Selon l’institut d’études IRI France, 15% des Français utilisent des applications de notation en faisant leurs courses pour connaître la composition des produits qui les intéressent et trouver des alternatives quand ils sont mauvais pour leur santé !

A l’origine de ce mouvement qui prend de l’ampleur, Open Food Facts, sorte de «Wikipédia de l’alimentation» qui donne la composition exacte de centaines de milliers de produits vendus dans les supermarchés. Initiative née en 2012 sous l’impulsion de Stéphane Gigandet, Open Food Facts est une base de données alimentée par les consommateurs qui référence des milliers de produits dans 141 pays, dont 400 000 rien qu’en France. Fournissant la liste des ingrédients, le tableau nutritionnel, le lieu de fabrication ou encore le type d’emballage pour chaque produit, cet outil vise à mieux informer les consommateurs lorsqu’ils font leurs courses dans les rayons de leur supermarché.

Exténués par les quantités inquiétantes d’additifs, de graisses saturées et autres éléments chimiques ajoutés par les industriels dans les produits vendus en grandes surfaces, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les outils numériques pour savoir précisément ce qui finit dans leur assiette le soir. Mettant gratuitement ses données à disposition de tous, Open Food Facts sert de socle commun pour les applications nutritionnelles, notamment Yuka, application qui permet d’analyser les étiquettes des produits alimentaires pour en faire ressortir leurs qualités et leurs défauts, et Foodvisor, une autre application qui permet d’obtenir un bilan nutritionnel à partir d’une photo de son assiette.

Opérant sous le statut d’association à but non-lucratif, Open Food Facts n’entend pas se limiter aux produits alimentaires. Cette base de données collaborative s’ouvre également à de nouvelles verticales, notamment la cosmétique avec Open Beauty Facts. A plus large échelle, l’organisation veut référencer tous les produits possibles via la plateforme Open Products Facts. Un travail de titan mais essentiel aux yeux de Stéphane Gigandet, qui considère cette base de données comme «un projet d’intérêt public».

Dans le sillage d’Open Food Facts, de nouvelles initiatives voient le jour, à l’image de We Act for Good, application lancée par la fondation WWF pour les consommateurs souhaitant adopter un comportement éco-responsable.

FABRION

Vues : 47

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 14 novembre 2018 à 6:24
Commentaire de JF@ le 14 novembre 2018 à 6:18

JF@

Activité la plus récente

Billets de JF@
Il y a 24 minutes
Azerty_Citizen s'est joint au groupe de Bouttaz Aurélia
Miniature

éduquer autrement en Savoie

Suite au forum ouvert colibri 73, nous avons décidé de mettre en lien les différentes initiatives…Plus
Il y a 5 heures
burt-63 a commenté le groupe Colibris Paris de freecécile.
"  Bonjour à tous la prochaine réunion colibris 5-13 aura lieu le 17…"
Il y a 9 heures
burt-63 a ajouté une discussion au groupe Colibris Paris
Miniature

colibris 5-13

 Bonjour à tous la prochaine réunion colibris 5-13 aura lieu le 17 décembre au Royal Jussieu 1 rue…Plus
Il y a 9 heures

© 2018   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation