«Détruire l'environnement global, menacer la sûreté de la planète est une atteinte aux droits fondamentaux de l'homme et devrait être considéré comme un des crimes internationaux les plus graves, à l'image du génocide ou du crime contre l'humanité», lance Valérie Cabanes, co-auteur de Crime Climatique, Stop ! et porte-parole d'End Ecocide on Earth !

La juriste en droit international demande ainsi à plusieurs pays de porter le projet d'amendements sur le crime d'écocide auprès de Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations Unies, lors de la COP21 qui débutera le 30 novembre prochain. De fait, les crimes contre la planète sont de plus en plus nombreux. Les professionnels du crime organisé se tournent massivement vers l'environnement pour trouver de nouvelles sources de revenus. Les braconniers tuent en masse les rhinocéros pour leur corne et les éléphants pour leur ivoire, le commerce illicite d'espèces sauvages ne cesse de se développer tout comme la pêche illégale ou le trafic de déchets toxiques. Au point que la criminalité environnementale est désormais classée au quatrième rang mondial des commerces illicites après les stupéfiants, la contrefaçon et le trafic des êtres humains.

Difficiles à estimer, ces crimes représenteraient entre 70 et 213 milliards de dollars par an (187 milliards d'euros), selon un rapport publié par Interpol et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) en 2014. En France, les infractions relatives à la faune sauvage «ont augmenté de plus de 40% entre 2011 et 2013», précise Laurent Neyret, professeur de droit et auteur du rapport «Des écocrimes à l'écocide» remis début février à la garde des Sceaux.

Les rejets de polluants, le dépôt sauvage d'ordures, le braconnage, les incendies, l'abandon d'épave et le trafic d'espèces protégées représentent les principaux délits.

Golla

Vues : 105

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 21 septembre 2015 à 8:35

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation