Rencontre de la Flore dans la vigne biodynamique

Mardi 17 mai 2016 de 14h00 à 17h30

Découverte de la flore spontanée et adventices en viticulture avec l'intervention des Bios du Gers (GABB32) et l'association botanique gersoise (ABG).

La vigne chez Didier Thézan peut paraître singulière aujourd'hui, certes, mais elle est sûrement, au vu de l'intérêt des professionnels, des botanistes et amoureux d'une nature vivante, particulièrement efficiente et résiliente.

Tout d'abord, est-il utile de rappeler que l'agriculture biodynamique est l'orientation la plus ancienne de l'agriculture écologique ? Les travaux en biodynamie et l'utilisation des préparations relèvent d'une conception où le sol, la plante, l'animal et l'homme interagissent et forment un organisme vivant.

Pour faire taire quelques mauvaises langues, la biodynamie, ce n'est pas de la magie qui compenserait un manque de connaissance. En fait, le biodynamiste est un bon paysan, fin agronome, rigoureux, avec une juste ouverture d'esprit. Sans oublier que l’approche biodynamique présente forcément plus de complexité, tant il y a de nombreuses solutions à découvrir par le biais de cette forme d'agroécologie savante.

Cette rencontre dans la vigne de Didier Thézan, c'est justement le bon exemple d'un concentré de diversité. En effet, les mille pieds de vigne cohabitent avec 18 pêchers, 5 cerisiers, 1 poirier, 3 pommiers, 1 amandier, 2 pruniers et des arbres de hautes tiges. La faune, tout aussi diversifiée, cohabite également : par exemple les hirondelles, arrivées le 25 mars, Sam le taureau et Désirée la vache, Maya les abeilles et tout un monde invisible sous terre...

Didier Thézan nous présentera ce petit paysage viticole où la vigne est l'invitée d'honneur.

Guillaume Duha, animateur des Bios du Gers (GABB32) présentera la vigne en partant du principe que c'est une plante pré-forestière, qui vit avec une biodiversité immense. Selon ce point de vue, il est nécessaire de prendre soin de cette plante, de l'accompagner en tant que liane désireuse d'échanger avec son milieu : c'est sa nature.

Les botanistes du Gers, pour leur part, nous feront découvrir la flore spontanée, sur le plan de la systématique, mais également au niveau du bio-indicateur.

Vers 17h00, enchantés et conscients que les fleurs et leurs couleurs amènent de la lumière et de la gaieté dans les parcelles, tant pour la vigne que pour ceux qui y travaillent, qui y passent ou bien même qui y rêvent, nous clôturerons cette belle après-midi par un goûter partagé.

Commenter

Vous devez être membre de Colibris Gascogne pour ajouter des commentaires !

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation