Histoire de colibri : Aurélie prend son envol !

Aurélie Briend a passé un an et demi au sein de l'équipe du Mouvement Colibris. Elle entame cet été une nouvelle aventure, avec sa Ferme Culturelle.

Comment es-tu arrivée dans le Mouvement Colibris ?
Nous sommes en septembre 2010 et je décide de reprendre mes études au sein d'un établissement pas comme les autres, SupAgro Florac, perdu au fin fond de la Lozère. J'intègre la licence professionnelle "Coordinateur de projet en Education à l'Environnement", où nous sommes à peine 20 en classe, formés par des enseignants, des chercheurs et de nombreux intervenants exceptionnels. Baignant dans ce cadre ultra-favorable, je pars à la recherche d'un stage à Paris. Je me souviens encore du jour de l'entretien à Colibris, où Cyril, directeur de l'association, me demande : "Tu connais Pierre Rabhi et Colibris ?", et je lui réponds : "Pas vraiment..."

Mais coup de poker ! je débute mon stage en mars 2011 et rejoins l'équipe dans les bureaux du Faubourg Saint-Antoine. A l'époque, ce sont les débuts de la campagne "Tous Candidats / Transformons nos Territoires", et nous étions au début d'une belle histoire... Trois mois plus tard, Cyril me propose de rester un an de plus en tant que Service Civique. Je trouve rapidement ma place aux côtés d'Alain sur l'animation du réseau. Après une formation au Forum Ouvert (Open Space Technology), je suis chargée de projet sur l'organisation des nombreux forums ouverts en régions, dans le cadre de la campagne "Tous candidats !".


Avant, étais-tu déjà sensibilisée aux thématiques écologiques et humanistes ?
Honnêtement j'étais sensibilisée sans l'être vraiment. Je savais que ma priorité était d'être bien avec ce que je suis et ce que je fais, mais ça n'allait pas plus loin. SupAgro Florac et Colibris m'ont vraiment permis de poser des mots sur ce que je sentais et portais au fond de moi. J'ai pris confiance en moi et me suis épanouie. Je suis actuellement en totale cohérence avec ce que je voulais faire, et porte à mon échelle un changement écologique et humain.

Quelles sont tes actions, à l'échelle individuelle ou collective, pour contribuer à créer un monde plus écologique et plus humain ?
Actuellement, je souhaite me lancer dans la création d'une Ferme Culturelle dans le Lot. Ce sera un lieu où s'entrecroisent art et environnement, un lieu qui favorise les échanges interculturels et intergénérationnels ; car ce projet est né d'une rencontre entre David, issu du milieu artistique (allez voir son site !! oriel.fr), et moi-même, issue de l'éducation à l'environnement. Tous deux originaires de Gourdon, nous avions envie de partager avec la population locale les différentes rencontres que nous avions faites. L'idée est que ce lieu devienne un vecteur entre les arts, des initiatives remarquables et les Lotois.

Comment souhaites-tu décliner les activités de La Ferme Culturelle ?
Voici un petit schéma pour expliquer les futures activités de la Ferme !

Quelle est pour toi la prochaine étape ?
Étant depuis quelques années déconnectée des différents acteurs locaux, la prochaine étape est de reprendre contact avec eux, mais aussi de vous rencontrer, vous, Colibris susceptibles d'être intéressés par le projet, soit parce que vous vivez à proximité de Gourdon (46), soit parce que vous avez ou souhaitez monter un projet semblable ailleurs.

N'hésitez pas à me contacter via la page Facebook de la Ferme Culturelle !

Merci Aurélie ! Et bon vent !

Vues : 2793

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Delphine de Veyrac le 29 juillet 2012 à 11:10

Aurélie

Merci pour ton témoignage et l'énergie forte et positive qui s'en dégage

Bonne chance, bonne route dans ce projet et dans ta vie

Delphine

Commentaire de darmedru claire le 29 juillet 2012 à 9:19

C'est vraiment un très beau projet

Je suis bien sûr allée visiter le site d'Oriel Bravo

Bravo pour le projet et bonne chance

Très cordialement

claire

Commentaire de Jacques Brillot le 27 juillet 2012 à 22:01

Prière d'ajouter un "s" à "défi" et de changer "penent" en "pensent" ainsi que "trans" en trains". Avec mes excuses. Merci. J.B.

Bien entendu, m'envoyer un e-mail pour m'avertir d'autres commentaires.

Commentaire de Jacques Brillot le 27 juillet 2012 à 21:52

Bonsoir,

A vrai dire jaimerais que "Colibris" soit un groupe de femmes et d'hommes qui penent que les moyens mis actuellement en oeuvre sont notoirement insuffisants pour faire face aux défi qui nous attendent.                   Un premier moyen serait de renouveler la classe politique. L'autre serait d'introduire plus d'humanité dans chacun de nous pour le meilleur épanouissement physique, mental, moral et spirituel du plus grand nombre.     Cela commencerait par le recensement des besoins essentiels de nous tous bien en deça de ce que nous proposent, la publicité, la "communication", la télévision, la consommation, voire l'industrie automobile et les trans à grande vitesse. C'est tout pour ce soir. A disposition. Cordialement. Jacques Brillot 78380  BOUGIVAL
 (dans l'annuaire).   j.brillot@neuf.fr

Commentaire de Vincent de ROCHER le 27 juillet 2012 à 18:04

Meilleurs vœux d'épanouissement et de réussite de vie !!!

Merci pour cette énorme dose de sympathie et de sourire diffusée au sein du Mouvement Colibris !!!

Amitiés

Vincent

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation