Ce matin, j'ai assisté à une "table ronde" d'industriels. Ca m'a foutu le blues. Revenir ici, sur ce blog, lire vos commentaires, les sujets qui vous interpellent, les vidéos qu'on peut y regarder, m'a aidée à me recentrer. Drôle de vision de soi et de l'autre ! On sait où ca nous mène, pourquoi ne pas tirer le manche vers nous ?

Vues : 44

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Sylvia Kesbi le 20 décembre 2009 à 9:42
Cher Jacques
J'ai entendu ce matin un ancien président d'Emmaus, Eric Rousseau, dénoncer sur France Inter la carence des pouvoirs publics en matière de politiques sociales et du logement ainsi que l'amalgame avec les politiques concernant les réfugiés politiques à celle déjà lourde de la pauvreté. J'ai trouvé son analyse juste mais à quoi bon toutes ces analyses, bouquins, livres films, reportages, toute cette matière grise en ébullition pour si peu de résultats sur le terrain ? Au contraire même concernant la pauvreté.
Noël n'est qu'un voyage au pays des enfants. Rien de plus. A nos âges, on ne croit plus depuis longtemps au Père Noël. Cependant, l'espoir d'un monde plus juste et horizontal n'a pas quitté certains coeurs. Partager cet espoir avec des coeurs purs est un grand privilège. Mais être complice de l'impuissance ambiante à orienter le système du vertical à l'horizontal est parfois pénible à accepter.
Bonnes fêtes !
Commentaire de Mortier Jacques le 20 décembre 2009 à 8:04
Chère Sylvia et chère Mariskaia. J'aime beaucoup vos propos et j'ai souvent envie d'y apporter ma petite musique personnelle, riche de tout ce que j'ai pu apprendre, comprendre, expérimenter. Toute ma vie, j'ai été quasiment en (assez lourde) responsabilité et donc, dans notre monde actuel, en plein coeur de la ligne "hiérarchique". Et donc, j'aurai beaucoup de choses à dire, mais je pensais le faire dans le groupe "Trait d'Union sur l'Essentiel" , en parlant des Méthodes. Mais, priorité au présent, c'est Noël, enfants et petits-enfants seront bientôt là, vous comprendrez que je ne peux pas totalement abandonner mon épouse, aussi je vous souhaite dans l'immédiat d'excellentes fêtes de Noël, pour vous et les vôtres. Et à +. Jacques.
Commentaire de MARISKAIA le 18 décembre 2009 à 21:22
Mais si nous "tirons le manche vers nous", nous agissons comme les autres, ceux qui t'ont déprimé ! Partageons... partageons ce que nous sommes, ce que nous vivons et rêvons... le changement viendra, pas forcément d'où on l'attend mais il viendra... CONFIANCE

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation