Un webmagazine, "Histoires Ordinaires" m'a fait l'honneur de me proposer une interview. Histoires Ordinaires est un web magazine qui s'est fixé comme ligne éditoriale de mettre en lumière et en valeur des personnes ordinaires engagées et porteuses d'une vision innovante, solidaire et positive.

 

Le sujet de l'interview ne concerne donc pas les propositions du réseau Action Citoyens Solidaires (visibles sur le site du même nom), mais plutôt ce qui a pu motiver un simple petit citoyen comme moi à imaginer ces propositions, puis à s'investir ensuite à fond pour tenter de faire évoluer la société, malgré ses possibilités limitées. Je remercie donc chaleureusement l'équipe d'Histoires Ordinaires. J'aimerais profiter de l'occasion pour exprimer à la fois ma fierté et ma frustration.

 

Fier parce qu'il n'est pas si courant qu'un simple petit retraité, n'ayant pour seul diplôme qu'un modeste certificat d'études, se donne tant de mal pour imaginer un nouveau modèle de société, puis ensuite faire connaître ses idées sur les réseaux sociaux, sachant que son bouquin ne serait probablement jamais édité. Fier surtout, de constater que certains candidats à la présidentielle, à qui ça n'avait jamais effleuré l'esprit auparavant, se sont mis subitement à avoir des idées très proches des miennes et parfois même carrément identiques. Je sais que ça peut sembler difficile à croire, c'est pourquoi je tiens à préciser que le manuscrit "Quand la France d'en bas se réveille" avait été déposé à la SGDL sous le N° 2010-09-008 en date du 1er septembre 2010, soit plus d'un an avant qu'ils fassent connaître leurs propositions.

 

Il est donc incontestable que je n'ai pas pu m'en inspirer, alors que le contraire est loin d'être évident. Sinon, depuis qu'ils sont en politique, comment expliquer qu'ils n'aient pas eu plus tôt ce genre d'inspirations ? Si ça avait été le cas, ils se seraient empressés de les rendre publiques, alors que c'est seulement à partir de fin 2011 qu'ils commencent à avoir, les uns après les autres, des idées nouvelles… Étrange, non? Je ne leur adresse toutefois aucun reproche, bien au contraire, car de nombreux sympathisants de divers partis de gauche m'avaient demandé sur Facebook s'ils pouvaient soumettre certaines de mes propositions à leurs partis. Alors, si mes idées ont pu les inspirer, tant mieux, c'était le but. Loin de leur reprocher, je les remercie au contraire de les avoir repris à leur compte.

 

Ces troublantes coïncidences ont commencé avant la présidentielle avec la réforme des collectivités territoriales décidée par Sarkozy (bien sûr ce qu'il a mis en place reste encore très loin des économies que permettrait ce que je propose). Là, c'est plutôt surprenant, car il serait pour le moins comique d'avoir, parmi mes amis Facebook, des sympathisants de l'UMP… Il y eut ensuite le programme Montebourg, durant les primaires socialistes, dont les grandes lignes vont exactement dans le sens de ce que je propose. Il y eut encore celui de Jean-Luc Mélenchon, identique sur bien des points à mes propositions, sans parler plus récemment de ce que disait Besancenot sur France 2, dans l'émission "On n'est pas couché" du 17 novembre. Encore ne s'agit-il là que des plus visibles.

 

Frustré, uniquement parce que bien sûr leurs bouquins à eux ont été édités, alors que le mien ne l'a évidemment pas été puisque je suis inconnu du grand public. Frustré, parce que eux multiplient interviews radio et télé, alors que seulement une radio locale et maintenant trois webmagazines m'ont permis de m'exprimer. Comme je l'ai dit, mes reproches ne visent toutefois pas les politiciens que j'ai cité, mais seulement  les médias et les éditeurs à qui j'ai envoyé mon manuscrit. Mais sans doute ne faut-il surtout pas donner la parole à un petit citoyen inconnu… Sait-on jamais, des fois qu'il devienne un peu trop populaire…

 

Alors, je vous le demande, à ma place, qui ne trouverait pas ça injuste et frustrant ?

 

Le lien vers l'article :

http://www.histoiresordinaires.fr/Bernard-veut-reveiller-la-France-...

Vues : 75

Réponses à cette discussion

cher Bernard , 

si tous ceux qui ont eu des idées novatrices , géniales , révolutionnaires , altruistes et magnifiques , si tous ceux qui ont ECRIT  ces idées devaient se plaindre que d'autres aient eu les mêmes idées en même temps  , les aient publiées , en aient tiré profit et notoriété , le web et la rue seraient pleins de gens récréminants !!!

Au contraire , il faut se réjouir que " nos " idées soient reprises par d'autres , mieux à même de les faire connaitre et ensuite veiller à ce qu'elles ne soient pas dévoyées par des applications absurdes et mercantiles que nous connaissons tous !

Grâce au ciel , il n'existe pas ( encore ? ) de propriété privée des idées ...

Anne Jordan

PLOERDUT

Ah mais justement, je ne reproche pas aux politiciens cités de s'être approprié mes idées, bien au contraire, je suis même très fier qu'ils les aient jugé suffisamment intéressantes pour s'en inspirer.

 

Non, ceux à qui s'adressent mes reproches sont uniquement les médias et éditeurs à qui j'ai envoyé mon manuscrit et qui ne laissent jamais la parole à des inconnus du grand public. Pourtant, vivant sous le seuil de pauvreté, me voir édité n'aurais rien eu de superflu...

RSS

Activité la plus récente

Événements publiés par Association LA FORET NOURRICIERE
Il y a 2 heures
Billet de Anouchka Sorcière de l'Océan

Liste citoyenne : ils l'ont fait à Poitiers

J'y étais les 21 et 22 septembre pour un temps exceptionnel et ressourçant...nous avons ainsi…Plus
Il y a 3 heures
Billets de Lola Lanza
Il y a 4 heures
Serge RIGOT a commenté le groupe Colibris des trois provinces de Serge RIGOT.
"Réunion des membres et symathisants chez feu notre ami et initiateur du groupe "Serge…"
Il y a 7 heures

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation