est devenue démoniaque (très opposée aux saints préceptes). Notre époque bénéficie d'une technologie qui permettrait à l'humanité de corriger ses erreurs écologiques, mais une science sans conscience (sagesse) n'est que ruine de l'âme. 

De toute façon, la Jeunesse n'apprend pas par nos Mots (l'Education) mais par nos Actes (Mimétisme de nos propres comportements)...   Alors si nos jeunes sont aussi paumés, c'est tout simplement l'Image de ce que nous sommes nous-mêmes...   l'Humain Adulte est personnel et égoïste, le Jeune est Altruisme...  il tente bien de résister à l'Endoctrinement du "chacun pour soi" qu'on lui impose de par nos Comportements d'Adultes absolument Individualistes...    et voilà pourquoi le Monde Humain continue à perdurer de la sorte...  à chaque nouveau Arrivant l'Adulte "endoctrine" les Descendants...   l'Adolescent cherche bien à résister mais c'est de plus en plus dur...   bref, je sais, c'est dur à entendre mais y a rien d'autres que nous-mêmes qui sont les précurseurs et les propagandistes inconscients d'un Monde Déshumanisé que l'on voudrait pourtant tant quitter...  la solution n'est que dans les Adultes et nul part ailleurs...   mais ce n'est encore qu'un avis...    Merci pour ces partages riches ;-)

Merci Alexandre

ça fait du bien quelqu'un qui a les pieds sur terre.

En tant que matheux, je ne peux pas considérer qu'il y ait plusieurs vérités: la mienne, la tienne, la leur, etc...

quand 2 personnes ne sont pas d'accord il y en a au moins une qui a tort, et aujourd'hui plus personne n'accepte d'avoir tort!

On a certainement tous une partie de vérité et une partie d'erreur, et c'est en partageant et argumentant qu'on pourra se rapprocher de LA Vérité... à condition de la chercher... honnêtement!

Bonsoir

Je me permets de répondre précisément à votre dernière remarque, Pierre Mimard . Si LA vérité doit objectivement piloter les actions collectives : je crois qu'on est pas sortis de la berge, pour utiliser une expression que j'affectionne particulièrement ^^ .
J'ai de bonnes raisons de penser que cette vérité là est pour chacun une affaire prioritairement personnelle, d'autant qu'il n'y aura pas de consensus possible déjà entre athées et croyants sur ce point et je suis assez bien placé pour en témoigner : à passer mon temps à constater des dialogues de sourds entre les deux camps ! Donc je vous rejoins complètement sur une nécessité qui s'impose de reconnaître les limites d'une raison, mais sans doute plus, la plupart du temps, que de reconnaître un tort complet : une position prise a vraisemblablement toujours ses raisons, même estimées mauvaises . Pour moi c'est pratique, pas juste une analyse abstraite .

Pour ce qui est de la " valeur de vérité " à accorder aux maths, puisque vous en parlez, si cela était déterminant pour vous dans un autre cadre que le leur ( pardon pour la lourdeur ) : admettre - la nécessité de son imperfection structurelle et la relativité ou la subjectivité inhérente à un postulat ou aux règles implicites de corrélations - est pour moi autant une invitation à la tolérance que la reconnaissance d'un bien humain aux visages multiples .
La vérité n'est pas l'affaire des maths, cet outil de gestion est incapable de rendre compte de ses propres fondements strictement par lui-même.. parce qu'il n'y a pas vraiment de " lui-même " et qu'il n'est pas fait pour ça . J'écris justement sur le sujet . D'autres ont travaillé dessus bien avant moi, comme Gödel, Kant avant ...

Donc, pour ma part : je ne chercherais pas la vérité dans le cadre d'un groupe, en particulier celui-ci, mais par exemple, selon mes moyens et à mon niveau bien sûr : ce qui peut entraver ou ouvrir son champ d'action, à lui procurer aussi autant que possible les moyens d'exister et de donner ses fruits ... en participant .
Ce qui demande ensuite forcément à être confronté et régulièrement réajusté " autour d'une table ronde " selon les points de vue et les besoins de chacun de toute façon ! Je crois que les règles intransigeantes sont toujours au moins un peu personnelles et marchent dans un système exclusif et invasif, on les paye cher tôt ou tard, humainement et collectivement . Je pense, pour ça, que Martine Chebance a raison de rappeler le bon sens et l'humanité des enfants .

Désolé pour ma façon un peu impersonnelle de présenter mon propos, chacun est comme il est ^^ . Moi je suis nul en jardinage par exemple . C'est comme ça : c'est moi .
Bonne soirée ( ! ) ... vu l'heure : bonne journée plutôt ^^ !...

Bonjour Didier Julius,je réponds à ta discussion pour te dire,que je pense moi aussi,que ton avis,et ton ressenti,sur le mouvement des Colibris t'est propre..mais il y a beaucoup de choses à prendre dans ce mouvement;c'est vrai qu'il est éloigné de l'esprit de 1968,dont je partage aussi beaucoup de point de vue.J'avoue je me méfie des leaderships,qui sont parfois démagogues.

Bonjour. 

Il se trouve qu' il y a beaucoup de nouveaux mouvements. C' est très appréciable d' un côté mais d' un autre lorsque les fondateurs de ces nouveaux mouvements prennent de l' assurance ils se sentent investis d' une mission et transforment leur mouvement en religion ou tout ce qu' ils proclament doit être parole d' évangile.

Créer un mouvement c' est bien et parfois nécessaire mais il ne faut pas que cela devienne une entrave à la personnalité de chacun. Personnellement ayant perdu mon adresse mail principale j' ai été écarté de Colibri.

Vue de l' extérieur avec les modifications qui ont étés apportés, Je n' arrivait pas à creuser la carapace pour entrer. J' ai effectivement ressenti que ce mouvement était obscure et qu' il était très compliqué d' entrer et de communiquer avec les autres.

Pour moi cela ressemble de plus en plus à un magasin en perdant la fraîcheur et la nouveauté.

Chez chacun il y a des bonnes idées mais ce n' est pas une raison pour devenir une icone et imposer des idées en devenant sourd. Pour faire du pain il faut de la farine, de l' eau, du sel et de la levure. Si on ne met que de l' eau, on aura jamais du pain.

Colibri existe parce qu' il n' y a pas qu' une seule personne et une seule pensée. Mais parce que tout les participants sont d' accord  sur au moins une idée commune.

Tout les prophètes se sont autoproclamés ou ont étés élue par un petit groupe formaté. Pas très sain.

Le côté sectaire et religieux est très dangereux. Revenir aux valeurs de la nature c' est magnifique mais attention au formatage et à la guerre des sectes et sachez que ceux qui font les lois ne les appliquent pas à eux même.

Le mieux est l' ennemie du bien et la plupart des écologistes, par mode ou appartenir à un groupe, sont dangereux pour l' écologie. On est par nature ou on est pas.

J' aimerai retrouver le mouvement du début ou il était si facile de communiquer directement avec les autres membres. Levez les barrières.

Je suis tenté de quitter le Mouvement des Colibris,car je constate que la majorité des Oasis en Tous Lieux",ne correspondent pas à mes aspirations.Cela fait 10 ans que je cherche à aller vivre dans un lieu de vie alternatif et écologique,et j'ai rejoint l'association"Les Oasis en Tous Lieux"en 2009,dans l'espoir trouver un lieu,ou intégrer un groupe de projet.Et je me suis fait un amis sur lequel j'y ai tous juré,bien que par dernière nous étions pas sur la même longueur d'onde.Mais aujourd'hui je ne veux plus compter sur lui,et je veux me débrouiller seul.

RSS

Activité la plus récente

Lespoiriersagathois a ajouté une discussion au groupe Colibris Avignon
Miniature

Soutenez un agriculteur à conserver ces terres.

Bonsoir ami(e)s colibris ; Je suis un colibris Agathois, certains d'entre vous me connaissent déjà…Plus
Il y a 2 heures
Lespoiriersagathois a répondu à la discussion Aidez moi pour sauver mon verger en 10min et sans financement demandé. de Lespoiriersagathois du groupe Colibris 11.
"Merci à ceux qui ont voté ! Plus que 16 jours, on lache rien, c'est très…"
Il y a 2 heures
Lespoiriersagathois a répondu à la discussion Aidez moi à sauver mon verger juste en votant s'il vous plait ! de Lespoiriersagathois du groupe Colibris Région Biterroise.
"Merci  pour ceux qui ont voté !  Continuez, plus que 16 jours."
Il y a 3 heures
Lespoiriersagathois a ajouté une discussion au groupe Colibris 31 Toulouse
Miniature

Soutenez un agriculteur à conserver ces terres.

Bonsoir ami(e)s colibris ; Je suis un colibris Agathois, certains d'entre vous me connaissent déjà…Plus
Il y a 3 heures

© 2017   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation