Derrière les arbres l'agroforesterie

La Colombie accueille 10 % de la biodiversité mondiale !

Pourtant, 92 % de sa forêt sèche a été détruite. Caractérisée par une végétation plus basse, elle est massivement défrichée pour l'élevage bovin, la monoculture et les mines. "On appelle ça du 'nettoyage' là-bas : on prend une terre, on la brûle", précise Baptiste Lorber.

Le comédien et militant écologiste évoque une alternative possible : l'agroforesterie. Cette pratique consiste à associer une culture agricole à une plantation d'arbres sur une même parcelle. L'agroforesterie permet de rendre la terre davantage fertile, d'accroître la quantité d'eau dans les sols mais également de stocker du carbone. Baptiste Lorber a accompagné l'association Envol Vert en Colombie dans le cadre de leur projet "Derrière les arbres". L'objectif de cette initiative est d'encourager les paysans colombiens à reconvertir leurs terres.


Ce projet associatif promeut également la diversification des cultures qui pourrait constituer un système alternatif à la déforestation. En effet, pour générer des revenus aux habitants, des confitures ou encore des produits de beauté peuvent être produits à partir des arbres fruitiers plantés. "Il y a vraiment tout un cercle vertueux économique à l'agroforesterie, ce n'est pas juste planter des forêts et sauver la nature", souligne Baptiste Lorber. Sur place, au cœur de la forêt colombienne, le militant a côtoyé des agriculteurs passionnés par leur activité. "Il ne faut pas croire qu'ils sont là juste pour de la rentabilité, non, ils aiment leurs terres, ils aiment leur forêt", soutient-il.

L'objectif final de l'association est l'autogestion par les populations locales.

BRUT

Vues : 76

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 29 mars 2019 à 5:30
Commentaire de JF@ le 29 mars 2019 à 5:30

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation