Science & Vie n° 1141 d’octobre 2012 - Article page 52 ‘’ Incroyables neurones ‘’

Les points clés de cet article :

  • Un pouvoir d’adaptation et d’évolution prodigieux, chaque neurone est génétiquement unique : telle est la révélation de travaux dévoilant que chaque cellule nerveuse a le pouvoir de modifier son ADN, prenant ainsi une incroyable liberté avec le génome (ensemble des gènes portés par les chromosomes de l’individu) ; C’est la voie vers une nouvelle compréhension du cerveau, désormais la clef de nos facultés est à rechercher non seulement dans les réseaux neuronaux mais également et surtout peut-être dans le neurone lui-même.
  • Egalement, le neurone est capable d’autoréguler l’intensité de ses communications afin d’éviter l’emballement des signaux (comme dans le cas de l’épilepsie) ; il reçoit des milliers de signaux et sait synthétiser cette cacophonie pour n’émettre qu’un seul signal de sortie ; il peut communiquer sans contact par un champ électrique que son activité produit ; il fait varier son signal électrique en vitesse, fréquence, direction et intensité et il peut aussi envoyer des messages chimiques.
  • Quand nous réalisons des tâches en étant attentif, les aires du cerveaux sont synchronisées en plus grand nombre et plus intensément.
  • La maîtrise corporelle naît du rythme propre à chaque neurone participant, ainsi l’harmonie de l’ensemble résulte de cellules farouchement individualistes (on dirait la description d’une société humaine).
  • Nos neurones décident avant nous, ils anticipent nos prises de décisions.
  • Notre cerveau produit tout au long de sa vie 10 000 à 30 000 neurones par jour, leur fraîcheur de jeunes arrivés les oriente – et seulement ceux-là -  vers un rôle essentiel : accélérer notre faculté d’apprentissage.

 

Cet article interpelle et peut rappeler ou suggérer différentes idées qui ne sont pas dans S &V :

  • L’intelligence créatrice répète une fois de plus un même schéma à des niveaux, des échelles différents, chaque neurone comme chaque être humain est unique et individualiste et le fonctionnement harmonieux de l’ensemble (l’esprit, le cerveau, le corps dans son ensemble) dépend de sa capacité d’intégration et d’adaptation ; vraisemblablement notre santé physique et mentale dépend, entre autres, de cette harmonie et donc de la capacité de chaque neurone à être sain.
  • Comme le prétendent ou l’ont prétendu certains individus, un état de grande sérénité induit des modifications importantes dans l’arrangement et l’ordre intérieur du cerveau.
  • Les nombreuses facultés du neurone découvertes récemment par la science sont la manifestation d’une intelligence qui ne peut qu’être extérieure au cerveau. 
  • Si nos neurones décident avant nous, une question se pose : qui décide ? et quelles valeur doit- on donner à notre identification au moi ? Celui qui nous fait dire à longueur de journée et à tout bout de champ ‘’ moi je !’’ Cependant nous ne devons pas tomber dans le piège de nous identifier à notre cerveau qui n’est que la porte d’entrée-sortie avec cela qui est.
  • Nous devons prendre soin de notre cerveau, il décode dans un langage accessible et provisoire, en attendant mieux, l’Univers pour nous et par son biais la Source communique avec nous et nous avec elle. Qui sait quels dégâts provoquent dans cette vie les excès physiques ou mentaux dont nous sommes coutumiers ?
  • Nous devrions peut-être nous ouvrir à une idée, à une vérité toute simple, naturelle et universelle : ce que nous créons, ce que nous fabriquons ne sont pas le fait de ‘’ c’est moi qui l’a fait, regardez comme je suis admirable ‘’  mais est la manifestation de la grande intelligence dans laquelle est immergé tout l’Univers qui œuvre et s’exprime à travers nous, nous sommes le médium de cette intelligence, la fluidité de la communication dépend vraisemblablement de notre évolution et la vraie liberté est de s’extraire de l’ego et de vivre consciemment, être ici et maintenant dans l’attention, l’intention et le mouvement.

 

Le temps est peut-être venu pour que nous partagions une vision commune non dogmatique toujours neuve, en constante évolution, dans un espace temps unifié, un espace temps de liberté où chaque être humain aura la possibilité de comprendre qu’il est un univers de possibles et qu’il est l’univers qui s’observe lui-même.

 

Fraternellement, Jean-Pierre

 

Vues : 514

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation