Observer est une action première en permaculture.

Et, comme d'habitude, c'est universel.

Observer ?

Comment observer ?

Je voudrais partager cette vidéo, qui n'est pas la seule sur le sujet, mais qui a l'avantage de dire les choses clairement.

37mn50s : pendant la méditation le cerveaux "cesse de sélectionner et de privilégier certains aspects limités de la réalité. Dans cet état particulier, le cerveau traiterait toutes les informations à égalités".

38mn07s : "Lorsque l'on a une profonde expérience de la méditation, il s'avère que l'on est moins replié sur soi-même et nettement plus ouvert sur les autres. (...) Dans ce cas, les catégories et les filtres qui définissent généralement notre compréhension du monde et nos jugements se trouvent dynamités. Avec un œil neuf et une certaine fraîcheur on a réellement accès à ce qui est."

En clair : pour chacun d'entre nous, il n'y a de réalité que la notre, à moins de s'oublier soi même.

Même s'il est question là de méditation et de personnes qui pratiquent la méditation, les affirmations sont claires.

En ne sélectionnant pas les informations et en ne les hiérarchisant pas ou le moins que l'on peut, alors, on a accès à une réalité plus réelle, et l'on est nettement plus ouvert à l'altérité.

Je pense que cela peut être fait en toute conscience, sans être en état de méditation et sans en être expérimenté. Ou, du moins, si l'on veut, on peut tenter de faire des efforts en ce sens, sans pour autant méditer. Pour certaines personnes, c'est plus ou moins naturel.

L'inverse étant non moins vrai : En sélectionnant les informations et en les hiérarchisant, on voit les choses moins telles qu'elles sont et l'on se ferme à l'altérité.

Il n'est pas question de rendre tout souhaitable et souhaité, mais de ne pas dévaloriser ce qui n'est pas souhaitable. Il n'existe pas de mauvaise herbe, par exemple. On peut les appeler "adventices", mais je préfère dire "plantes que j'aimerais ne pas voir".

Moins nous sélectionnons les informations et moins nous les hiérarchisons, plus nous voyons le monde tel qu'il est.

En permaculture, l'observation est primordiale et permanente. Et la permaculture ne s'applique pas qu'au champ cultivable, elle s'applique aussi à l'Homme. On parle de permaculture humaine.

Beaucoup de colibris ont juste lu la confirmation (dont il n'est pas dit qu'ils avaient besoin de la lire) que le fait de ne pas sélectionner et hiérarchiser est la bonne méthode d'observation quotidienne de tout ce qui nous entoure. Et que cela fait des colibris des personnes réalistes.

Et je ne résiste pas au plaisir de partager à nouveau la conférence TED de Pierre Rabhi dans laquelle il nous fait part de certaines de ses observations sur la société.

Vues : 160

Réponses à cette discussion

J'aime bien l'effet de plan de caméra qui fait de Pierre Rabhi un diablotin à la queue interrogative. 

anyway

S'il demeure encore en ce monde un vaste territoire, c'est bien celui, dont l'intimité n'en rend pas moins considérable l'étendue, du vide quasi sidéral de mes connaissances.

Et s'il est une pierre brute et majeure qu’il me semble devoir trouver et extirper de ces vastes plaines, c'est bien celle où il me serait permis de me tenir pour y sculpter, à la longueur des jours et des silences, quelque possibilité non héritée des savoirs Occidentaux au sein desquels je me tiens depuis 1000 générations, au bas mot.

Un peu comme Jésus qui un jour dit à Matthieu, non pas : «descend du train et va gonfler les pneus» comme il fut faussement prétendu, mais:" tu es pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon église". J’avoue être quelque peu surpris par ces réminiscences de catéchisme, moi qui en suis devenu tout Athée comme il est peu de l'écrire. Mais la question pour autant n’en demeure pas moins de savoir si c’est de cette pierre dont aurait besoin la Permaculture pour y construire son Eglise Hédoniste ou celle de la sobriété heureuse, pour faire référence à une rencontre entre Michel Onfray et Pierre Rabhi, dont le lien figure ci-après pour le cas où… ou de cette autre pierre, dite Philosophale, chère aux Alchimistes, afin de changer enfin le plomb de notre civilisation en or métaphorique, bien sûr? Qu’on se rassure, si la permaculture n’a pas d’église, elle a bien, fruit de mes observations, sujet de la discussion; ses prêtres, ses exégètes, ses théologiens, voire ses inquisiteurs et toute une foule béate et prête à payer… dont je fus, guéri que je suis !

Je jure n'avoir ingurgité nulle substance propre à faire se connecter quelques synapses erratiques me mettant en relation avec le dieu Permaculpardessuteth, ou la fée Grelinette. Mais comme il n’y a pas foule dans l’Agora, va savoir pourquoi, ça rend plus simple d’y dire ce qu’on veut et notamment qu’effectivement la réalité n’est pas la même pour tous, ou en d’autres termes ; chacun sa lorgnette qui comme le bâton merdeux de la vie et le bout par lequel on l’attrape désignera les vainqueurs qui recevront un tee shirt americain et des lunettes qu’on se voit dedans! A quand la soirée mousse à l’autocentre du père Igor ?

Mais chhuuuut ! puisqu’il s’agit d’observer, faisons silence et Observons !

Mais heuuhhh… c’est quoi qu’on doit observer ?

Observons Persavon de Marseille toujours utile à qui veut marcher pieds nus sur la terre sacrée…Tu vois, j’peux pas être permaculteur… c’est comme à l’école, à l’usine ou à l’armée, toujours près de la fenêtre et du radiateur à faire le con… résultat ; une vie à s’faire virer, mais qu’est-ce que je me suis marré et heureusement que fut conceptualisée un jour, ou peut-être une nuit, la permaculture, pour me permettre de me marrer un bon moment encore !

bon d’accord, je sors !

http://banquetonfray.over-blog.com/article-pierre-rabhi-michel-onfr...

Non, sors pas, stp :-)

Ta réponse me donne beaucoup de plaisir.

J'aimerais soumettre à ta sagacité ce qui suis.

Quand tu regardais par la fenètre (comme moi) tu observais la vie. Tu l'observais sans discriminer les informations. Le flot de mots de l'instit' n'avait pas plus d'importance que les oiseaux dans l'arbre et le vent dans les feuilles.

Je dirais que tu as profité, gràce notamment à la jeunesse, de la capacité inconsciente de ne pas sélectionner et hiérarchiser les informations tout en n'étant pas en méditation.

C'est ce que je décris, non ? Je dis qu'il n'y a pas besoin de méditer pour obtenir une vision plus proche de la réalité. Et tu avais raison de regarder ailleurs, de regarder dehors :-)

Tout le travail de l'école consiste à nous apprendre, par la violence s'il le faut, à sélectionner et à hiérarchiser les informations.

Par ailleurs, il est un fait que massivement on nous a fait nous alimenter avec des graisses et des sucres de merde, pour finalement nous dire de nous en méfier. Mais les graisses et les sucres sont vitaux.

On nous enjoint, massivement, à nous méfier du soleil. L'un des dieus les plus répandu et important est le soleil, à travers le monde. Tout simplement parce qu'il est à l'origine de la vie sur terre. Mais au 21° siècle on nous propose des crèmes cancérigènes pour nous protéger du soleil.

En ce qui concerne la spiritualité et la philosophie, on nous a donné massivement de la merde, et maintenant on nous suggère de se méfier de toute forme de spiritualité et de philosophie.

En chaque chose il y a du bon et du mauvais. La prière qui conclue la première vidéo est une prière adressée au "dieu univers". Et n'est pas, loin de là, le genre de chose qui peut mener à des soit disant guerrres de religions.

Contrairement à d'autre philosophies.

Déjà, et c'est énorme, le dieu dont il est question n'est pas un dieu vengeur dont on doit craindre le courroux.

Ce n'est pas un dieu fait à l'image de l'homme, c'est l'Univers.

Je trouve qu'il y a de la spiritualité dans tes écrits, je ne dis pas cela dans le but de choquer, bien au contraire :-)

J'aimerais aussi, que tu envisages la possibilité que des personnes soient agnostiques. Ni croyantes, ni croyantes de l'absence. Il existe, même si on nous les cache, des personnes qui s'en tiennent à ce qu'elles savent. http://fr.wikipedia.org/wiki/Agnosticisme

Je ne veux pas t'obliger à devenir agnostique ou à t'interdire de vivre ton athéisme, mais j'aimerais ne pas être extrémisé concernant la spiritualité, comme je le suis en politique. Je suis hors champ, et les embrouilles à propos de ce qu'on croit m'emmerdent.

La dualité catholicisme <=> athéisme me semble réductrice du champ réelle des spiritualités.

Peu m'importe si les gens croient ou non et en quoi. Ce qui m'importe, c'est ce qu'ils en font.

Et surtout qu'ils ne tentent pas d'imposer leur point de vue.

Finalement, rassure toi, je n'aurais pas le temps d'être le seul à m'exprimer. Ta réponse me fait plaisir, parce que j'ai conscience d'avoir montré surtout la partie de moi qui ne lâche pas l'affaire. Au delà des informations que je partage.

Je ne serais pas face à un colibri avec qui j'échange des points de vue comme face à une personne qui me semble oeuvrer pour l'inverse de ce que souhaite voir arriver :-) Nous avons tellement de points communs, que justement j'aimerais pas qu'on s'embrouille pour juste un point de vue divergent et peut être pas tant que ça.

Amicalement

Shabba!

J'ai choisi, sans vraiment choisir d'ailleurs, un angle "déconneur" pour répondre, sans répondre non plus d'ailleurs, à ce sujet d'importance qu'est l'Observation, eu égard au fait que depuis que je rôde dans les milieux se revendiquant plus ou moins de la permaculture, j'y éprouve comme une angoisse étrange que je ne puis "traiter" qu'en faisant le bouffon, au sens moyenâgeux du terme, qui aime à gratter entre les poils en faisant tinter clochettes et claquer rubans jusqu'à ce que la calotte arrive!

Et à propose de calotte, il n'est pas de mon intention d'en détruire les porteurs, tous fils d'Abraham et qui n'ont de cesse de s'en charger sans mon aide depuis au bas mot une paire de millénaires.

En d'autres termes, si j'avoue apprécier bien des gens, je ne puis qu'avouer tout autant détester les masses effrayantes desquelles ces mêmes gens parfois se revendiquent et commettent ces tant et tant de douleurs que ces appartenances mêmes autorisent, voire promeuvent. Les religions n'échappent pas, loin s'en faut, à ces épouvantables, vraiment épouvantables, constats.

Bien évidemment donc, je ne récuse nullement le droit de tout un chacun de se prémunir, tant que faire se peut des rigueurs de la Vie en s'impliquant, en s'articulant dans une recherche spirituelle. J'insiste sur le mot Recherche, car il s'agit peut-être et surtout de ne... Jamais trouver, car alors, me semble t-il, naît le dogme et le concept de l'Autre, l’Extérieur à soi, à son monde révélé, le Pas Pareil, le Pas Égal, Altérité qui très vite, conséquemment, selon les remous de l'histoire mais créant aussi l'histoire, crée l'Adversaire, voire l'Ennemi. Je rejoins ici le merveilleux poème d'Aragon: "la rose et le réséda" ou celui qui croyait au ciel, celui qui n'y croyait pas... 

Je crois que j'aime beaucoup les Êtres qui CHERCHENT, les certains de RIEN, les presque INDÉFINIS, dans la mesure où cette recherche, toujours difficile, fait attention, s'Attentionne à la douleur potentielle d'Autrui.

Pour exemple, j'insiste bien; "pour exemple", je considère que nicolas pézeril, par le droit qu'il a de souffrir, ce qui atteste même d'un certain équilibre, cher payé j'en conviens, de souffrir comme moi et des milliards d'autres humains de cette déroute qu'est désormais ce monde, si tant est qu'il ait jamais été autre chose, ne peut outrepasser comme il le fait ce droit pour les autres d'en souffrir autant et d'afficher des "points de vue", qui au delà de la simple morale humaine, qui en soi devrait suffire, renforce cet arsenal de délitement du fait Humain. Saura t-il jamais, en écrivant cela, combien je lutte pour son propre enfant.

Je suis donc moi aussi, je ne peux qu'être, dans cette quête à l'inaccessible étoile à propos de laquelle je ne saurais ostraciser qui que ce soit.

Bien évidemment, eu égard au nombre de caractères impartis et au temps dont je dispose, je suis contraint de mettre en hold, mais nous aurons, fusse avec une certaine distance l'occasion de retravailler sur ce qui en est de l'Observation.

Amicalement

RSS

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation