gaz de schiste !!! attention l'exporation comporte des tests de forages !!!

URGENCE GAZ DE SCHISTE !!!!!!!!!!!!!!!!S.V.P., prenez 10 secondes pour sauvez la France et ses nappes phréatiques !!!!!!!!!!!En début de semaine prochaine, le Député et Président du Conseil Général de> l'Ardèche, Pascal Terrasse, va faire une proposition de loi à l'Assemblée> Nationale CONTRE les gaz de schiste ( 10 mai 2011 ). Il monte à Paris avec une pétition :>> www.pascalterrasse.com/petition>; Conscient qu'une telle bataille se gagne à la fois sur le macadam, avec le rassemblement citoyen, mais égalementdans l'hémicycle feutré du Palais Bourbon, Pascal Terrasse reste vigilant et sera le porte-parole du Groupe SRC(socialiste, radical et citoyen) de l'Assemblée nationale lors de l'examen de la proposition de loi visant à interdirel'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste en France, le 10 mai prochain.> Il faut qu'un maximum de personnes la signe.> Merci de faire passer l'info.POUR EN SAVOIR PLUS...sur les techniques du gaz de schiste made in usa :http://www.youtube.com/watch?v=IOIxesWknk0attention documentaire très explicite donc un peu effayant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!MAIS RASSUREZ-VOUS …Le rapport provisoire de la mission d'inspection sur les gaz de schiste vient d'être rendu public, il préconise de ne pasenterrer cette technologie. Mais quelles autres conclusions pouvait-on attendre de la part de ceux-là mêmes qui ontinstruit les demandes de permis d'exploration ?Je vous rappelle que cette mission est pilotée par le Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies(Cgiet) et le Conseil général de l'environnement et du développement (à la demande de leurs ministres de tutelle EricBesson et Nathalie Kosciusko-Morizet). Autrement dit ces services de l'Etat censés appliquer les orientations politiques duGrenelle de l'environnement nous disent dans le même temps que ces ressources fossiles finies représentent tout demême une opportunité économique pour la France, un espèce de train de la modernité à ne pas rater.Le rapport nous dit qu'il convient de ne plus parler de "gaz et huiles de schiste" mais de "gaz et huile de roche-mère", lapremière terminologie devant être désormais trop négativement connotée auprès de l'opinion.Au-delà de cet aspect linguistique, à l'heure où le Président de Total nous annonce un prix de l'essence sans plomb àdeux euros le litre avant la fin de l'année, le document nous livre - même si c'est au conditionnel - l'espoir tant attendudes Français : la France serait en effet le "pays le plus richement doté de ressources en gaz de roche-mère" en Europe,évaluant ces dernières à 90 ans de la consommation annuelle de notre pays.Soit. Pour ce qui est des risques pour l'homme et l'environnement, il nous est dit que la fracturation hydraulique peutêtre réalisée en utilisant une vingtaine d'additifs chimiques au lieu des 500 employés dans la méthode nord-américaine.De plus, selon l'étude, "ces produits sont destinés à être introduits dans un milieu situé à 2 000 m de la surface et déjàfortement imprégné d'hydrocarbures. C'est seulement en cas d'incident qu'il peuvent entrer en contact avec des milieuxfragiles à protéger".http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Synthese_du_rappor...« Ce rapport repose, comme bien des rapports, la question des rapports entre les "experts" et "politiques". «Arnaud Gossement( Avocat en droit de l' environnement associé au Barreau de Paris, Docteur en droit et Maître de conférences à SciencesPo Paris )RETRAIT de l’arrêté du 1er Mars 2010 !!! Arrêté du 1er mars 2010 accordant un permis exclusif derecherches de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dit « Permis de Montélimar », aux sociétés TotalE&P France et Devon Energie Montélimar SAShttp://textes.droit.org/JORF/2010/03/31/0076/0004/N'OUBLIEZ PAS LA PETITION !!!MERCI POUR LA PLANETE !!!

Vues : 52

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation