Bonjour tout le monde,

En essayant de ralantir considérablement ma consommation de viande et en tentant de privilégier une alimentation biologique, je me suis rendu compte que rien n'était proposé dans la cantine de mon lycée pour les végétariens/vegans. Or, il est important de laisser les jeunes faire leur choix en toutes conscience et découvrir un autre mode de consommation à l'heure où les questions environnementales et la protection animale deviennent une propriété.

J'aimerai pouvoir faire quelquechose et agir pour ça car je suis sure de ne pas être la seule au lycée dans mon cas mais je ne sais pas comment faire. Quelles sont les actions que je peux envisager? y-a-t-il des collectifs où quelque chose pour soutenir mon combat?

Merci de vos réponses!

Bonne fin de journée

Vues : 367

Réponses à cette discussion

bravo

quand on doit manger en collectivité, si la différence est respectée, alors nous nous sentons mieux et  nous pouvons vivre correctement le travail...La nourriture est primordiale.

Merci pour insuffler ce mouvement, cette conscience essentielle dans les structures du lycée, des écoles primaires, maternelles et collèges et autres

 Merci de soutient! Moi je ne comprends pas pourquoi les exigences religieuses de certains soient prises en compte plus que les exigences de gens ayant une conscience écologique et un respect pour la nature. Aujourd'hui on mange de moins en moins de viande, la restauration collective doit se plier à cette tendance.. Si on garantit une liberté de conscience on doit la garantir entièrement, lui permettre d'exister. Donnons aux jeunes les moyens d'être citoyens puisse qu'on leur reproche de pas l'être! Pour l'instant, je n'ai qu'une seule solution qui me vient: écrir au maire de ma ville et au ministre de  l'education.. Pourquoi pas faire une loi pour tout le pays pour permettre aux végétariens dans les écoles de pouvoir manger quelque chose de consistant, s'alimenter vraiment quoi!

Sihem bonjour,

On compte en France entre 1 et 2 millions de végétariens. Ce chiffre ne cesse d’augmenter, et l’intérêt porté au végétarisme est grandissant (le nombre d’adhérents à l’Association Végétarienne de France a ainsi triplé ces 3 dernières années). Les adultes, mais aussi les enfants, souhaitent manger végétarien pour de nombreuses raisons. Certains non végétariens, en plus d’être sensibles à la question animale, sont également intéressés par cette alimentation. Le végétarisme offre en effet de nombreux avantages :

- Du point de vue nutritionnel, l’Association américaine de diététique, qui regroupe des dizaines de milliers de médecins, a une position très claire : les alimentations végétariennes bien conçues sont  « bonnes pour la santé, adéquates sur le plan nutritionnel et peuvent être bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Elles sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs. ».

Même en France, les mentalités évoluent : la plupart des médecins sont aujourd’hui tout à fait favorables au végétarisme. C’est le cas par exemple du médiatique Docteur Jean-Michel Cohen.

-  Au niveau économique, le végétarisme est un mode d’alimentation qui revient beaucoup moins cher que le fait de manger de la viande ou du poisson.

- Au niveau écologique, le bilan de l’élevage, notamment industriel, est catastrophique : effets dévastateurs sur le climat, la consommation d’eau, la propagation des algues vertes, etc.

Le concept de menus végétariens (sans viande ni poisson) en restauration collective existe aussi bien à l’étranger (Suisse, Etats-Unis, Taiwan, Belgique …) qu’en France, où de nombreuses villes ont déjà tenté l’aventure dans les cantines scolaires : Paris 2e arrondissement, Strasbourg, Suresnes, Dijon, St Étienne, Marseille, Metz, Lyon, Hoenheim

Plusieurs associations (AVF, L214, One Voice, Société Végane et Écologie sans frontières) effectuent un travail important en faveur du végétarisme et se mettent à disposition des collectivités pour les aider à mettre en place des menus spécifiques. Citons par exemple la campagne « Jeudi Veggie », qui s’inscrit dans le mouvement international « Meatless Monday » (« Lundis sans viande »). Même s’il ne s’agit pas nécessairement de mettre en place un jour entièrement végétarien, offrir une option végétarienne équilibrée à chaque repas permettrait de répondre aux attentes des végétariens ainsi que des personnes souhaitant diminuer leur consommation de viande.

Le cas des crèches

En restauration collective, il est très fréquent que les sources de protéines soient multiples : viande ou poisson, avec un laitage et parfois des légumineuses. Ce constat est inquiétant pour une question de santé publique. En effet, des études récentes ont montré qu’un des facteurs d’obésité à l’âge adulte est la consommation trop importante de protéines dans les premières années de vie. Les traiteurs fournissant les repas des structures de petite enfance ne proposent pas de menu alternatif au menu classique, à part les menus hallal parfois. Pour beaucoup de parents végétariens ou ayant certaines convictions religieuses ou préférant consommer moins de viande, la seule solution devient alors la garde à domicile. Les menus de la restauration collective actuelle privent donc de nombreux enfants de l’accès à la collectivité, et ainsi des bienfaits de la socialisation durant les premières années de vie.

Proposer un menu végétarien permettrait également aux parents de constater qu’il est possible de consommer autrement, et de changer leur vision de l’alimentation, bien souvent trop riche en protéines.

Vous pourriez peut-être contacter les établissements ou les communes qui ont engagé des démarches en faveur des menus bio ou végétariens. Vous pouvez également contacter les associations végétariennes pour obtenir du soutien et peut-être quelques conseils.

Les lycées dépendent de la Région. Outre le maire et le ministre de l'éducation nationale, il serait utile d'écrire au président du conseil régional, au vice-président en charge des lycées ainsi qu'au recteur de l'académie.

Bon courage et bonne chance!

Pièces jointes :

RSS

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation