Appel à tous les Colibris pour participer à la vague de partage avec les incroyables comestibles

Bonjour les amis,

Vous êtes toutes et tous invités à participer à l'action des incroyables comestibles dans toutes les communes d'Alsace et de France. Une nouvelle rubrique "participation" a été mise en ligne sur notre site pilote de Fréland. La démarche est extrêmement simple à mettre en œuvre et nécessite peu de temps. Le plus important est l'entrée active dans le processus qui s'amplifie de proche en proche.

Que vous soyez seulement deux ou trois familles à vous lancer, ou même seul, vous pouvez "polliniser" votre village, votre quartier ou votre ville par cette simple méthode participative en cinq étapes. Une fois que vous serez rentrés dans le processus, vous deviendrez conscients de la vague collective de reconnexion et de partage qui s'amplifie de jour en jour dans le monde. Vous en ferez partie et vous serez rejoints et soutenus par tous les autres. C'est une merveilleuse occasion d'agir concrètement, chacun à sa portée, selon ses moyens.

À la suite de la méthode en cinq étapes proposée sur le site des Incroyables Comestibles de Fréland (lien ICI), vous trouverez des conseils pratiques et des exemples sur la façon de procéder. Et vous verrez, c'est très simple !

Le journal Le Parisien a publié un article mercredi 2 mai 2012 en citant en exemple notre initiative citoyenne en Alsace comme mouvement pouvant être généralisé sur toute la France. Déjà, plus de 40 territoires dans le monde on rejoint la démarche Incredible Edible Todmorden des communautés d'acteurs qui ont décidé de retrouver leur souveraineté de citoyens libres car autonomes et responsables de leur devenir. Regardez la Google Map (lien ICI) et découvrez à quel point c'est devenu une nouvelle réalité : les nouveaux territoires auxquels nous avons tous aspiré. Oui, c'est bien ce qui a fleuri à tous ces endroits, dans tous ces lieux, et à présent nous pouvons affirmer que nous sommes le changement que nous voulons voir pour le monde. C'est ici et maintenant.

À vous lire, et vous retrouver bientôt avec nous,

Bien amicalement

François

PS - Pour lire l'article du journal en plein écran, merci de cliquer sur l'image.

Vues : 1680

Réponses à cette discussion

bonjour à tous

.... même si je n'en ai pas l'air..... je lis, par-ci, par là ce qui se passe

l'outil Internet est souvent un mystère pour moi

Oui, des jardins partout ; j'en rêve depuis longtemps. Faire pousser du végétal comestible sur les terre-plein et les pelouses fades et stériles. Planter sans savoir qui va récolter. Se servir au gré de ses envies et pérégrinations puisqu'il y en aura assez pour tous.

Nos estomacs ne seront pas les seuls à en profiter : nos villes seront belles, colorées, vivantes, changeantes.  l'air diffusera des senteurs oubliées depuis longtemps en milieu urbain. Les citadins préféreront marcher, ou se déplacer à vélo pour en profiter pleinement. le nombre de voitures diminuera tout naturellement. Le bruit ambiant aussi.

Un nouveau jour se lève.

Merci pour ces minutes de rêves. A nous de les réaliser. Chacun à son petit niveau.

Cher Jean-Baptiste, Chère Édithe,

Merci pour ces commentaires encourageants.

C'est très simple, ce qui compte, c'est d'être cette vague du partage, chacun à son niveau, avec ses moyens, même les plus limités. Il y a sur notre site pilote de Fréland toutes les indications méthodologiques à la page "participation" (lien ICI). Pour participer à ce mouvement, il y a seulement 5 étapes, et de proche en proche, cela va grandir de façon exponentielle, comme c'est le cas dans tout le nord de l'Angleterre aujourd'hui et au delà.

Par exemple, si on a peu de place, peu de temps, peu de moyens à mettre en œuvre, il suffit de prendre une boite de conserve, de mettre de la terre dedans avec un comestible, ça peut être un pied de tomates ou n'importe quoi de votre choix, et de l'accrocher à une porte de garage ou à une barrière en bordure de l'espace public pour que les passants puissent y avoir accès.

En mettant le visuel des incroyables comestibles sur votre plantation, cela va susciter l'attention. Les voisins vont vous demander de quoi il s'agit, et les gens iront voir sur Internet, ils feront à un moment ou à un autre un rapprochement avec les articles parus dans la presse. Puis, quelqu'un dira, c'est génial, je veux participer ! Cette personne aura des moyens et mettra en œuvre 100 pieds de tomates. Votre action avec la boite de conserve aura servi à "polliniser" le voisinage. Et tout ira très vite car de plus en plus de gens aspirent à vivre autre chose, souhaitent vivre des expériences authentiques comme le partage en lien avec la terre et la nourriture produite localement.

Pour chaque action que vous réalisez, prenez des photos, pensez à partager vos idées avec les autres, créez un blog, mettez en ligne, communiquez ! Imaginez, qu'une seule personne suffit pour démarrer un processus illimité de partage et de reconnexion pour toute une ville ! C'est ce que nos amis ont réalisé à Todmorden. D'ailleurs, vous verrez sur leur site qu'ils se nomment "Todmorden unlimited" (lien ICI), la ville illimitée ! En trois ans, ils sont passés de la pénurie et de la peur du manque avec l'incertitude du lendemain, à l'abondance et la joie du partage avec la perspective d'un devenir serein pour tous. Ils nous ont transmis tout leur savoir-faire et les enseignements pour le réaliser à notre tour dans les meilleures conditions. Et ce qui a été fait en quatre ans à Todmorden, peut être à présent réalisé en quatre mois chez nous, le temps d'une saison jusqu'à la récolte. Bien sûr, pour réussir cela, il est essentiel d'intégrer la dimension collective de la démarche, d'où le besoin de communication.

Bien amicalement

François

Hello je viens de rejoindre le groupe. J'adore cette idée des incroyables comestibles, tellement que ce matin j'ai préparé un coin de terre en bordure de route, chez moi à Guebwiller! ALors je commence par montrer l'exemple, je vais essayer d'en parler autour de moi et quand on est plus que 2 pelés on va faire la photo avec le panneau de la commune!

Bonjour et bienvenue Morgane !

C'est formidable, on attend cette photo avec impatience, on peut commencer à une seule personne, à deux ou à trois ou plus, c'est libre. Pense à associer les enfants autant que possible, c'est plus créatif et plus joyeux, et très vite les enfants sont rejoints par d'autres enfants...

Bonne "pollinisation" des incroyables comestibles sur les terres d'Alsace !

Bien amicalement

François

http://www.incredible-edible-todmorden.co.uk/

http://www.incredible-edible.info/

http://www.incredible-edible-colroy-la-roche.fr/

http://www.incredible-edible-freland.fr/?page_id=56

http://incredible-edible-valeriscle.fr/

et demain Guebwiller ???

Enjoy!

Voici le témoignage que nous venons de recevoir, c'est celui d'Avi, un beau récit, le lien est ICI.

Bonjour,

je viens de suspendre 3 jardinières sur la passerelle, en face de mon logement, au 4ème étage en plein centre de STRASBOURG. J'y sèmerai de la salade "permanente" qui pousse et repousse tout l'été (du moins dans un jardin..... à voir, je vous donnerai des nouvelles); Il s'agit de "chicorée à feuilles de GORIZIA en Italie".

Edithe

quand elle aura un peu poussé.... si les pigeons ne se seront pas servi avant ! .... en attendant, voici un bout de mon "jardin d'avant"...

Pièces jointes :

je partage mon rêve de 2006 : pédiroute, un blog que j'avais oublié..... je viens de le redécouvrir, il existe encore sur le net.

je n'en ai pas oublié le sens.

Créons des pédiroutes comme des jardins partagés, partout.

Une époque, je marchais pour aller à mon travail, tous les matins ou presque. 1 h 30 à travers la forêt, les vignes, des petits villages alsaciens.Des levers du soleil magnifiques. Des fruits sur mon chemin. Parfois une conversation. Je me souviens d'une dame qui chantait devant la porte de sa maison. Le chant des oiseaux. Le soir, c'était différent. Quelques rencontres,  des échanges. Il faisait encore nuit quand je partais, avec ma lampe frontale. Des habitants du village essayaient de me prévenir des dangers. Puis ils se sont habitués. Moi aussi. Il fallait que j'arrive avant tout le monde au bureau, pour me changer, être présentable.

Une qualité de vie.

Puis le bureau a fermé. Il fallait optimiser...

J'ai dû racheter une voiture. Faire plus de 60 km tous les jours.

Je n'ai pas supporté. j'ai quitté. J'ai heureusement pu me permettre de gagner moins. Moins d'argent, mais plus de liberté.

Et je continue à marcher. A me déplacer à vél'hop en ville, ou avec mon VTC quand je vais plus loin. C'est mon outil de travail. Avec mes sandales de marche. Des KEEN....

bien sûr je dois de temps en temps utiliser la voiture, mais peu... tellement peu que j'ai dû la chercher à la fourrière parce que la ville avait prévu des travaux de jardinage, oh.... un petit carré devant un restaurant... et interdit le stationnement 3 jours avant... pendant que je prenais le train-vélo..... j'ai dû payer plus de 160 € pour cette inattention... le prix de mon VTC.

Edithe

http://pediroute.over-blog.com/articles-blog.html

il faudrait inventer le "pédistop" ; emmener les gens sur les sentiers.

Pièces jointes :

Bonjour Edithe,

J'adore ce regard sur la vie simple. Merci pour ce partage. En lisant ton beau récit, il me revient à l'esprit les images des belles histoires d'Erckmann-Chatrian, comme "l'histoire d'un sous-maitre", je me régale.

Continue comme ça, et surtout, ne t'arrête pas.

Bien amicalement

François

joli récit, merci!

 

c'est super la pollinisation continue!

 

J'ai trouvé une autre famille guebwilleroise motivée, on va faire un petite discussion dans 15 jours avec tous ceux qu'on aura rassemblé! Allez je mets une petite photo aussi.

Wahouuu... Morgane !

Oui, la pollinisation continue comme tu dis. Sois-en remerciée, c'est magnifique !

Quelle belle surprise ce dimanche matin de découvrir ta magnifique installation. Et en faisant ta part de colibri, la commune de Guebwiller a commencé à participer au mouvement planétaire de la "nourriture à partager" des incroyables comestibles pour que toutes les mamans de la Terre puissent nourrir gratuitement leurs enfants de bons fruits et légumes pour la Vie !

La photo de cette généreuse plantation dans le Haut-Rhin circule sur FaceBook depuis la page Incredible Edible France :

https://www.facebook.com/pages/Incredible-Edible-France/34202460918...

Tu recevras des messages de soutien de personnes bien intentionnées comme toi de toute la France et au-delà, et tu seras rejointe par de nouveaux généreux amis à Guebwiller, par ce qu'ils se reconnaitront dans cet élan du coeur.

Bien amicalement

François

Bravo pour ces actions !

Pour ma part, j'ai lancé l'idée dans mon village, Ratzwiller, en Alsace Bossue. On est déjà deux familles motivées, on va en parler au prochain conseil municipal + essayer de motiver les mamies jardinières + l'enseignante du village pour faire un projet avec les enfants de l'école. Ca sera plutôt pour septembre, un peu tard peut-être mais je suis sûre qu'on trouvera quelque chose à planter ! Et sinon, on sera dans les starting block pour le printemps prochain !

Une amie qui travaille pour le parc régional des Vosges du Nord a transmis l'info à son boulot et tous ses collègues ont trouvé l'idée géniale et je crois savoir qu'il y a des actions ici ou là qui se prépare en Alsace du Nord. Cool !

Super, et si l'école est déjà dans le projet de départ c'est formidable!

RSS

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation