La discussion est FERMEE

c'était :

""""Une filière,

depuis la laine (récupération et ou production),

en passant par le lavage, le cardage, le filage

puis la transformation et la vente ....

ça tente quelques un(e)s? pour réfléchir, pour créer, pour investir...

caroline

ps : attention les messages les plus récents sont à la fin... """"

Discussion FERMEE...

les échanges sur le sujet ont eu lieu entre 2012 et 2013... plus aucune intervention depuis octobre 2013.

La vie est mouvement et je me concentre sur une autre activité.

Les échanges ont été riches et sont plein d'informations qui seront précieuses pour celui que le sujet intéresse.

C'est pour cela que je mets le fichier texte, en pièce jointe, de l'ensemble du fil de la discussion pour permettre une lecture facilitée.

Si quelqu'un souhaite en faire une synthèse, pour lui même et la partager avec le groupe, envoyer moi un message et je l'intégrerai.

Si le sujet de discussion revient d'actualité pour le groupe je pourrai l'ouvrir à nouveau.

L'idée étant de mettre de la lisibilité et de la clarté dans les sujets pour le nouvel arrivant et pour nous tous.

Vues : 3988

Pièces jointes :

Les réponses sont fermées pour cette discussion.

Réponses à cette discussion

Si vous avez la possibilité de venir les 23 et 24 juin (les deux jours ou bien l'un ou l'autre) à l'Oasis de Penhoat à Kergrist-Moëlou pour la rencontre des colibris bretons, nous pourrions nous organiser un atelier sur ce sujet.

Qu'en pensez-vous.

caroline

Je ne pourrais pas venir mais tiens moi au courant et si tu passes à Rochefort en Terre, envoie moi un courriel pour que l'on puisse se rencontrer.

Bonjour caroline

Oui, ca me tente car j'essaye de recréer la filière textile art'isanale, de la matiere première aux produits finis.

Bonjour François,

c'est aussi le sujet, la filière laine... en Bretagne et de Bretagne autant que possible

Pour information, une directive européenne vient de permettre de perdre la traçabilité de la laine.

Il n'y a plus d'obligation pour les fabriquant de spécifier la provenance de celle-ci.

Exemple, l'huile d'olive, les olives peuvent avoir grandi au Maroc mais si l'huile est fabriquée en France, elle sera française. Donc plus moyen de savoir dans quelles conditions la laine aura été produite, de travail des personnes, du traitement des animaux, du traitement chimique ou non de la laine....

Une réflexion autour d'une filière équitable de la laine, type celle du café ou du chocolat.... parce que pour le moment les laines bio se font rares et que celles de Bretagne ne sont pas encore au point

Bonjour Caroline

J'ai une dizaine de toison de l’année dernière + 8 qui devrait arriver cette année.

Je les mets à disposition pour quiconque serait intéressé.

Les toisons sont non-lavées , ni cardées

Cordialement

François

Bonsoir François ,

as-tu encore des toisons?si oui je suis très intéressée!  

cordialement

Aurélie

Bonjour Aurélie

Oui, j'ai encore des toisons

Mon Tel : 06 67 05 74 30

Cordialement

F.Pillez

L'idée de la création d'une filature utilisant des procédés écologiques serait vraiment intéressante, qu'en pensez-vous?

Les éleveurs pourraient apporter leur laine triée à la filature qui nettoie, carde, file et teint et ensuite l'éleveur récupère ses pelotes. Cela permettrait de réduire les coûts pour les éleveurs et aussi un gain de temps de travail.

Un label pourrait éventuellement se créer prouvant l'élevage biologique ET le travail écologique de la laine.

Vous êtes-vous rencontré pour en parler?

bonjour à tous!!!

je suis assez occupée caroline du coup pas trop le temps de te parler de vive voix!!!oulalal c'est ps bine!!!!

pour ma part ayant un petit élevage de moutons landes de bretagne race endémique, je sais que les éleveurs sont à la recherche d'un moyen de mieux valoriser leur laine

est ce que cela peut vous intéresser??

à bientôt

annelor

Bonsoir,

Afin d'alimenter vos réflexions, voici quelques élements :

- 1 : cette démarche est initiée depuis plus de 3 ans par l'association denved ar vro / moutons des pays de Bretagne. De la laine bretonne de races bretonnes a été transformé pendant 2 ans par l'association et est transformée cette année par une entreprise indépendante "toisons bretonnes". Vous êtes vous rapprocher de cette association :

http://www.pleinchamp.com/elevage/ovins-caprins/actualites/diversif...

http://isa56.canalblog.com/archives/2010/11/07/19540841.html

http://www.webrankinfo.com/annuaire/site-80425.htm

- 2 : avez vous des références sur la nature et la qualité de vos toisons ? comme il existe des torchons et des serviettes, il y a toison et toison. Toutes les races ne sont pas d'excellentes qualités lainières pour le fil à tricoter. Néanmoins, d'autres pistes existent pour valoriser les toisons de qualité "médiocre" : laine feutrée, matelas, yourte ... Il ne serait pas judicieux que de mauvaises "laine pays" envahissent les marchés de producteurs sous couvert de "production locale" et ravivent les sentiments piquants et douloureux de "laine pays" d'antan. Les temps ont évolués et les consommateurs ne sont plus prisonniers d'un fournisseur aussi "paysan" soit-il. La concurrence avec les laines synthétiques est rude (prix, aspect fantaisie, lavage + facile ...) et avec les laines mérinos d'Australie et de Nouvelle Zélande aussi (projet d'une usine de transfo en Egypte pour réduire les coûts et transformés les mérinos du sud de l'Europe). La qualité du produit est donc indispensable !

- 3 : La décision de construire une unité de lavage, filature et teinture passera par une pratique des éleveurs eux-mêmes car il faudra des clients sûrs, intéressés et volontaires. Un chantier de tonte pour la laine à transformer c'est une autre organisation, qu'un chantier de tonte classique. Réussir à s'organiser (seul ou collectivement) pour transporter de la laine en Bretagne ou dans le centre de la France en vue d'une transformation demande la même énergie. Montrons (je suis éleveur et vendeur de la laine de mon troupeau en Bio et en Bretagne) que nous sommes en dynamique concrète afin qu'1 opérateur privé ou une coop de producteurs  (avec ou sans l'aide de fonds publics) s'engage à investir dans cet outil, disons assez ... onéreux et nécessitant un savoir-faire technique pour le faire fonctionner de façon optimum.

A bientôt,

Patrick

Eleveur professionnel de brebis de l'ouest de races Avranchines et Landes de Bretagne

Vente de laines à tricoter - teinture naturelle et teinture ashford

Vice-Président de Denved Ar Vro

Bonjour à vous tous

En cherchant des pistes de laine française pour une amie qui vend des laines teintes aux plantes, je suis tombée sur votre discussion et ravie de pouvoir associer les colibris et ma passion laine

Je file et teins des toisons locales depuis 30 ans pour nos vêtements familiaux. Depuis 2006 j'ai découvert un forum de filage et les explorations et évolutions ont explosé vers plein de possibilités dont le feutre. Je me suis donc mise à vendre mes créations, mais impossible d'en vivre pour l'instant, même pas d'amortir le matériel.

J'abandonne petit à petit les teintures chimiques et me concentre sur les teintures végétales que je fais depuis 2006

J'achetais les toisons chez le tondeur local, et maintenant je me centre sur les élevages de Rouge de l'Ouest ou Bleu du Maine bios voisins.

Au fil des expériences, si les moutons locaux ne me posent pas de problème de "grattage", ils ne plaisent pas à la majorité des personnes. C'est pourquoi je cherche à développer de la laine douce et bio dans le coin et vos recherches m'intéressent.J'aimerais bien y participer si vous accueillez une Sarthoise?

Tout à fait d'accord avec Pat. En France les éleveurs ont sélectionné leurs moutons en fonction de la viande et non de la laine, d'où les difficultés, voire l'impossibilité de trouver des toisons douces. Résultat : les artisans se rabattent sur les alpagas, chèvres mohair et lapin angora locaux ou font venir d'Angleterre, Etats Unis, Australie et Nouvelle Zeelande où on n'a aucune garantie de traitement des animaux et de la terre, sans parler de l'absurdité des transports.

Pat, j'ai observé que l'Avranchin compte parmi les toisons rustiques les plus douces de l'Ouest, et tu es en bio. M'en vendrais-tu un peu pour tester?

Aïe, toutes les toisons sont parties au lavage pour être filées ...

je peux t'envoyer des "bouts" de 2ème choix : toisons à fibres courtes.

je ne te propose pas le 3ème choix, ce n'est même pas la peine.

si çà t'intéresse tu peux me contacter via le blog.

cordialement,

Patrick

RSS

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation