Les chênes verts d'Occitanie sont victimes d'un petit coléoptère !

Le bupreste pond ses œufs dans les parties tendres du bois. Les larves qui en sortent ravagent ces arbres emblématiques de nos garrigues pour se nourrir. Le bupreste, c'est ce coléoptère qui est responsable de la mortalité des branches de chênes verts. Avec la douceur de l'hiver, l'insecte a proliféré dans les forêts gardoises.


Christine est technicienne pour le centre national de la propriété forestière. Elle veille sur la santé des forêts. Au printemps, le bupreste débarque et pond sur les rameaux. La larve creuse une galerie sinueuse et pénètre dans le rameau. Puis elle ressort toujours grâce à une galerie mais cette fois-ci plus circulaire, en ayant évidé l'intérieur de la branche ce qui l'a au mieux affaibli au pire tué.

Le bupreste provoque des dégâts esthétiques mais ne peut terrasser un chêne. En revanche, notre technicienne qui parcourt les 230.000 hectares de forêts gardoises s'inquiète pour les chênes verts qui dépérissent pour des raisons climatiques. Les chênes verts perdent du feuillage depuis des années et cela est plus inquiétant car c'est un arbre résistant à la sécheresse et une essence bien adaptée au climat méditerranéen.

Après la sécheresse de 2017, les chênes verts pourtant résistants commencent à s'affaiblir, il y a même des signes excessifs de mortalité.

Dubault

Vues : 47

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 17 mai 2019 à 6:18
Commentaire de JF@ le 17 mai 2019 à 6:17

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation