Extrait n°1 de la proposition du Verger Solidaire

La parcelle AR247 d'une superficie de 853 m2 et, propriété de la commune d'Avallon est actuellement disponible. Elle fait partie intégrante d'un terrain cultivé. L'exploitant agricole qui l'entretien est donc locataire. Il suffit qu'une association rédige une demande auprès de la municipalité pour obtenir l'autorisation de l'entretenir.

Le nettoyage de cette surface peut être effectuée par l'agriculteur en échange d'un geste communale pour le loyer annuel du terrain concerné.

1) Pourquoi un verger ?

Les familles du quartier pourraient ainsi effectuer des cueillettes au fil des saisons (cerisiers, pruniers, pommiers, poiriers...), et entretenir ce terrain. La population y est suffisamment importante pour organiser un planning de base avec le Centre Communal d'Actions Sociales. Ces habitants retrouveraient une certaine dignité. Ils bénéficieraient d'une meilleure hygiène de vie en consommant des produits de qualité. Des conseils leur seraient prodigués par des intervenants extérieurs qu'ils soient particuliers ou associatifs.

Cette occupation leur permettrait de retrouver un bien-être indéniable et de tisser des liens sociaux. Actuellement, beaucoup de foyers ont recours à l'épicerie sociale « le petit ruisseau » et la croix rouge, qui fonctionnent par le biais du Centre Communal d'Actions Sociales. L'épicerie est achalandée uniquement par des produits venant de la grande distribution (hygiène, entretien et alimentation). La majorité est ce que l'on nomme « premier prix ».

Il en découle des risques majeurs pour la santé à cause des allergènes, des organismes génétiquement modifiés et des pesticides. Les épiceries sociales ne peuvent fournir une alimentation de qualité, le coût serait trop élevé. La participation demandée augmenterait et cela, les bénéficiaires ne peuvent le subir du fait de leurs faibles ressources.

Vues : 62

Les commentaires sont fermés pour ce billet

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation