Informations

La Biodiversité et nous

Tous les êtres vivants partagent le même espace... ou devraient le partager. Idées, astuces, bricolages et infos pour apprendre à vivre ensemble et favoriser la biodiversité chez soi, au travail, dans l'espace public. On parle de faune ET flore.

Membres : 37
Activité la plus récente : 21 juin 2016

Forum de discussion

Bricolage 2 réponses

Ici nos trucs et bonnes adresses pour bricoler en faveur de la biodiversité.Je commence avec un site super pour fabriquer des nichoirs : …Continuer

Démarrée par Felice Olivesi. Dernière réponse de Valérie 14 mars 2014.

Infos en vrac sur la biodiversité 1 réponse

Ici, on partage les infos qui nous semblent intéressantes à propos de la biodiversité.Commentaire de Sandrine 95 jeudi…Continuer

Démarrée par Felice Olivesi. Dernière réponse de Felice Olivesi 12 nov. 2013.

Projets, propositions et demandes d'aide

(je range un peu la section "commentaires", à laquelle on ne peut pas répondre à chaque message)Ici, demandez de l'aide de toute sorte pour vos projets, et offrez vos compétences-aide…Continuer

Démarrée par Felice Olivesi 12 nov. 2013.

Bon à savoir 1 réponse

Ici, échangeons sur les animaux et les végétaux "sauvages" qui nous entourent, vivent souvent tout près de nous, et dont nous ignorons presque tout. En les connaissant mieux, on peut s'apercevoir…Continuer

Démarrée par Felice Olivesi. Dernière réponse de Olivier Hue 29 sept. 2013.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de La Biodiversité et nous pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 3 octobre 2014 à 12:13

RDV à 15h00, Samedi 4 octobre, Place de Bastille à Paris : https://www.facebook.com/events/539199859560170/

Samedi 4 octobre, des milliers de personnes dans plus de 120 villes autour du monde vont marcher d'une seule voix pour les éléphants et les rhinocéros menacés d'extinction. Si rien n'est fait maintenant, nous risquons de perdre pour toujours ces créatures majestueuses, très intelligentes, et émotionnellement sensibles.

Un éléphant est tué toutes les 15 minutes. Jusqu'à 50 000 éléphants sont massacrés chaque année pour leurs défenses afin d'être transformé en bibelots en ivoire. Un rhinocéros est abattu toute les 10 heures pour sa corne. Leur seul espoir de survie réside dans la fin immédiate et totale du commerce d''ivoire et de corne de rhinocéros, pour une possibilité réelle de se remettre de décennies de massacres de masse.

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 21 septembre 2014 à 9:57

Pour parvenir à une paix mondiale, nous devons non seulement arrêter de nous battre les uns contre les autres, mais aussi de détruire la nature! - Dr. Jane Goodall

Cette année, le thème de la Journée internationale de la Paix qui a lieu le 21 Septembre est «Le droit des peuples à la paix.» Nous aspirons tous à un monde de paix. Nous sommes tous horrifiés et attristés lorsque nous pensons à la violence qui existe dans le monde d'aujourd'hui - la violence contre l'autre mais aussi la violence envers la nature.

Nos pensées vont aux centaines de milliers de personnes qui ont été tuées, blessées ou forcées de fuir leur maison. Avec l'écart sans cesse grandissant entre «ceux qui ont » et « ceux qui n'ont pas », il y a un grand nombre de personnes dont les besoins essentiels ne sont pas satisfaits, dont les voix ne sont pas entendues. Quand ils deviennent désespérés et parfois violents, certains dirigeants peu scrupuleux peuvent parfois les exploiter pour leurs propres bénéfices politiques.

Peut-être que nous n'avons pas le pouvoir d'influencer les soldats pour qu'ils déposent leurs armes ou les gouvernements pour qu'ils laissent leurs missiles au sol; mais nous pouvons profiter de l'occasion de la Journée internationale de la paix pour penser à cela, pour parler et faire connaître notre opinion.

Et que dire de notre droit de vivre en paix avec la nature? Nous pouvons penser à la façon dont nous vivons nos propres vies. Faisons-nous de notre mieux pour vivre en harmonie avec la nature? Nous soucions-nous de la taille de notre empreinte écologique? Cela a son importance, car une paix durable entre les peuples n'arrivera jamais si nous n'apprenons pas à respecter et à vivre en harmonie avec la nature.

Les ressources naturelles telles que le bois, la faune et les plantes ne sont pas infinies, et notre gaspillage et abus irréfléchis de ces ressources causent des dommages épouvantables à l'environnement et gâche l'avenir de la vie sur terre.
Comme l'a dit Gandhi, « la Terre fournit assez pour satisfaire les besoins de chaque homme, mais pas pour assouvir son avidité. "Si les gens meurent de faim, sans aucun moyen pour sortir de la pauvreté, ils pourront difficilement joindre notre combat pour protéger la nature au profit de l'homme - et d'autres animaux - pour les générations à venir.

À l' Institut Jane Goodall , nous croyons que chacun de nous peut faire une différence. Nos programmes aident les gens à sortir de la pauvreté d'une part, participent à réduire les excès, et tentent de trouver des moyens de ralentir la croissance de la population humaine.

Ensemble, aidons l'humanité à avancer vers un avenir où «le droit des peuples à la paix» devient plus qu'un slogan, mais plutôt le fondement d'une culture de la paix pour tous.

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 13 août 2014 à 14:10

 «Si nous ne prenons pas de mesures, les grands singes vont disparaître, en raison à la fois de la destruction de leur habitat et du trafic».

Au cours des dernières cinquante années, le nombre de chimpanzés est passé de deux millions à 300.000 au plus, répartis dans 21 pays.


«Si nous ne faisons rien, ils vont certainement disparaître, ou il ne leur restera que de petites poches où ils échapperont difficilement à la consanguinité», a expliqué Jane Goodall, première scientifique à avoir observé que les grands singes, comme les hommes, utilisaient des outils.

Au rythme actuel, le développement humain aura d'ici 2030 touché 90% de l'habitat naturel des grands singes en Afrique et 99% en Asie, estiment des experts dans un rapport publié fin juin par une ONG de défense des grands singes, soutenue par l'ONU.

Le développement des infrastrastructures et l'exploitation des ressources naturelles - bois, minerais, pétrole et gaz - ont dévasté l'habitat des grands singes et poussé chimpanzés, gorilles, bonobos, orang-outans au bord de l'extinction, selon ces experts.

Pour Jane Goodall, la destruction de cet habitat fait partie d'une agression plus large de l'espèce humaine contre la nature: «Si nous ne faisons rien pour protéger l'environnement, que nous avons déjà partiellement détruit, je ne voudrais pas être un enfant né d'ici 50 ans. Ne leur devons nous pas cela?»

«Nous sommes schizophrènes: nous avons cette intelligence incroyable, mais il semble que nous ayons perdu le pouvoir de travailler en harmonie avec la nature», a-t-elle ajouté.

Jane Goodall a estimé que «si nous les perdons (les grands singes), ce sera probablement parce que nous avons également perdu les forêts, et cela aura des conséquence totalement dévastatrice sur le changement climatique».

«Le changement climatique est évident partout. Il y a des dirigeants qui disent qu'ils ne croient pas au changement climatique, mais je ne pense pas que ce soit réellement ce qu'ils pensent, ils sont peut-être juste stupides», a-t-elle lancé.

Toutes les espèces de grands singes figurent sur la liste des espèces menacées, certaines , de l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), qui classe certaines - comme le gorille de l'Ouest ou l'orang-outan de Sumatra - «en danger critique», le dernier stade avant l'extinction à l'état sauvage, puis l'extinction.

«Les gens ont perdu la connexion avec le monde de la Nature», estime Goodall, «on pourrait penser que les créatures les plus intelligentes de la planète penseraient à mieux que de détruire leur seule maison, mais nous détruisons la planète très, très vite».

«Nous dépendons des ressources naturelles de cette planète et elles ne sont pas infinies. Or nous les utilisons comme si elles devaient durer pour toujours», a-t-elle rappelé.

La scientifique, qui dirige un institut à son nom, appelle les gens à agir au lieu de désespérer.

«Le changement climatique menace la moindre petite partie de la planète et nous ne pouvons pas l'arrêter, mais si nous agissons ensemble nous pouvons ralentir les effets», selon elle.

«Il faut comprendre que votre vie importe, votre vie fait une différence», a-t-elle expliqué, «tellement de gens abandonnent et se sentent désespérés (...) et donc ne font rien. Mais si vous agissez localement, vous pouvez faire quelque chose».

Facebook : https://www.facebook.com/JGIFrance
Web : http://www.janegoodall.fr

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 6 juillet 2014 à 10:31

Vous vous souvenez du relâcher de Wounda ? Voici une nouvelle vidéo de ce magnifique moment avec de nouvelles explications de Jane Goodall :

Notre objectif est de réintroduire 60 chimpanzés au total, pour cela nous avons besoin de vous. Plus d'informations :
- Sur le centre de réhabilitation des chimpanzé de Tchimpounga : http://bit.ly/1oktxyJ
- Sur le programme de parrainage : http://bit.ly/VHcZsU

N.B. : L'Institut Jane Goodall ne cautionne ni la détention ni le contact avec les chimpanzés sauvages. Tous les chimpanzés qui apparaissent sur nos photos et vidéos sont des pensionnaires du sanctuaire de l'Institut.

Commentaire de Simone KIRK le 2 juin 2014 à 13:32

Joli doc Seb, merci !

Commentaire de Seb GrainesdeTroc le 2 juin 2014 à 12:59

Ce sont des milliers de petits colibris qui vont prendre leur envol dans ce projet... Je vous laisse découvrir..

Si certains souhaitent s'en faire le relais, c'est encore possible ! 

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 29 mai 2014 à 7:52

Nous travaillons sans relâche pour un monde meilleur. Aidez-nous simplement en 3 clics en votant sur le lien suivant : http://tropheesfondation.edf.com/associations/institut-jane-goodall...

N'oubliez pas de valider ensuite votre signature avec l'email reçu et si vous pouvez partager et inviter tous vos ami(e)s à en faire de même, c'est SUPER!

VOTE for Jane Goodall's Roots & Shoots : http://tropheesfondation.edf.com/associations/institut-jane-goodall...

En 3 clics, aidez nous à construire un monde meilleur simplement en VOTANT ici : http://tropheesfondation.edf.com/associations/institut-jane-goodall...

Chacun de nous compte, chacun de nous a un rôle à jouer. Dr Jane Goodall

Merci


Plus d'information sur Roots & Shoots, ici : http://www.rootsandshoots.fr/actualites-rs/votez-pour-jane-goodall-...

Commentaire de Ecovillage AVEC le 15 mai 2014 à 12:02

Bonjour,
Dans le cadre de l'implantation d'une coopérative d'habitants de 20 à 30 logements sur un domaine de 25 hectares près de Bourbon-Lancy (71), nous recherchons un ou plusieurs agriculteurs déjà formés ou expérimentés, pour porter une création d'activités comprenant maraîchage, élevage de chèvres et brebis laitières, verger ou céréales.

Cette opportunité pourrait peut-être intéresser certaines personnes de vos réseaux, aussi je vous serais reconnaissante de faire suivre l'information...

Il reste aussi des places pour plusieurs familles, couples, ou personnes seules...

Grand Merci.

Ange pour AVEC
www.ecovillage-projet.fr
contact@ecovillage-projet.fr

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 9 avril 2014 à 21:18

[ VIDEO ] Question / réponse à Jane Goodall : Que pouvons-nous faire ? What can we do ?


Si vous souhaitez vous aussi poser votre question directement au Dr. Goodall, RDV le 14 mai pour la rencontrer. Inscription et tous les détails ici : https://www.helloasso.com/associations/institut-jane-goodall-france...

Commentaire de Institut Jane Goodall France le 4 avril 2014 à 23:11

L’Institut Jane Goodall France vous invite à une soirée exceptionnelle, le 14 mai prochain en présence du Dr Jane Goodall, pour fêter ses 80 ans et les 10 ans d’existence de son Institut en France : https://www.helloasso.com/associations/institut-jane-goodall-france...

Cette soirée festive en l’honneur du Dr. Jane Goodall vous permettra de la rencontrer personnellement, et vous plongera au cœur de l’expérience africaine. Elle partagera ses aventures extraordinaires, ses rencontres improbables et ses découvertes révolutionnaires depuis les années 1960. Vous serez témoins de projections vidéos, d’animations en présence des membres des comités d’honneur et scientifique, d’échanges d’expériences avec quelques-uns de ses amis et la présence d’invités surprises.

 

Une interprète assurera la traduction.
Un buffet de produits régionaux, éthiques et végétariens sera servi.
Une collection d’objets uniques sera en vente, ainsi que les ouvrages du Dr Goodall.

 

Pour pouvoir assister à cette soirée, il suffit d’effectuer une donation sur le lien suivant :

https://www.helloasso.com/associations/institut-jane-goodall-france...

Pour conserver le cadre intime, convivial et exceptionnel de cette soirée, les places sont très limitées (max. 75) :

Réservez vite votre (vos) place(s) pour passer une soirée inoubliable !

 

A 80 ans, Jane Goodall continue de travailler et de militer sans relâche pour la préservation de la planète.
En voyageant en moyenne 300 jours par an à travers des dizaines de pays, elle transmet son expérience de vie, son message de paix et d’espoir pour qu’ensemble nous fassionsde ce monde, un endroit où il fait bon vivre en harmonie : animaux, humains et environnement.

Cette soirée anniversaire sera un soutien précieux aux programmes de conservation et de protection de la biodiversité de l’Institut Jane Goodall.

 

Objectifs de l’événement :

 

o    Fêter Jane Goodall et son œuvre,

 

o    Collecter des fonds qui seront un soutien précieux aux programmes de conservation et de protection de la biodiversité de l’Institut Jane Goodall,

 

o    Permettre aux participants de rencontrer l’un des plus grands noms de la conservation de l’environnement, des découvertes scientifiques en matière d’éthologie, de l’humanisme et de la protection animale, également messager de la Paix des nations-Unies.

Entrée sur réservation prépayée uniquement !

 

Membres (37)

 
 
 

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation