"C'est un problème de santé publique", avancent les auteurs d'une étude sur la présence de bactéries dans les pommeaux de douche !

D'après les travaux publiés dans la revue mBio le 30 octobre dernier, "les douchettes abritent des concentrations élevées de bactéries" auxquelles nous sommes exposés durant la douche. Ce phénomène est particulièrement observé aux États-Unis et mais également en Europe. Si la plupart qui sont inhalées au cours du lavage s'avèrent inoffensives, ce n'est pas toujours le cas. Les mycobactéries non tuberculeuses (MNT), par exemple, peuvent provoquer des infections pulmonaires, cutanées ou encore lymphatiques chez les personnes les plus fragiles (enfants, immunodéprimés...).


Celles-ci seraient d'ailleurs particulièrement résistantes. Malgré "les conditions apparemment inhospitalières de ce genre d'habitat" comme par exemple les fluctuations rapides de températures, les bactéries "se développent et persistent dans les biofilms recouvrant l'intérieur des pommeaux et des tuyaux de douche", observent les chercheurs. Après avoir analysé 656 échantillons, dont 50 issus de pays européens, les chercheurs précisent que dans les foyers dont l'eau est traitée au chlore, le nombre de MNT retrouvés sur les pommeaux de douche est le plus élevé.

Cela pose de vraies questions concernant du traitement de l’eau potable, notamment aux États-Unis où les domiciles sont le plus touchés.

https://mbio.asm.org/content/9/5/e01614-18

Vues : 46

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 17 novembre 2018 à 5:59
Commentaire de JF@ le 17 novembre 2018 à 5:58

JF@

© 2018   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation