Informations

anonymous

tous ensemble pour un monde meilleur

Emplacement : en tout lieu
Membres : 41
Activité la plus récente : 20 mai 2016

Forum de discussion

Pour être anonymous... 3 réponses

...mais qu'on se le dise !Juste un petit chiffon comme trait d'union :…Continuer

Démarrée par Sophie L.. Dernière réponse de thierry 25 févr. 2014.

UN WEBMAGAZINE ME CONSACRE UN ARTICLE 4 réponses

Un webmagazine, "Histoires Ordinaires" m'a fait l'honneur de me proposer une interview. Histoires Ordinaires est un web magazine qui s'est fixé comme ligne éditoriale de mettre en lumière et en…Continuer

Démarrée par Bernard Gonel. Dernière réponse de Nico Confidentiel 14 déc. 2012.

Pour défendre la neutralité du réseau Internet 1 réponse

campagne de communication de la FFDNrejoignez les FAI alternatifs pour défendre la neutralité des réseaux et vos libertés sur internet !le communiqué de presse et les infos sont sur …Continuer

Démarrée par Jean-François Mourgues. Dernière réponse de arzoras 20 avr. 2012.

Traité ACTA, dites et manifestez que non, vraiment merci, sans façon !! 1 réponse

Activiste de tout poil ou non, URGENT ! Traité ACTA sur l'gaz et notre futur à un click ! http://bit.ly/x7L2UwRappel de ce…Continuer

Démarrée par Sophie L.. Dernière réponse de Steph P. 2 mars 2012.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de anonymous pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Nico Confidentiel le 20 novembre 2012 à 21:31

Cela se passe en Chine chaque années lors d'une de leurs fête traditionnel un peu partout des pauvre chien sont attache et battus a morts en public , puis découper 

Des fois encore vivant et manger cru !!!

Svp ensemble dénonçons cette horreur !

Commentaire de Nico Confidentiel le 20 novembre 2012 à 21:29

NOUS MEMBRES D'ANONYMOUS DÉNONÇONS CET ACTE DE BARBARIE GRATUITE ET DEMANDONS A TOUTES PERSONNES SE SENTENT CONCERNÉE DE PUBLIER CELA SUR SON MUR MAIS PAS SEULEMENT DE PUBLIER CETTE PHOTO SUR LES SITES MÉDIATIQUES ET DE DEFENCE DES ANIMAUX IL FAUT QUE SA CESSE !

Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 14:08

Amanda Todd :
Des Anonymous dévoilent l'identité du harceleur présumé

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vOHXGNx-E7E

Le collectif d'internautes Anonymous a annoncé cette semaine avoir trouvé l'identité du bourreau d'Amanda Todd, une adolescente canadienne qui s'est suicidée mercredi dernier après trois ans de harcèlement. Mais est-il acceptable que des internautes, aussi compétents en informatique soient-ils, se substituent à la police et à la justice ?

Faut-il se satisfaire que des membres du collectif Anonymous court-circuitent la justice d'un État de droit pour venger la mort d'une adolescente de quinze ans, qui affirmait être victime depuis plusieurs années de harcèlement ? C'est la question qui est posée en creux dans l'affaire Amanda Todd, une lycéenne canadienne qui a mis fin à ses jours le 10 octobre dernier, à son domicile.

Amanda Todd avait douze ans lorsque son calvaire a commencé. Sur un salon de discussion, elle croise un homme qui l'invite à se dévoiler devant la webcam - ce qu'elle finit par faire, en soulevant son t-shirt, dévoilant ainsi sa féminité. Son interlocuteur capture alors la scène et commence à la diffuser un peu partout sur la toile, en particulier auprès des amis de la jeune fille.

Victime de cyber-harcèlement, Amanda Todd doit alors changer plusieurs fois d'établissements scolaires. En vain. Son agresseur se met en tête de la traquer, répétant l'opération à chaque fois auprès de ses nouveaux amis en diffusant les captures d'écran. À force, Amanda Todd finit par traîner une sale réputation auprès des autres élèves, subissant parfois des agressions et des humiliations.

Début septembre, Amanda Todd publie une vidéo sur YouTube comme un naufragé lancerait une bouteille à la mer. Elle y raconte son histoire sur des petits morceaux de papier, sa dépression, sa consommation d'alcool et sa prise de drogue. Pour oublier. Pour échapper à l'enfer que lui fait vivre son bourreau. "Je n'ai personne. J'ai besoin de quelqu'un", conclut-elle au bout de la vidéo.

La publication de la vidéo et la découverte du suicide provoquent évidemment une onde de choc au Canada. La disparition de la jeune femme a relancé le débat du harcèlement, en particulier sur le web. Les politiques proposent de légiférer sur le sujet, tandis que la justice se met en branle pour retrouver le harceleur de l'adolescente. De nombreux enquêteurs sont mobilisés sur ce dossier.

Mais le collectif Anonymous n'a manifestement pas envie d'attendre que soit châtié le bourreau d'Amanda. Des internautes se revendiquant de la mouvance décident de le traquer et finissent par trouver un nom. Un certain Kody M., un Canadien âgé de 32 ans. Ils dévoilent également son adresse postale, à Vancouver, et affirment qu'il a alimenté des sites pédo-pornographiques avec des contenus montrant Amanda.

Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:37

Anonymous soutient Gaza et dénonce 3000 donateurs à Israël




Le plus important des groupes Anonymous a décidé de soutenir Gaza contre Israël, en coordonnant une série d'attaques contre les sites internet de l'état hébreu. Certaines ont 

permis de mettre la main sur des bases de données, et notamment sur la liste de plus de 3000 donateurs à une organisation sioniste, ou encore une liste de 5000 officiels isréaliens.



Dans le conflit israélo-palestinien, les principaux groupes Anonymous ont clairement choisi leur camp. Alors que nous rapportions ce matin que l'état hébreu se dit victime depuis plusieurs jours d'attaques massives contre ses sites internet officiels, lesquelles font suite à des menaces de cyber-représailles explicitement proférées par Anonymous, l'un des plus influents groupes Anonymous annonce avoir mis en ligne les identités de plus 3 000 donateurs soutenant Israël. 

En effet, le compte Twitter @YourAnonNews, suivi par plus de 700 000 internautes, a publié cette nuit un message dans lequel il annonce avoir piraté et mis en ligne une liste de quelques 3 000 donateurs à l'organisation sioniste américaine Unity Coalition for Israel (UCI). Etant donné le positionnement idéologique adopté par Anonymous, la publication a clairement pour objectif de les dénoncer. Parmi les milliers de donateurs figurent des sénateurs et d'autres personnalités politiques américaines.

Anonymous@YourAnonNews 
unitycoalitionforisrael.org HACKED 3000+ DONATORS TO ISRAEL PHONE HOME CELL ALSO US SENATORS #OPISRAEL #GAZA pastebin.com/kmV8MD22
18 Nov 12 ReplyRetweetFavorite
L'association indique sur son site internet que sa mission est de "concentrer les efforts des organisations et individus séculaires et religieux pour qui l'existence d'un Etat d'Israël est centrale et essentielle à l'avenir du monde libre".

"Nous éduquons ces organisations et ces individus sur les problèmes de sécurité et les idéologies radicales, y compris le terrorisme islamique mondial, qui affectent non seulement Israël, mais aussi tout le Monde Occidental", ajoute l'UCI, fondée en 1991 avec des représentants du monde chrétien et du monde juif. Sur son site internet, où elle relaie la communication en ligne des forces israéliennes, l'organisation accepte tous les dons uniquement à travers PayPal.

La liste contient les identités des donateurs et leurs coordonnées postales et/ou téléphoniques, mais pas le montant de leur donation.

Comme le note The Next Web, la divulgation de la liste des donateurs semble provenir d'une opération massive menée par Anonymous depuis plusieurs jours, visant plus de 650 sites israéliens. L'ensemble des actions sont référencées avec le hashtag #OpIsrael sur Twitter. Certaines de ces attaques ont permis de pirater des sites et de mettre la main sur des bases de données :

Anonymous@YourAnonNews 
#OpIsrael | HACKED: securityacademy.com #Gaza #GazaUnderAttack
17 Nov 12 ReplyRetweetFavorite
Anonymous@YourAnonNews 
#OpIsrael | HACKED: stw.khuisf.ac.ir/safe.htm #Gaza #GazaUnderAttacl
17 Nov 12 ReplyRetweetFavorite
Anonymous@YourAnonNews 
Israel Ministry of Foreign Affairs database has been deleted | mashav.mfa.gov.il | #OpIsrael
16 Nov 12 ReplyRetweetFavorite
Anonymous@YourAnonNews 
Yes, over 9,000 websites are down or defaced right now for #OpIsrael. RT @Shaved_Llama: @YourAnonNews ITS OVER 9000!

Outre la liste des quelques 3 000 donateurs à l'UCI, Anonymous a aussi publié une liste de 5 000 officiels israéliens avec leurs identités personnelles.

Voici la vidéo : 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=q760tsz1Z7M
Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:27

USA. Les géants du web menacent d'un blackout

Facebook, Google, Twitter ou encore Paypal pourraient interrompre leurs activités pour protester contre un projet de loi de lutte contre le piratage.


Le projet de loi antipiratage SOPA
Aux Etats-Unis, une fronde contre un projet de loi visant à renforcer la lutte contre le téléchargement pourrait bien dégénérer en véritable guerre alors que se profile la menace d’un véritable blackout du web américain imposé par les géants du secteur.

Selon des rumeurs persistantes, des acteurs incontournables de l’internet mondial tels que Facebook, Google, Twitter ou Paypal pourraient en effet décider de tout simplement cesser toute activité durant une courte période en signe de protestation.

A l’origine de la colère de ces géants du web se trouve le "Stop Online Piracy Act" (SOPA), un texte imposant des mesures drastiques pour lutter contre le piratage et devant être définitive adopté d’ici la fin du mois de janvier. Le SOPA prévoit, notamment, de lutter contre les sites basés à l’extérieur des Etats-Unis violant les droits d’auteur, et qualifiés de "sites voyoux étrangers", de renforcer les pouvoirs des détenteurs de droits d’auteur tout en alourdissant les sanctions pour téléchargement illégal.

Responsabilité directe des hébergeurs

Dans cette optique, le texte prévoit ainsi de rendre responsables les sites sur lesquels se trouveraient des contenus illégaux même si ceux-ci sont postés par des internautes. Concrètement, cette disposition rendrait un site tel que You Tube pénalement responsable des violations de droit d’auteurs commises par ses utilisateurs. Selon ses détracteurs, ce texte conduirait également les fournisseurs de noms de domaine, les moteurs de recherche et les sociétés de paiement en ligne à cesser toute activité avec un site qui serait accusé de violer, ou de faciliter la violation, des droits d’auteur.

Le 16 novembre dernier, jour du début de l’examen du texte par le Parlement, la quasi-totalité des acteurs du web américain s’était déjà mobilisée pour une manifestation virtuelle baptisée "Journée de la censure américaine". Depuis, la mobilisation n’a pas faibli et, devant l’absence de réaction des politiques, des rumeurs font état de discussions entre plusieurs grandes entreprises du web visant à imposer un véritable "blackout" de l’internet américain.

Une "bombe nucléaire"

Un projet qualifié de véritable "bombe nucléaire". En effet, une action coordonnée de sites tels que Facebook, Google, Twitter, Paypal, Wikipédia, et d’autres encore, aurait pour conséquence de toute simplement paralyser le web mondial.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que l’idée d’un blackout fait son chemin. La menace avait été en premier brandie par les activistes des Anonymous à la mi-décembre avant d’être reprise par Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia. Il semblerait qu’elle soit désormais envisagée par un nombre conséquent d’entreprises. "Un certain nombre d’entreprises ont eu des discussions à ce sujet" la semaine dernière, a confirmé à Fox News Markham Erickson, directeur de l’association NetCoalition.

Aucune date, ni confirmation officielle, n’a pour l’instant filtré du côté des entreprises concernées.

Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:22

SYRIE. Les dessous de la com' d'Assad

Le groupe des Anonymous a diffusé, lundi 6 février, des centaines de mails provenant de conseillers proches du président syrien Bachar al-Assad. D'après le quotidien "Haaretz", les hackers ont piraté 78 boîtes mails sur le serveur du ministère syrien des Affaires présidentielles.

Vidéo bloquée par youtube !!!!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_emb

edded&v=BdVtR2_MXaE


Parmi les données récoltées, un échange de mails entre Sheherazad Jaafari, attachée de presse du gouvernement syrien à l'ONU et Luna Chebel, ex-journaliste d'Al-Jazeera devenue conseillère d'al-Assad, illustre le décalage profond entre la posture officielle du régime baasiste et la réalité du terrain.

Dans ce mail, Sheherazad Jaafari, qui est également la fille du représentant syrien à l’ONU, distille des conseils de communication à Bachar al-Assad avant son interview avec la journaliste de la chaîne américaine ABC Barbara Walters, en décembre 2011. A l'époque, la répression du régime a déjà fait des milliers de morts. Lors de l'entretien, le président syrien apparaît détendu, parfois souriant. Il affirme qu'il bénéficie du soutien de la population et qu'il n'a jamais ordonné de tuer les protestataires.
Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:15

ACCUEIL > MONDE > LE CORPS DE BEN LADEN TRANSPORTÉ DANS LE DELAWARE PAR LA CIA ?


Oussama Ben Laden (Sipa)
Selon des e-mails de la société américaine privée de renseignement Stratfor révélés par WikiLeaks depuis le 27 février, le corps d'O

ussama Ben Laden aurait été transporté via un avion de la CIA dans le Delaware.

Dans un échange de messages entre le PDG de Stratford George Friedman et le vice-président de l'entreprise Fred Burton, considéré comme l'un des meilleurs experts en sécurité, on apprend que le corps du chef d'al-Qaïda tué au Pakistan n'a pas été immergé immédiatement, comme le prétend la version officielle.

Dans ces e-mails, piratés par les Anonymous et désignés dorénavant comme les "Global Intelligence Files" (fichiers de renseignements généraux), les experts estiment que le corps de Ben Laden a été transporté à l'Institut de pathologie des forces armées à Bethesda.


http://referentiel.nouvelobs.com/file/3179256.jpg


Capture d'un e-mail de Stratford (WikiLeaks)
Dans un autre échange disponible sur le site de WikiLeaks, les deux experts prennent en exemple le cas de Eichmann (Officier nazi ayant théorisé la solution finale, ndlr), dont le corps avait été incinéré et souligne que si Ben Laden avait été jeté à l'eau, sa fin aurait été très similaire. Mais, estime Fred Burton : "Je ne vois pas le FBI accepter une telle situation. Son corps est comparable à une scène de crime, nous avons besoin de photos, de tests ADN, d'empreintes".

Plus de cinq millions d'e-mails ont été volés en décembre par des pirates informatiques du collectif Anonymous à l'entreprise basée au Texas, dans le sud des Etats-Unis.
Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:09

Liban : quatre sites web du gouvernement piratés, naissance d'un Anonymous Lebanon?




Capture d'écran du site web piraté du ministère libanais des Déplacés le 2 mars 2012.

PIRATAGE Une caricature en lieu et place des pages d'accueil.


http://static.olj.me/images/news/medium/747851_35215138982.jpeg


Quatre sites web appartenant au gouvernement libanais ont été piratés vendredi.

La page d’accueil respective des sites officiels du ministère de l’Économie, du ministère des Déplacés, de la municipalité de Beyrouth et de la sûreté générale a été changée par les hackers qui l’ont remplacée par une caricature. L’image montre un citoyen maigre et à moitié nu en train de nourrir un responsable du gouvernement bien gras et en costume.
Certains de ces sites ont néanmoins pu rétablir leur page d'accueil originale. Aucune instance officielle n'a fait de commentaire.

Différents blogueurs libanais ont attribué l'attaque à un groupe inconnu présent sur Twitter sous l'identifiant @LebanonLulZ, un compte créé le 27 février 2012.

Le compte Twitter pointé du doigt par les blogueurs renvoie également à la page facebook "Anonymous Lebanon".

Anonymous est un groupe d’"hacktivistes" se manifestant par des actions sur internet. Anonymous a déjà revendiqué le piratage de nombreux sites, parfois gouvernementaux, à travers le monde, notamment dans les pays de la région en proie à des révoltes populaires. 

Sur sa page, Anonymous Lebanon annonce, aujourd'hui vendredi à 1h du matin, le piratage des quatre sites du gouvernement libanais. Une info qui a été reprise par la page facebook officielle du groupe international "Anonymous" (plus de 70.000 fans).

Commentant les attaques, Anonymous Lebanon a écrit aujourd'hui sur sa page Facebook : "Nous sommes en colère. L’attitude du gouvernement libanais et des médias corporatifs va à l’encontre de nos valeurs et de nos principes. Le gouvernement doit servir le peuple et non l’élite financière".

Anonymous Lebanon reprend également le slogan d'Anonymous : "Nous sommes Anonymes. Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous". Le groupe avait annoncé, le jour de la création de sa page Facebook le 16 février dernier, le début de "#OpLebanon" ou "opération Liban". "Partagez notre page avec vos amis, vos parents et vos voisins. L’anonymat nous donne la liberté, la liberté nous donne la vie", avait également exhorté Anonymous Lebanon.
Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 13:00

À LA UNE 
Anonymous à Israël : "Notre croisade contre votre règne de terreur a commencé"

CYBERATTAQUE
Le groupe de pirates accuse l'Etat hébreu de "crimes contre l'humanité".


"Grâce à la duplicité des médias et à la corruption politique, vous avez gagné la sympathie de beaucoup. Vous affirmez être démocratiques, en réalité, ceci est loin d’être vrai. En fait, votre objectif est d’améliorer la 

vie de quelques uns en piétinant avec insouciance les libertés de la majorité", poursuit la voix.
Assurant qu’Anonymous voit "au-delà de la propagande" israélienne, la voix continue : "Aussi longtemps que votre régime existe, la paix sera entravée".




"Notre croisade contre votre règne de terreur a commencé", annonce Anonymous, qui prévient : "Nous n’arrêterons pas tant que l’Etat policier se sera pas devenu un Etat libre". Une croisade qui devrait consister, dans un premier temps, à couper Israël d’internet.
Anonymuos fait également référence au dossier iranien, avertissant qu’il ne laissera pas Israël lancer une attaque justifiée par "une campagne de mensonges", contre "un pays souverain".

En novembre 2011, "Anonymous" avait déjà affirmé avoir lancé des cyber-attaques et paralysé pendant plusieurs heures les sites internet publics de l'armée israélienne, des services de renseignements (Mossad) et de la Sécurité intérieure (Shin Beth). Les hackers avaient indiqué avoir pris cette initiative en guise de réplique à l'arraisonnement par Israël de deux bateaux pro-palestiniens qui tentaient de forcer le blocus de la bande de Gaza.

Haaretz rappelle également, que ce n’est pas la première fois qu’Anonymous menace Israël, et que ces menaces n’ont pas toujours été suivies d’effets. Ce clip est néanmoins diffusé alors que ces dernières semaines ont été marquées par une multiplication des cyberattaques entre pirates israéliens et arabes. Des attaques qui se sont notamment traduites par la mise en ligne des coordonnées de milliers de cartes de crédit israéliennes, par un pirate se disant saoudien. Et par une réplique israélienne, quand un groupe de pirates informatiques israéliens a affirmé s'être introduit sur les sites des bourses de Riyad et d'Abou Dhabi.

"Cette affaire est inquiétante", a reconnu le ministre israélien des Sciences et des Technologies, Daniel Herschkowitz, à Radio Israël début janvier, qualifiant l'incident d'"exemple du grand danger existant dans l'univers numérique". Se voulant rassurant, le ministre avait néanmoins ajouté qu'Israël "dispose de capacités parmi les meilleures au monde pour faire face à des cyber-attaques". Divers responsables israéliens ont également juré de se venger de ces attaques.
Commentaire de Nico Confidentiel le 19 novembre 2012 à 12:44

HACKER OUVERT
A GAZA, LA CYBERGUERRE FAIT RAGE
Le groupe de hackers Anonymous a lancé une série de cyberattaques contre des sites sensibles israéliens.

"Depuis bien trop longtemps, les Anonymous observent avec désespoir le traitement barbare, brutal et méprisable du peuple palestinien dans les soi-disant 'territoires occupés' par les forces de défense d'Israël." Alors que l'opération "Pilier de Défense" menée par l'armée israélienne, Tsahal, se poursuit dans le bande de Gaza, le groupe de hackers et activistes Anonymous a choisi son camp.

Ce nouvel acteur amène le conflit entre Israël et le Hamas dans une autre dimension où les logiciels malveillants et les attaques par déni de service se substituent aux obus et aux roquettes. Les données sont piratées, les sites web tombent.

Sur cet autre champ de bataille, les forces en présences sont là encore très déséquilibrées. D'un côté, Israël a intensifié le développement de sa politique de cyberdéfense en recrutant de nombreux cyber-soldats. De l'autre, une formation nébuleuse qui compte sur le soutien de nombreux internautes pour organiser ses attaques.

L'offensive des Anonymous

Les Anonymous ne font uniquement des déclarations grandiloquentes. Ils ont lancé une série jeudi 15 novembre d'attaques sur les sites du gouvernement israélien, du Premier ministre Benjamin Netanyahu et contre des banques, des compagnies aériennes et d'entreprises de sécurité privée israéliennes.

Selon le groupe Anonymous, en trois heures pas moins de 40 sites web israéliens sont tombés sous le coup de l'opération, baptisée #OpIsrael sur Twitter.

 

Membres (40)

 
 
 

Activité la plus récente

Événements publiés par Association LA FORET NOURRICIERE
Il y a 33 minutes
Billet de Anouchka Sorcière de l'Océan

Liste citoyenne : ils l'ont fait à Poitiers

J'y étais les 21 et 22 septembre pour un temps exceptionnel et ressourçant...nous avons ainsi…Plus
Il y a 1 heure
Billets de Lola Lanza
Il y a 2 heures
Serge RIGOT a commenté le groupe Colibris des trois provinces de Serge RIGOT.
"Réunion des membres et symathisants chez feu notre ami et initiateur du groupe "Serge…"
Il y a 5 heures

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation