Et le Shadok TEPCO pompait à Fukushima

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a indiqué vendredi que le niveau de l'eau souterraine à proximité des installations avait baissé grâce au pompage en amont, mais seulement d'une douzaine de centimètres au mieux, en l'espace de deux mois !

Dans un rapport remis à des experts du ministère de l'Industrie, Tokyo Electric Power (Tepco) a expliqué avoir fait ce constat en mesurant le niveau dans trois puits, distants de 70 à 150 mètres des bâtiments des réacteurs. Nous ne pensions pas forcément que le niveau allait baisser davantage, a assuré un porte-parole de Tepco, tandis que des experts cités par la chaîne de télévision NHK jugeaient que si cela continuait ainsi, on ne pourrait que considérer que les effets sont limités. Selon Tepco, ces mauvais résultats sont dus aux fortes pluies qui se sont abattues sur la région ces dernières semaines.

Tepco extrait depuis avril, à l'aide de douze pompes, de l'eau souterraine venue des montagnes alentour, avant qu'elle ne soit contaminée sous les bâtiments du site mis en péril par le tsunami du 11 mars 2011. Cette eau est provisoirement stockée dans des réservoirs pour être analysée et vérifier qu'elle n'est pas radioactive. Si elle affiche des niveaux de radionucléides sous la limite définie, elle est ensuite déversée dans l'Océan Pacifique voisin, une opération qui a débuté en mai. Les contrôles sont aussi effectués par une tierce partie. C'est une étape importante pour la gestion de l'eau à la centrale Fukushima Daiichi, problème qui est notre plus grosse priorité actuelle, a plusieurs fois répété le PDG de Tepco, Naomi Hirose.

Quelque 400 tonnes d'eau souterraine entrent chaque jour dans les bâtiments du site atomique, augmentant ainsi la quantité d'eau souillée au contact des équipements, eau qu'il faut ensuite récupérer, puis assainir, une tâche d'autant plus insurmontable que s'y ajoutent les eaux de refroidissement des réacteurs qui fuient. En pompant en amont, Tepco espérait réduire de 100 tonnes ce flux quotidien, mais n'a pas encore pu évaluer les résultats concrets, ce que lui demandent désormais les experts mandatés par le gouvernement.

Les pêcheurs de Fukushima ont certes donné leur assentiment pour ces opérations de pompage et rejet dans le Pacifique, mais ils ont mis un an avant d'accepter, à leur corps défendant.

AFP

Vues : 332

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 25 juillet 2014 à 15:15

Activité la plus récente

muller jean marie s'est joint au groupe de Saint-Marc Leslie
Miniature

Colibris Montpellier SupAgro

Les Colibris de Montpellier SupAgro font leur part aussi : que vous soyez agents INRA/Supagro,…Plus
Il y a 2 heures
Icône de profilPICQUET et Mercedes Bah se sont joints à Colibris
Il y a 4 heures
Marine Sinquin a répondu à la discussion On se rencontre et on expérimente? de Marine Sinquin du groupe Groupe de CNV autogéré nantais.
"Bonjour Damien, heureuse de voir ton intérêt ! Pas de groupe actif sur cette…"
Il y a 8 heures
Roullé natacha, naticolibris56 a publié un statut
"L'oasis kerlanic à Plelauff fête son 3e festival alternatif,cooperatif sans alcool https://www.facebook.com/events/2121822834742657/?ti=as"
Il y a 12 heures

© 2018   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation