L'amarante, est une plante "herbacée", classifiée dans les "pseudo-céréales" !

Il en existe plus de 60 espèces différentes, qui font partie de la famille des Amaranthacées ou des Chénopodiacées, originaires des régions tropicales d’Amérique et d’Asie. Généralement, on utilise la graine, qui est toute petite, à partir de laquelle on obtient des "céréales" ou de la farine.

Bien qu'il redevienne tendance, l'amarante est un aliment très ancien, puisqu'il était déjà consommé en Amérique du Nord et du Sud, avant même l’arrivée de l’agriculture. Aussi, pour les Aztèques c’était un aliment primaire, qui faisait partie également des rituels : les femmes moulaient les graines en les mélangeant avec du miel, du colorant végétal rouge ou du sang des guerriers ou des victimes des sacrifices, afin de créer une pâte pour modeler des sculptures des divinités.


Les graines d’amarante sont très riches en protéines dites "complètes", qui contiennent tous les acides aminés essentiels. En général, les céréales que l'on consomme manquent de lysine, l'amarante est donc une excellente option pour remplacer les protéines d’origine animale, et une alternative idéale à la viande, dans le cadre d'un régime végétarien ou végétalien, pendant un régime pour perdre du poids, dans un régime alimentaire de sportif, pour les enfants pendant la croissance, pour les personnes âgées qui perdent en masse musculaire ou encore pendant une période de convalescence.


L'amarante est un aliment à index glycémique bas, qui ne contient pas de gluten, c'est donc un allié parfait pour les repas des personnes qui souhaitent perdre du poids, les personnes diabétiques et celles qui sont intolérantes ou allergiques au gluten. Cette graine est riche en minéraux tels que le manganèse, essentiel au bon fonctionnement cérébral, le magnésium, top pour le système nerveux, musculaire et pour de nombreuses fonctions métaboliques, le phosphore pour la bonne santé des os et le fer pour la production sanguine et la bonne oxygénation des tissus.

Il est également riche en antioxydants (polyphénols), qui protègent les cellules contre les agressions, le vieillissement prématuré et toutes les maladies qui peuvent en découler, comme les cancers, les maladies cardiovasculaires, métaboliques, etc. Enfin, les nombreuses fibres que l'amarante contient, vont permettre de nourrir le microbiote intestinal, et d'agir comme un prébiotique. Ces fibres aident également à réduire l'absorption de cholestérol au niveau de l'intestin. La seule contre-indication connue est l'allergie aux Chenopodiacées, qui regroupe les plantes dicotylédones.


Même s’il s’agit d’une pseudo-céréale (comme le quinoa), car ils ne font pas partie des graminées, l'amarante peut être consommée comme les "vraies céréales" : on peut en manger préparée à l’eau, soufflée, sous forme de farine ou de graine germée. Pour les graines entières, il suffit de les cuire à l’eau pendant 20 à 30 minutes (compter 1 tasse d’amarante pour 2,5 tasses d’eau). On les déguste en accompagnement d'un plat, bouillie au petit-déjeuner (comme base de porridge par exemple), ou sous forme de galettes. Pour un apéro sain, on peut toaster les graines d'amarante et les servir sous forme de "pop-corn".

Les flocons d’amarante sont quant à eux consommés au Mexique sous forme de « barre énergétique », pour le goûter des enfants, avant ou après le sport, ou en encas healthy. Enfin, les graines germées peuvent être consommées en accompagnement ou pour relever les plats, car elles ont un goût légèrement épicé.

Tixeront

Vues : 53

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 10 octobre 2019 à 8:22
Commentaire de JF@ le 10 octobre 2019 à 8:21

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation