Nous, les êtres humains, somme ce que nous avons été pendant des millions d’années, colossalement avides, envieux, agressifs, jaloux, angoissés et désespérés, avec d’occasionnels éclairs de joie et d’amour. Nous sommes une étrange mixture de haine, de peur et de gentillesse ; nous sommes à la fois violents et en paix. Il y a eu un progrès extérieur depuis le char à bœufs jusqu’à l’avion à réaction, mais psychologiquement l’individu n’a pas du tout changé et c’est l’individu qui, dans le monde entier, a créé les structures des sociétés. Les structures sociales extérieures sont les résultantes des structures intérieures, psychologiques, qui constituent nos relations humaines, car l’individu est le résultat de l’expérience totale de l’homme, de sa connaissance et de son comportement. Chacun de nous est l’entrepôt de tout le passé. L’individu est l’humain qui est toute l’humanité. L’histoire entière de l’homme est écrite en nous-mêmes

Vues : 154

Réponses à cette discussion

Oui, le connaissons actuellement, disons les 2 ou 4 derniers millénaires, n'est qu'une infime partie temporelle de l'humanité.

L'humanité existe depuis très longtemps. Notre corps est similaire aux animaux, même nombre d'os que beaucoup de vertébrés et surtout un code génétique très proche des bonobos, chimpanzés et orang-outang (98 ou 99%)

L'évolution humaine me fascine, et si on remonte dans le temps, nous avons tous en commun la même grand-mère, une bactérie dans un océan. La vie est partie de cela, il y a plusieurs milliard d'années.

Mais l'humain continue évoluer, physiquement il régresse à cause de son alimentation dénaturée, empoisonnée et carencée, voir même irradiée.... Ces derniers siècle, il est devenu maître dans la maîtrise de la technique, et croit-il aussi de la nature ( grosse erreur .... la nature ne se maîtrise pas, pas quant on travaille contre elle en tout cas ) 

Par contre sa conscience, elle, doit continuer à évoluer. Les créatifs culturels sont les consciences de demain : 

http://colibris.ning.com/group/creatif-culturel-c-est-quoi

Il y a une guerre entre les évolutionniste et les créationnistes.

Je penses que l'univers ne s'est pas créé par hasard, il y a quelque Chose de drôlement puissant derrière, que certains appelleront la Divinité, ou Dieu. Donc ce quelque "Chose" aurait créé l'univers , il y a environ 13 ou 14 milliard d'année et du big bang à aujourd'hui, il s'est passé une drôle d'évolution !! que de chemin parcouru !!! Et cette évolution continue, en ce moment même !!!!! Ce site est est la preuve !!!!

Oui, évolution et création ne sont pas incompatible, d'ailleurs la création est PERMANENTE, elle à commencé au Big bang ( et peut-être avant ??? ) et elle continue à chaque seconde !!!!!!

Bienvenue Jacques dans le nouveau monde que les créatifs culturels veulent créer !!!!

Steve bonjour

Tout d'abord merci.

La discipline et le respect seront les deux éléments pour régler l'ensemble des problèmes de notre vie.  La discipline est l'outil de base dont nous disposons pour résoudre les problèmes de la vie. C'est dans ce processus de confrontation aux problèmes, et leur résolution, que la vie trouve sa signification. C'est à travers la douleur que représentent la confrontation aux problèmes et notre capacité à les résoudre que nous évoluons, que nous apprenons. Retarder la satisfaction est une question d'emploi du temps, des douleurs et des joies de la vie, de façon à mettre en valeur le plaisir et à faire face à la douleur avant, pour s'en débarrasser. C'est la seule manière de vivre bien. Prendre le temps de résoudre les problèmes de la vie, qu'ils soient de nature intellectuelle, sociale ou autres. Il faut accepter la responsabilité d'un problème avant de pouvoir le résoudre. Un sentiment d'impuissance, la peur et la profonde conviction que des gens sont incapables de faire face et de changer l'état des choses, vient du désir d'échapper à la douleur de la liberté, et donc à la responsabilité de leurs problèmes et de leur vie. Ils apprennent tôt ou tard que toute la vie d'un adulte est une série de choix personnels et de décisions. S'ils parviennent à l'accepter totalement, alors ils deviennent libres. Sinon, ils se sentiront toujours des victimes. Lorsque nous nous dépassons, notre moi entre en territoire inconnu. Nous faisons des choses dont nous n'avons pas l'habitude. Nous changeons. Changer, avoir des activités nouvelles, se trouver en territoire inconnu, faire les choses différemment: tout cela est plutôt effrayant, l'a toujours été et le sera toujours. Le courage n'est pas l'absence de la peur, c'est l'action malgré la peur, la réaction contre la résistance qu'engendre la peur, vers l'inconnu et le futur. L'essence même de la vie est le changement, l'évolution et le déclin combinés. Lorsque nous refusons la mort, la nature changeante des choses, nous nous détournons inévitablement de la vie. Le défi le plus sérieux de la vie consiste à se révéler soi-même, à prendre conscience de ce que l'on est, à savoir si l'on recèle assez de détermination, de force et de volonté pour s'accomplir pleinement. Notre volonté nous permet de choisir la manière de vivre. Elle nous offre le plus grand des biens: la liberté. Choisir de vivre, c'est relever les défis de tous les jours. Pour affronter les défis, non seulement faut-il savoir vaincre les obstacles, mais encore vivre en harmonie avec sa conscience. Les sentiments et les émotions forment des liens puissants qui nous rattachent aux autres, à l'univers. La qualité de la vie d'un homme dépend de son propre choix, et lorsqu'il reste conscient de ses possibilités, il s'efforce d'atteindre son idéal. Vous découvrez mille façons d'embellir la vie, non seulement pour vous-même, mais aussi pour les autres, en demeurant conscient de vos qualités personnelles ou de celles que les autres peuvent susciter en vous; la patience de l'écoute attentive; le désir d'offrir vos services afin d'aider à résoudre les problèmes de ceux qui ont besoin d'aide; le courage de vous tourner vers les gens qui vous inspirent confiance dans les moments difficiles de votre vie. Prenez conscience de pouvoir respirer en toute liberté, dans l'environnement de votre choix, et de la prodigieuse possibilité de vous accomplir pleinement, en devenant ce que vous souhaitez être. Pour tirer le meilleur de soi, pour satisfaire à nos désirs et répondre à nos attentes, il faut beaucoup compter sur notre capacité de communiquer avec nous-mêmes, et cela importe autant que de communiquer avec le monde extérieur. Un facteur important de rapprochement entre deux personnes, est le respect de l'un et de l'autre. Notre attitude envers la nature et l'attention que nous lui portons jouent un rôle vraiment distinct dans notre vie. Prendre conscience des beautés de la nature, c'est se faire de cette dernière une alliée qui permet à tout moment de goûter aux joies de l'admiration et de la contemplation. La nature apporte un élément de beauté dans nos vies. Si la nature éveille notre curiosité, elle nous permet également de choisir la beauté et le bien. Les jours passés à communiquer ainsi avec la nature sont les plus beaux. À l'exemple de la nature, ne devrions-nous pas apprendre à accepter les "tempêtes" et les vicissitudes de la vie ? Croître c'est se créer sans cesse. Chez l'homme et dans la nature réside le même pouvoir de changement, et chaque instant demeure imprévisible. La nature me propose mille vérités à découvrir. En restant attentif à la vie quotidienne, je perçois beaucoup mieux les choses. Puisque les merveilles qui nous entourent contribuent à notre propre épanouissement, appliquons-nous à les découvrir.

Cordialement     jacques lopez

L'être humain avide de pouvoir, d'argent, de sexe, de gloire, de divertissements, de sécurité etc. est un être humain qui s'est empoisonné, qui s'est cloisonné par peur à la fois à l'intérieur et à l'extérieur, un être qui n'a pas reçu ce dont il avait fondamentalement besoin, c'est un être qui a perdu le contact avec lui-même, avec ses parents, qui a perdu contact avec sa grâce naturelle, avec sa dimension divine, qui n'a plus de relation juste ni avec son corps, ni avec le monde. 

Alors de quoi avions-nous vraiment besoin ? Quand avons-nous perdu contact avec la réalité ? Quand avons-nous perdu notre pouvoir d'emerveillement ?

RSS

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation