Bonjour,

Je suis le fondateur de Marchands des 4 saisons, nous valorisons la consommation de produits locaux et de produits responsable sur tout le territoire sous différentes formes.

Nous avons lancé au niveau national il y a quelques mois le projet et nous comptons déjà 130 points de retrait et 300 producteurs sur notre site www.md4s.fr.

 

Nous proposons de faire de la vente par internet, en camion itinérant et en magasin. Notre ambition est de rompre avec le modèle de la grande distribution et revenir à un mode de distribution durable et responsable comme le prône Pierre Rabhi.

Nous cherchons des entrepreneurs au niveau local pour nous aider à développer notre initiative, si vous ou des gens que vous connaissez peuvent être intéressés, ils peuvent nous demander plus d'informations à contact@md4s.fr

Plaquette Marchands des 4 saisons,

Plaquette Activité Internet,

Plaquette Épicerie 100% responsable,

Merci d’avance,

Marc Dorel

Vues : 193

Réponses à cette discussion

Bonjour,

Nous avons échangé par mail sur votre demande; notre groupe local n'a pas rejoint celle ci, considérant qu'elle n'est pas dans "l'éthique" de colibris. En effet, dans nos échanges, vous avez mentionné que le bio était une mode. NON, c'est une réalité, ancrée . De plus, je voudrais vous rappeler que les magasins Biocoop existent depuis longtemps et se développent. Que leur engagement est depuis toujours dans le soutien aux productions locales et l'accompagnement à l'accès à la terre, par le soutien à Terre de liens. Les magasins de producteurs "fleurissent" un peu partout ; cela permet de la vente directe, sans intermédiaire, et leur organisation permet le contact direct avec le "client".

Les AMAP existent depuis longtemps et les associations de paniers les ont renforcées. Là aussi pas d'intermédiaire et un soutien réelle à la production locale avec un revenu décent pour l'agriculteur.Les commandes sont prises à l'avance, et l'adhérent vient récupérer ses paniers en une seule fois.

Vous indiquez sur votre site être une start up.....il y a donc un "intérêt financier" pour ceux qui ont créer cette entreprise.

Nous, nous défendons et soutenons une agriculture durable, qui est soutenue directement par le consommateur, acteur, et engagé.

J'espère ne pas vous avoir brusqué, mais nous ne "démarcherons "pas des producteurs pour qu'ils vous rejoignent.

Cordialement

Bonjour,

Pas de soucis pour la réponse brusque, je ne partage pas votre point de vue ainsi je me permet d'expliquer ici nos différences de points de vues. 

Lorsque j'explique que le bio est une mode, je veux parler des magasins bio, car les personnes se rendent compte que ce n'est pas forcément un mode de consommation durable et que de nombreux produits proviennent d'assez loin. 


Les biocoop sont exactement dans cette logique et ont un modèle calé sur la grande distribution qui fonctionne avec une centrale d'achat et qui distribue des produits standard dans toutes leurs boutiques, ont des obligations d'approvisionnement plus de plus de 60% vis-à-vis de la centrale d'achat car c'est le modèle économique de la centrale d'achat qui veut ça et n'ont au réel que très peu de producteurs dans leurs boutiques.

Terre de liens aide les magasins de producteurs à se construire, mais les magasins de producteurs n'attirent pas suffisamment les clients, car ce n'est pas leur métier la vente, leur métier étant la production, il y a beaucoup d'amélioration à apporter en termes de marketing et d'optimisation à ces boutiques, qui vivotent bien trop souvent.

Je suis d'accord pour les AMAP qui sont des asso, mais c'est lourd à porter pour l'animateur qui doit passer beaucoup de temps pour développer l'AMAP et pour au final aider un producteur à vendre, ainsi bien que je sois reconnaissant des AMAP d'avoir conservé une part d'agriculture à un moment où c'était compliqué pour de nombreux producteurs, le modèle associatif et bénévole est compliqué à justifié quand il y a transaction monétaire entre le client et le producteur et que l'animateur n'y ait pas associé... 

Oui il y a un intérêt financier, nous voulons que toutes les parties puissent gagner leur vie dans notre système, il s'agit d'un travail honnête qui apporte un réel service aux clients et qui se doit d'être payé. Nous travaillons avec des producteurs qui font de l'agriculture durable et pas de l'agriculture intensive et nous créons un réseau qui permet d'avoir les modes de consommation les plus durables possible. 

En espérant que vous comprendrez mon point de vu. 

Cordialement,

Marc 

Nous ne partageons pas votre discours. Et je crois qu'il y a beaucoup d'amalgame.  Je connais parfaitement les AMAP et les assos de paniers pour en avoir d'ailleurs créer, comme les groupements d'achats ou des filières directe du producteur au consommateur.

Le bénévolat est un engagement auprès des producteurs et un accompagnement: ramassage des légumes, distribution, coup de mains à l'agriculteur. c'est ce qui représente le lien citoyen et qui met du sens dans nos relations humaines...ce que nous dit Pierre Rabhi. je vous conseille vivement de lire ses livres...

Nous ne répondrons pas à votre demande qui sort complétement de notre éthique.

merci de ne plus communiquer sur notre page.

RSS

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation