AVANT / APRÈS la végétalisation comestible

Informations

AVANT / APRÈS la végétalisation comestible

Groupe colibris à vocation pédagogique pour donner des idées à tous ceux qui se lancent dans la VÉGÉTALISATION comestible des villes par la permaculture en partageant les photos de réalisation AVANT / APRÈS.

Membres : 7
Activité la plus récente : 4 mai 2018

Forum de discussion

Ce groupe n'a pas encore de discussions.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de AVANT / APRÈS la végétalisation comestible pour ajouter des commentaires !

Commentaire de François Rouillay le 12 mai 2016 à 20:56

Une incroyable métamorphose urbaine a lieu en Angleterre.


L'agriculture urbaine de 3e génération, en mode open source, crée un changement sans précédent dans les villes ayant subi la crise économique depuis plus de 50 ans. En moins de trois ans, les quartiers sensibles deviennent conviviaux, résiliants et... comestibles!


Salford est une ville anglaise de plus de 220.000 habitants située au nord-ouest de Manchester, pas loin de Todmorden.


Cette ancienne cité industrielle est couramment surnommée par les anglais «Dirty Old Town», que l'on pourrait simplement traduire par la «vieille ville sale». En effet, après la révolution industrielle, la ville a été profondément touchée par le chômage et la pauvreté. Mais, aujourd'hui, la situation est devenue différente.


Regardez l'album photos de la métamorphose de Salford sous l'effet des Incroyables Comestibles et vous comprendrez en cliquant sur le LIEN ICI.

Commentaire de François Rouillay le 12 mai 2016 à 0:13

Après Albi, c'est au tour de Metz de prendre la direction des villes comestibles.


Le campus de la fac devient un garde-manger à ciel ouvert!


Le Républicain Lorrain - C’est parti pour le 8e jardin des Incroyables comestibles (IC) à Metz. La première session de jardinage a eu lieu sur un espace d’environ 70 m² alloué par l’Université, derrière la Maison des étudiants (MDE).


Quatorze personnes ont donc œuvré grâce à la terre et aux copeaux fournis par la mairie. Pour cette première, étudiants et habitants du quartier ont également joué le jeu, en plus des membres des Incroyables comestibles, de l’association "Pas assez" et du personnel de l’université.


Ce lieu sera accessible à tous. Si ce projet amorcé par Olivier Lallement se révèle pérenne, l’animateur de la MDE espère bien que ce jardin ne sera qu’un début et envisage de voir également se monter une Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap).


En plus d’autres projets écologiques qui ont été discutés lors d’une réunion post-jardinage et avant un repas façon auberge espagnole. L’aventure s’est poursuivie avec l’aménagement du potager.


Une exposition photo sur les Incroyables comestibles, réalisée par Charlotte Muller, est visible jusqu’au 20 mai.


"Metz : un incroyable jardin pour tous au Saulcy"

Consultez l'article sur le site du journal en LIEN ICI.

Commentaire de François Rouillay le 17 avril 2016 à 9:37

C'est officiel, la ville d'Albi a décidé faire l'expérience de l'autosuffisance alimentaire en devenant territoire nourricier et, de ce fait, la première ville comestible de France. La capitale du Tarn s'est engagée dans la démarche participative citoyenne des Incroyables Comestibles et souhaite atteindre sont objectif d'ici 2020. Si vous voulez savoir comment la ville d'Albi veut conquérir son autosuffisance alimentaire, lisez l'article publié dans les colonnes du Figaro le 14 avril 2016, il est en LIEN ICI.

Commentaire de François Rouillay le 13 avril 2016 à 7:04

Incroyable métamorphose urbaine de Saint-Lô, dans la Manche, en ville comestible par la permaculture avec les habitants volontaires ravis de transformer leur commune en un vaste potager géant et gratuit. De quoi attirer les touristes comme à Todmorden avec la démarche participative citoyenne Incredible Edible. Plutôt que de payer des impôts pour tondre les pelouses, tailler les rosiers et soigner les platanes, on cultive de la nourriture à partager tout en végétalisant la ville de manière harmonieuse et originale. Suivez en direct et en continu la métamorphose urbaine de Saint-Lô en ville comestible sur sa page facebook en LIEN ICI.

Commentaire de François Rouillay le 8 avril 2016 à 8:29

Voici un cas intéressant d'une petite parcelle de terrain en région au climat chaud où la transformation est évidente avec l'apport de la vision par un judicieux design de permaculture sous forme d'escargot fertile.

Commentaire de François Rouillay le 8 avril 2016 à 7:30

Avec l'approche de la permaculture basée sur l'observation pour créer une vision aboutissant à un design du projet d'aménagement, l'utilisation du procédé pédagogique AVANT / APRÈS, ou Before / After en anglais, est un très bon moyen d'entrainement à l'anticipation et la visualisation créatrice.

Commentaire de François Rouillay le 8 avril 2016 à 7:22

Commentaire de François Rouillay le 8 avril 2016 à 7:20

AVANT / APRÈS LA VÉGÉTALISATION COMESTIBLE


Marseille mise sur la pédagogie grand public. Et c'est efficace, les images parlent d'elles-mêmes au-delà des longs discours. Le bon sens revient naturellement au galop lorsque l'intelligence citoyenne est aux commandes. La démonstration est faite, on assiste au remarquable pouvoir des petites actions quand chacun fait sa part. Pierre Rabhi appelle cela faire la part du colibri.


Un phénomène de société


Les villes comestibles font la démonstration d'un changement complet de modèle, il n'y a plus aucun doute qu'il ne s'agit pas d'un phénomène de mode mais d'un choix conscient et de bon sens qui devient phénomène de société.


En devenant co-créateurs co-responsables de leur devenir, les citoyens jardiniers solidaires créent une nouvelle réalité heureuse, ils transforment leur ville en un magnifique jardin potager géant et gratuit.


Par conséquent, il y a un AVANT et un APRÈS, sans retour en arrière possible. Quand vous faites l'expérience d'une collectivité végétalisée, résiliante, conviviale, solidaire et comestible, qui aurait envie de retourner dans un lieu de vie minéral, froid, déshumanisé, hostile, menaçant, inquiétant, stressant et stérile ?


La ville comestible est la ville de Demain, comme dans le film documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent. C'est bon, c'est beau, c'est bio, et c'est gratuit. Pourquoi se priver de potager la ville quand ça rend heureux et que ça ne coûte pas cher ?

Si ça vous dit à votre tour de partager vos initiatives innovantes de métamorphose urbaine par la végétalisation comestible de nos villes, merci de partager vos photos de réalisation AVANT / APRÈS.

Bien amicalement

François Rouillay

 

Membres (7)

 
 
 

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation