CAMARGUE - Le Fangassier inhospitalier ?

15 000 flamants sont installés à l'étang du Fangassier, qu'ils avaient quitté pour Aigues-Mortes !

Ce retour prouve-t-il un attachement particulier des flamants à l'étang du Fangassier ?

Les flamants ont niché presque 40 années de suite au Fangassier. C'est un site dont ils sont familiers et auquel un grand nombre d'oiseaux reste fidèle d'une année sur l'autre. L'an passé les niveaux d'eau autour de l'îlot de reproduction ont baissé brusquement en début de saison facilitant l'incursion d'un renard qui a occasionné l'abandon de la reproduction. Le Fangassier n'est en aucun cas devenu inhospitalier mais sa renaturalisation suite à son acquisition par le Conservatoire du Littoral conduira forcément à une reproduction des flamants plus irrégulière et plus dépendante des conditions climatiques.

Faut-il se féliciter de cette nouvelle ?

Il faut se féliciter du fait que les flamants trouvent encore à nicher en Camargue tandis que l'urbanisation et l'industrialisation du littoral méditerranéen continuent et que les zones humides restent extrêmement menacées par une pression anthropique grandissante.

Comment évolue la population de flamants en Camargue depuis 50 ans ?

On compte aujourd'hui près de 40 000 flamants en Camargue. La population se porte bien et est même en augmentation dans l'ouest de la Méditerranée où elle bénéficie d'efforts de conservation importants. Les flamants ont bénéficié à la fin des années soixante-dix de la construction d'un îlot de reproduction qui leur fut dédié dans l'étang du Fangassier. Cet îlot, construit sous l'impulsion d'Alan Johnson de la Tour du Valat, en collaboration étroite avec la compagnie des Salins, a permis à l'espèce de retrouver des effectifs qui la rendent moins menacée à court terme.

Fauvet

Vues : 90

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 27 juillet 2015 à 11:31

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation