Informations

Permaculture

Prendre soin de la terre et son vivant
Prendre soin des hommes
Créer son autosuffisance et un excédant à redistribuer.

Des outils

1.    Prévoir l'efficacité énergétique

2.    Emplacement relatif

3.    Circulation d'énergie

4.    Effet de bordure

5.    Chaque élément doit avoir plusieurs fonctions

6.    Chaque fonction est remplie par plusieurs éléments

7.    Travailler avec la nature plutôt que contre elle

8.    Faire le plus petit effort pour le plus grand changement

9.    Le problème est la solution

Membres : 1184
Activité la plus récente : 12 août

Forum de discussion

UNE STARTUP HAUT-SAVOYARDE AU COEUR DE L'ENVIRONNEMENT DURABLE

Bonjour à toutes et à tous !Nous sommes une jeune startup d'Allinges ayant réussi le pari de transformer de la terre stérile en véritables supports de culture ."Vous avez une conscience…Continuer

Démarrée par EDAPHOS 7 mars 2018.

Stage de Permaculture Holistique dans l'Aude (11)

Notre écolieu Tèrra de Lutz se réjouit d'accueillir le stage "Permaculture Holistique" mené par l'équipe "Méditation Naturelle" du 19 mai au 3 juin 2018. Venez nombreux !+ d'infos sur le site du…Continuer

Démarrée par Cécile Capo 4 févr. 2018.

Financement participatif du centre UnisVers? Une véritable oasis ressource en création !

Un super projet alternatif est sur le point de voir le jour : Le centre UnisVers, situé au bord du lac de Vassiviere et au sein du parc naturel du plateau des Millevaches en Limousin, lance son…Continuer

Démarrée par BERTRAND Sylvaine 31 janv. 2018.

Projet de micro ferme en permaculture 3 réponses

Bonjour,cela fait un moment que je ne mes suis pas manifestée car je n'avais pas grand chose à dire. Aujourd'hui, je suis de retour avec un projet tout à fait intéressant porté par un ami rencontré…Continuer

Démarrée par Marie G. Dernière réponse de Laurent Favia 4 oct. 2017.

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Permaculture pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Shabba le 26 mars 2015 à 15:16

Commentaire de Shabba le 26 mars 2015 à 15:04

@moilamain

Sinon sur la violence avec laquelle tu as géré mes interpellations.

Ignorer

M'ignorer, c'était me signifier mon insignifiance, justement. C'était me dire que je ne saurais pas t'atteindre.

Aussi fort que je saurais m'agiter je ne t'atteindrais pas, c'était ton message.

Manipulation occultiste

Là, c'était me prêter un peu d'importance, mais pas d'attention. C'était travailler à mon ostracisation, mais l'air de rien sans me nommer. Ne pas me nommer est une partie de l'occultisme.

Mais le pire est que ce texte est un texte de sagesse antique que tu as dévié. Il est écrit d'abord à la première personne : "Je suis le seule responsable de ce que je ressens ...".

Pour pouvoir vivre avec ça, il faut bien se dire que les autres sont seuls responsables aussi.

Mais cet accord, c'est un accord personnel, pas dont tu as le droit d'imposer aux autres qu'ils admettent juste la partie qui t'arrange ! Il est là l'occultisme.

A défaut de me parler, tu parlais de moi, c'était déjà ça.

Soit dit en passant, c'est un parfait exemple de la violence indirecte que soral associe aux femmes et aux bourgeois.

L'insulte

Là, ça y est, tu me parles. J'ai assez tiré sur ta manche, c'est ça ?

Bon, tu me parles, mais d'abord pour m'insulter. Ensuite tu poses une demande.

D'accord, j'ai réussi à t'atteindre, maintenant tu t'adresses à moi. C'est gentils dis donc.

Mais tu ne m'a toujours pas entendu !

La CNV

Autrement dit "se mettre aux petits soins", dernière technique de manipulation de cette séquence.

Mais tu ne m'as toujours pas entendu ! Tu entres, en CNV, en désespoir de cause, après avoir tenté tout ce qu'il y a de plus violent et voyant que ça ne fonctionne pas. Mais c'est ta demande qui t'intéresse.

Là tu as vu que même la CNV, copié collé et pratiquée sans aucune foi dans le processus, n'a pas fonctionné.

C'est pas la peine d'en déduire des limites à mes capacités d'accepter la CNV ou des limites à la CNV, mais des limites à tes capacités d'utiliser la CNV réellement.

Oserais je te suggérer la technique de manipulation humaine qui consiste à écouter l'autre et à répondre à ses questions ?

Parce que, c'est pas toi qui va me contredire, la manipulation, en soi, c'est pas mal, c'est ce que certains en font qui est mal.

Tu as géré l'échange avec moi de façon de moins en moins violente, on peut dire ça comme ça. C'est la façon de le dire qui sonne le mieux, tu l'admettras.

Commentaire de Shabba le 26 mars 2015 à 15:02

@moilamain

"En terme de pollution, on peut remarquer que les zones maritimes où il y a eu des marées noires, deviennent quelques temps plus tard, des zones d'une biodiversité inégalée."

Moi aussi j'aime bien les infos insolites, mais j'aime encore plus pouvoir prouver ce que j’avance.

Alors, comme j'aime briller en société, si tu pouvais avoir l'obligeance de vouloir proposer le début du bout d'une preuve de que tu avances si gaillardement ce serait bien.

J'oserais alors le répéter. Mais pour l'instant, j'ose même pas réfléchir avec ça.

"Perso je me dis que Monsanto (lui ou un autre pourri)"

monsanto n'est pas un mais une, une entreprise humaine, qui  se conforme à des lois humaines. Cette entreprise peut disparaître, comme d'autres, ce n'est pas un être vivant.

Le problème est la législation qui permet ce type d'entreprises et surtout leurs agissement. Législation qui n'est pas dans le grand livre la nature, mais dans les très petits livres des humains. Et surtout des livres écrits par des corrompus.

La législation est faite par des corrompus pour leurs corrupteurs. Parmis les corrupteurs, il y a monsanto.

Toi tu ne veux pas que ça change, tu ne veux pas imaginer, qu'un jour les entreprises auront non plus les intérrêts particuliers de leurs actionnaires, mais l'intérêt commun de l'humanité au cœur de leurs préoccupations. Cela, non pas parce que ça prendra à un patron puis à un autre de le faire.

Je dis que la société va changer et que produire ce type d'entreprise sera impossible, sans faire de loi monsanto.

L'intérêt commun restant peut être à définir. Mais l'on a des pistes, notamment gràce à l'écologie (science) pour ce qui concerne le physique. Air pur, biodiversité, alimentation saine, peu de stress, ...

Toutes choses que monsanto met à mal à un endroit ou un autre.

Non, il n'y a aucune raison d'être fataliste et d'imaginer que le système permettra toujours ce type de crime contre l'humanité.

Ce qui est dingue, entre autre, c'est de dénoncer des choses (monsanto et les pourris) qui sont les conséquences de choses que l'on refuse de voir changer (la société).

Perso, je me dis qu'un jour les colibris et d'autres auront la capacités de changer les choses. Évidemment sans ton aide et en évitant tes bâtons dans les jambes, sauf si tu changes.

Commentaire de karl le 26 mars 2015 à 14:55

Bonjour

j'avais mis le lien de l'éthique des colibris suite au post de moilamain où il avait utilisé le terme assassiner ce qui m'avait profondément choqué! Depuis monsieur Pezeril a été d'une incorrection sans borne vis à vis de shabba en particulier, des colibris en général et des humains seule race acceptée par les scientifiques. Shabba est dans son rôle de demander les explications j'approuve sa manière de le faire, suite à ces différents profonds avec moilamain et monsieur Pezeril le lui ai demandé d'être mon ami et en suis particulièrement fier!!!  En venant sur le site des colibris je ne m'attendais pas à ce genre de propos....merci à Koya d'avoir lancé le sujet Pour ma part ma conclusion est que je n'interviendrai plus dans ce groupe tant que la solution ne sera pas trouvée pour ma part j'ai ma petite idée! bonne soirée à tous

Commentaire de Moilamain le 26 mars 2015 à 13:38

ton message était clair Lionel, et les réflexions pertinentes.

Perso je me dis que Monsanto (lui ou un autre pourri) finira un jour ou l'autre à se mettre à commercialiser ce genre de solution high-tech. Ce qui leur permettra de continuer à vendre leur graine OGM... ça laisse songeur...

En terme de pollution, on peut remarquer que les zones maritimes où il y a eu des marées noires, deviennent quelques temps plus tard, des zones d'une biodiversité inégalée.

Et oui, le pétrole c'est du carbone, et le carbone c'est la nourriture principale de la vie... ça laisse songeur... D'autant plus que les arbres que nous plantons passent toute leur vie à stocker du carbone et à le relâcher à leur pied pour se créer un réservoir d'humus...

Et si on arrosait nos cultures avec du pétrole ?

Commentaire de Lionel le 26 mars 2015 à 13:22

L'idée du périph' plein d'arbres me botte bien, mais il faudrait des bombes à graine version Panoramix dans le Domaine des Dieux...

J'ai pas été adroit dans mon message: je critique principalement l'usage qui est proposé (lutter contre la déforestation) et pas tant le moyen (le drone). Même si je suis d'emblée sceptique (et pas rétrograde) sur ce genre d'engin très high-tech. Je doute que ça soit la solution optimale pour planter une forêt.Une flottille de drones signifie une quantité de batteries et de circuits électroniques assez astronomique, dont la fabrication et le recyclage auront un coût environnemental important.

Je préfère soulever ce genre de problème, quitte à passer pour un "vieux con" malgré mon jeune âge. Je vois beaucoup trop de gens s'exciter sur certaines nouvelles techno (drones, impression 3D, objets connectés etc.) comme si c'était le messie, en oubliant leur poids environnemental.

Je me souviens avoir lu a propos d'un projet de zeppelin larguant des seed bombs, qui me semble autrement plus efficient, tout en étant assez low-tech... Je sais pas ou ça en est.

Commentaire de Koyaanisqatsi le 24 mars 2015 à 13:45

Dronez, dronez, droonez
Dronez, dronez, donnez-moi

Dronez, dronez, droonez
Dieu… vous le rendra 

                   Enrico Macias Poète intemporel

Commentaire de jef jaquier le 24 mars 2015 à 12:55

c'est marrant comme il y en a qui sont contre le progrès moderne systématiquement et qui voudraient qu'on en reste à l'âge  des cavernes...

je suis bien d'accord avec Moilamain que tout dépend de la manière dont on l'utilise. par exemple: la bombe atomique ou les centrales nucléaires.

non, c'est pas des bons exemples ? bon, d'accord.

Yacouba avec sa moto en 40 ans, il a planté 30 hectares. t'as représenté sur une carte ce que ça fait 30 hectares sur l'immensité du Sahel ?

alors le mec, avec son titre "qui a arrêté le désert", il fait un peu rigoler.

je trouvais que c'était une idée intéressante, et que tous les permaculteurs du groupe allaient acheter des drônes pour jeter des boules de graines partout autour d'eux, sur la tour eiffel, le périf, l'autoroute du sud. avec des plantes et des arbres à croissance rapide,  que du jour au lendemain l'autoroute soit bloquée par les carottes et les capucines.

en tout cas, j'en ai acheté un, ça me permettra de semer sur ma parcelle de 60m² sans bouger du pc.

y'a quand même des gens rétrogrades sur terre...

Commentaire de Moilamain le 24 mars 2015 à 12:08

la forestation ne répond pas au problème de déforestation, elle répond au problème de désertification.

Liée les deux en disant que ça sert à rien de forester si la déforestation ne s'arrête pas, c'est ne rien faire, et c'est surtout donner l'avantage à la déforestation, qui continue pendant que je suis en train d'écrire sur mon clavier...


Planter un arbre, c'est toujours utile !

aavec le concours plus d'arbre plus de vie, j'ai récupéré quelques 250 arbres que je plante de manière ordonnée pour certain (plantation dans les écoles, sur une place publique) et de manière désordonnée pour d'autres (dans la partie jardin-forêt du Jardin Partagé de Thiviers, nous mettons en vrac, n'importe où, les arbres qui n'ont pas de vocation fruitière et qui sont fourni par le concours. Ces arbres auront pour rôle de fixer du carbone et donc de créer de la fertilité. Ces arbres seront taillés régulièrement pour opérer des transfert de fertilité, de l'arbre, vers le sol, et seront contrôlé pour limiter la concurrence qu'ils pourraient faire sur les arbres fruitiers. Ces arbres non fruitiers seront aussi greffé pour les rendre intéressants sur la plan comestible.

Commentaire de Moilamain le 24 mars 2015 à 11:59

A mon humble avis, les drones sont paramétrables pour semer une diversité. Tout dépendra de comment l'homme utilise l'outil.

Mais l'outil en lui-même, il n'est ni génial ni maléfique. C'est ce qu'en fait l'homme qui sera cohérent ou non.

Vu le temps que ça prend de semer une forêt à la main, je préfère largement utiliser un drone si ça fait le même boulot pour moins d'énergie (toute type d'énergie confondu)

Fukuoka était pour l'abolition des quarantaine et des restrictions liées à la diffusion des espèces. Son principe est de semer tout et partout, et de laisser faire la nature... Les plantes invasives, il en a apparemment rien à faire !

Tout cela sera expliqué dans l'entretien vidéo que j'ai fait avec la traductrice de Fukuoka... faut que je trouve le temps de mettre ça en ligne...

 
 
 

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation