Contribution Economique et à l'emploi des gaz de schiste : 1.5millions d'emplois et dépendance aux énergies fossiles en 2035.

 

Alors que le débat sur les gaz de schiste s'oriente malheureusement vers un débat uniquement technologique.

Je veux parler des méfaits difficiles à évaluer des technologies d'extraction et que les foreurs sortent de leur chapeau une technologie miracle et sans effets sur l'environnent.

 

J'aimerais revenir un peu sur la question de l'emploi générés par l'extractions des énergies fossiles. Une étude américaine montre en effet les effets positifs des gaz de schiste sur l'économie et l'emploi (ICI). Cette étude très sérieuse montre par A+B que les emplois générés en 2010 sont aux nombres de 600.000 et 1.600.000 en 2035.

 

On trouve même en page 17 le détail des emplois générés classé dans trois rubriques (Direct, Indirect, Induits).

 

Les emplois directs sont ceux générés par l'activité de forage.

Les indirects sont les emplois de service, de transport générés par le forage

Les emplois induits sont ceux que permettent l'élévation des revenus des foreurs et des emplois générés par les foreurs. 

 

L'étude n'évoque pas la croissance des infrastructures, financés par les impôts des sociétés du pétrole et qu'il faut entretenir.

 

On voit clairement qu'il s'agit d'une pyramide qui repose sur une base non durable. 

 

Cette étude semble ignorer totalement l'histoire (le choc pétrolier de 73), Les aspects technique tels que le Pic de Hubert que suit tout gisement pétrolier.  

 

Ceci m'inquiète au plus haut point. Car cette étude propose à nos dirigeants de reposer toute l'économie sur des bases que nous savons dors et déjà non durable.  

Pour notre bien être aujourd'hui nous sacrifions le bonheur de demain

Mes enfants auront la quarantaine à cette époque, si nous prenons aussi cette direction en France en Seine et Marne, leurs ressources seront toujours aussi dépendantes des énergies fossiles voir beaucoup plus.

Ils vivront la même situation qu'aujourd'hui. Et ceci est aberrant car nous savons aujourd'hui ce qu'il va se passer et nous continuons dans cette voie.

La voie la plus belle serait de prendre dès aujourd'hui la mesure de notre dépendance aux énergies fossiles et de commencer à créer des emplois que l'on pourra voir dans 500 ans au minimum.

C'est à dire des emplois basés sur des activités naturelles dont le rythme est équivalent à nos rythmes de vie. Des emplois qui ne détériorent pas la terre et qui accepte son rythme lent.

Des solutions existent, elles sont belles, il faut avoir le courage de les appliquer avec soin

Vues : 33

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation