Construire aujourd’hui un réseau d’échanges de savoirs et de pratiques autour de l’éducation citoyenne !

Ce samedi 19 octobre 2013 avait lieu à Montgeron (91) l’Assemblée Générale de RECIT. Marqué par une volonté collective de se tourner résolument vers l’avenir, ce temps fort de la vie de notre association a aussi laissé place à de beaux moments de rencontre.

10h : Trois axes prioritaires de travail pour tisser le réseau

"Ceux qui ne bougent pas n’entendent pas le bruit de leurs chaînes" - Rosa Luxembourg

La matinée a été toute entière consacrée à la lecture d’une proposition de programme pour l’année qui vient. Depuis un an, RECit vit une période nouvelle, marquée par une nouvelle forme de gouvernance (la co-présidence) et une volonté de faire synergie avec d’autres réseaux. Dans cette période de transition, qui est aussi celle de questionnements forts, notamment sur ce qui « fonde » notre action, RECit se recentre sur ses fondamentaux : l’animation du réseau, l’expérimentation et les synergies avec d’autres réseaux.

1. Soutenir les pratiques autonomisantes !

RECit est avant tout un espace collectif de rencontres et d’échanges. Pour maintenir cette dimension centrale de notre réseau, il faut renforcer notre lien avec les acteurs de l’éducation citoyenne en allant à la rencontre du réseau afin de tisser des liens, faire connaître RECit, et finalement envisager des actions locales. Cela passe par la création de groupes de personnes qui s’organisent de façon tout à fait autonome. Ils peuvent répondre :

  • à une impulsion thématique : c’est le cas du groupe TP/TS qui s’est créé en 20011.
  • au besoin d’animer localement la dynamique de RECit, comme c’est le cas en Isère, en Lorraine ou en Bretagne.
  • à un besoin temporaire d’animation autour d’une action de RECit, comme par exemple la préparation de l’Université d’été.

Ces groupes seront soutenus et encouragés dans leur diversité par une plus forte interaction avec le CA et l’équipe de coordination.

Action 1 : Cycle de réflexions sur "la violence et la souffrance à l’école" animé par RECit Isère à partir des travaux de Martine Plisson (Septembre 2013 à Juin 2014)
Action 2 : Atelier sur le thème "Transformation Personnelle/Transformation Sociale" animé dans le Nord-Pas de Calais au cours de cette année (Septembre 2013 à Juin 2014)
Action 3 : Colloque sur les alternatives pédagogiques et éducatives co-organisé à Lille par RECit Nord-Pas de Calais (février 2014)
Action 4 : Réunions d’information et d’échanges sur la dynamique de RECit organisées dans les régions Nord-Pas de Calais, Bretagne, Île-de-France, Lorraine, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées afin de créer, de renforcer ou de consolider les groupes existants.

2. Animer un nouveau "Cycle des alternatives pédagogiques et éducatives"

Depuis sa création, RECIT travaille à la mutualisation des expériences, des méthodes et des outils contribuant à une éducation émancipatrice, directement ou indirectement. Ce travail a montré que d’innombrables actions porteuses d’alternatives sont menées dans ce sens sur le terrain, dans tous les domaines. Même si leurs acteurs en ont rarement conscience, ces actions toutes réunies sont porteuses d’un changement d’ensemble pour la société.

Cependant, ces expériences alternatives sont parfois dispersées, et peinent à avoir une vraie visibilité auprès de la population. C’est particulièrement le cas dans le domaine de l’éducation formelle, où le champ des pédagogies alternatives est très morcelé, les écoles étant souvent rattachées à un pédagogue en particulier (Oury, Montessori, Freinet, Waldorf-Steiner, Delory). Par ailleurs, ces mêmes organisations, éprouvent depuis des années des difficultés dans le dialogue institutionnel, et sont en recherche de reconnaissance de la part de l’Education Nationale.

Depuis septembre 2013, RECit anime, en partenariat avec les Colibris et le Printemps de l’Education, une campagne nationale de sensibilisation des citoyens, élus, parents, professeurs, sur les changements nécessaires dans le domaine de l’éducation. Dans le prolongement de cette action, RECIT développera un programme de recherche action pour inventorier les actions pédagogiques et éducatives participant à l’émergence d’une véritable alternative au système éducatif.

Action 5 : Parcours des alternatives pédagogiques et éducatives animé par un groupe d’animation de RECit en Île-de-France, en Bretagne et dans le Nord-Pas de Calais et dans les autres régions volontaires pour organiser un ou plusieurs "RDV de l’éducation citoyenne" (Avril à Octobre 2014).

3. Faire synergie avec d’autres réseaux

La question de l’articulation de notre réseau avec les dynamiques proches est centrale. Le réseau est à un carrefour de problématiques qui sont portées pour la plupart par des réseaux (historiques ou plus récents) plus "spécialisés". Par ailleurs, l’expérience des Rencontres de Zagora (en 2012 avec RADEC) et des parcours de l’autonomie associative (depuis 2011 avec le CAC) montre qu’il nous faut apprendre à travailler encore plus avec d’autres !

Afin d’éviter la dispersion et de créer de véritables partenariats, nous avons décidé de nous concentrer cette année sur 5 réseaux : le Collectif des Associations Citoyennes, le Printemps de l’Education, Attac, le CRID (entrée Forums Sociaux) et les Colibris.

Action 6 : Participation partout en France à l’animation de la plate-forme "Non à la disparition des associations" animée par le Collectif des Associations Citoyennes (Septembre 2013)
Action 7 : Participation dans les régions Nord-Pas de Calais, Bretagne, Lorraine, Île-de-France et Midi-Pyrénées à l’animation de la campagne "Révolutionnons l’éducation" avec les Colibris (Septembre à Décembre 2013)
Action 8 : Participation à l’animation du Tour de France du Printemps de l’Éducation dans les régions Nord-Pas de Calais, Bretagne, Lorraine, Rhône-Alpes, Île-de-France, PACA et Midi-Pyrénées (a partir d’Octobre 2013)
Action 9 : Organisation d’un cycle de formation sur les outils et méthodes de l’éducation populaire, et l’impact de l’EP sur notre rapport au savoir en lien avec Attac Jeunes à Toulouse (Octobre 2013 à Juin 2014)
Action 10 : Participation active dans la préparation de l’Université d’été de la Solidarité Internationale à Rennes à travers RECit Bretagne (Juillet 2014)
Action 11 : Participation à l’organisation des Rencontres Nationales du Printemps de l’Éducation (2014)

13h : Le témoignage de Danny Singoma

Pendant la pause du midi, nous avons accueilli Danny Singoma, Directeur Général du CENADEP, qui était de passage en Belgique et en France pour quelques jours.

Danny a rencontré RECIT à Porto Alegre il y a 10 ans. A cette époque il était animateur à Kinshasa du CENADEP, un réseau apolitique, laïc et qui milite pour la promotion de l’égalité des chances entre hommes et femmes et le respect des droits humains dans sa vision d’un Congo réellement démocratique. L’approche du développement au CENADEP est basée sur le rapprochement des communautés partageant les mêmes aspirations pour un développement humain harmonieux. Les membres du CENADEP sont des acteurs de développement ayant une expérience et une vision fondée sur la participation à la base et convaincus qu’aucun développement n’est envisageable si les communautés sont en marge de la définition, de la mise en œuvre et de l’évaluation des politiques et programmes de développement.

Danny a alors noué des liens forts avec certains membres de RECIT, et notamment Julie Banzet qui animait le Réseau. Il s’est imprégné des pratiques et des réflexions portées par RECIT, qui lui ont été très utiles pour mettre en place un premier "Forum social congolais" qui a mobilisé près de 3.000 personnes à Kinshasa en 2007 et autant à Lubumbashi en 2009 et à Kinshasa en 2011. Depuis lors, Danny a initié des carrefours paysans, lieux d’échanges d’informations et d’expériences entre les paysans du pays, le Festival de solidarité, un espace alternatif de promotion de la liberté d’expression, qui mobilise la jeunesse artistique de quartiers populaires de Kinshasa, ou encore le Forum Social Africain qui s’est tenu du 17 au 20 Janvier 2013. Cette année il s’est mobilisé pour la création des premiers conseils de quartier à Kinshasa.

En s’appuyant sur la pratique des Rencontres de l’Education Citoyenne animées par RECIT, et qu’il a connues à Grenoble en janvier 2008, il prépare actuellement des Rencontres citoyennes qui auront lieu début 2014.

Danny nous a partagé ses difficultés dans les changements de mentalité nécessaires pour faire avancer la situation sociale, économique et éducative en République Démocratique du Congo, le pays ayant connu le libre échange et le capitalisme sauvage avant même d’avoir été colonisé.

Merci à toi Danny pour ce beau témoignage ! Nous te souhaitons bonne route, et une belle réussite dans tes projets futurs !

14h : "Pour toi, elle serait comment l’école idéale ?"

(R)évolutionner l’éducation : on le fait !

C’est sur la proposition du Mouvement des Colibris qui a entamé le 5 octobre dernier sa campagne "(R)évolutionnons l’éducation" que nous avons réalisé, lors de l’Assemblée Générale de RECIT du 19 octobre, cette série d’interviews filmées. Notre participation à cette campagne est aussi une manière de soutenir la mise en place de l’initiative "Printemps de l’Education".

Pour voir les autres (R)êves d’écoles, c’est ici : https://vimeo.com/groups/revolutioneducation

16h : Élection d’un nouveau Conseil d’Administration

Après avoir échangé autour d’un projet de budget prévisionnel pour l’année 2014, nous avons fait un état des lieux des personnes sortantes du CA : elles sont nombreuses cette année, notamment en raison d’un départ de certains membres historiques vers le Collectif des Associations Citoyennes (Didier, Colette).

Dans le même temps, c’est une nouvelle équipe, composée très majoritairement de femmes, qui rejoint le nouveau conseil d’administration ! Bienvenue à Florence, Véronique, Laure, Natacha, Sanaa, et Régis ! Le CA a été élu à l’unanimité moins une abstention.

Composition du nouveau CA : Cécile Dehalu, Sophie Charvet, Mireille Lucena Da Silva, Laure Forester, Natacha Clouzet, Véronique Lecomte, Florence Hilali-Chavannes, Sanaa Saitouli, Erika Larouze, Bruno Gallarati, Régis Moreira et Samuel Bonvoisin.

Action 12 : Le nouveau CA aura comme mission principale de de réfléchir sereinement, posément, à un nouveau projet pour RECIT, reprenant les nombreux débats (et notamment sur la gouvernance et les modes d’action) qui ont égrainé la vie du réseau en 2013. Ce projet sera présenté en mars 2014. D’ici là, 4 à 5 rencontres d’une journée (ouvertes à tous !) seront organisées.

Le projet de RECIT vous intéresse ? N’hésitez pas à nous rejoindre !

Vues : 206

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation