Eleveur ariégeois VS vautour fauve

Un éleveur ariégeois préfère être jugé en correctionnelle plutôt que de reconnaître sa culpabilité et éviter un procès, après avoir abattu un vautour fauve qui, selon lui, menaçait son troupeau, a-t-on appris mardi de sources concordantes !

L’éleveur de brebis de Saint-Félix-de-Rieutord, une commune du piémont pyrénéen, a refusé la procédure simplifiée du plaider-coupable. Celle-ci permet au procureur de proposer une peine à une personne qui reconnaît les faits. Elle vise à désengorger les tribunaux. L’éleveur sera donc jugé cet automne, a indiqué le parquet. La question «méritait un débat un peu plus approfondi qu’une simple proposition de peine», a expliqué à l’AFP l’avocat de l’éleveur, Me Guy Dedieu. L’éleveur ne «veut pas se priver de la possibilité d’argumenter» et veut faire valoir le droit à protéger son troupeau, a-t-il dit. L’éleveur dit avoir subi sur ses bêtes plusieurs attaques de vautours fauves, grands oiseaux charognards inscrits sur la liste des espèces protégées depuis 1972. Il lui en aurait coûté 8 000 euros de dommages à ses troupeaux.

Ce 24 avril 2014, il dit avoir voulu effaroucher un vautour qui s’approchait de son troupeau en ouvrant le feu au 22 long rifle. «Manque de chance pour lui et pour ce vautour fauve, il a visé tellement juste qu’il l’a tué», a ajouté l’avocat. L’oiseau est retombé près d’un cycliste qui a signalé les faits aux autorités. L’agriculteur sera convoqué à l’automne devant le tribunal correctionnel de Foix, afin d’être jugé pour destruction d’une espèce sauvage protégée, et peut-être pour détention illégale d’arme, l’intéressé n’ayant pas rempli à cet égard les formalités nécessaires, a indiqué à l’AFP le procureur de Foix, Olivier Caracotch.

Cette affaire survient au moment où les éleveurs ariégeois dénoncent le nouveau comportement de prédateur adopté selon eux par les vautours fauves, derniers en date des animaux sauvages protégés désignés à la vindicte d’une partie des Pyrénéens. Ils ont prévu de manifester samedi à Foix contre la présence de l’ours, du loup et des vautours dans les Pyrénées. Des experts missionnés par le gouvernement se sont rendus la semaine dernière en Ariège pour tenter de rassurer la profession. Les agriculteurs demandent une régulation de la population de vautours fauves.

AFP

Vues : 116

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 25 juin 2014 à 11:05

Activité la plus récente

Événement publié par Bernard Joseph

Eveiller les sens - 8-shields à Formation en-ligne

12 avril 2020 à 31 mai 2020
6 semaines de formation en-ligne pour Éveiller les sens, d'après celle de 8-shields, avec exercices…Plus
Il y a 7 heures
Bernard Joseph a commenté le groupe 8-Shields de Bernard Joseph.
"Formation 8-shields - Eveiller les sens (en français) 6 semaines de formation en-ligne pour…"
Il y a 7 heures
Groupe publié par Bernard Joseph
Miniature

8-Shields

Au cours des 30 dernières années, 8 Shields a développé des parcours de formation qui aident les…Plus
Il y a 7 heures
GAWELIK Katy a publié un statut
"Clafoutis salé tout en verdure ->…"
Il y a 22 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation