Si le café est très apprécié des humains, il ne laisse pas indifférent les abeilles qui voient leur mémoire dopée lorsqu'elle butine les fleurs du caféier (Coffea L.) !

 

Il n'en faut pas plus pour que l'accoutumance s'installe selon une étude publiée dans le journal Science. A l'origine, l'amertume du café est une caractéristique répulsive du caféier qui permet d'éloigner ou d'empoisonner les herbivores comme les limaces. A forte dose, la caféine est même toxique et repousse les pollinisateurs.

 

Cependant, à faible concentration, la caféine semble avoir un intérêt supplémentaire : elle attire l'abeille dont elle stimule la mémoire à long terme, indique Geraldine Wright, neurologue de l'Université de Newcastle (Angleterre) et principal auteur de l'étude publiée début mars dans le journal Science. "Nous montrons que la caféine, un composé dont la fonction écologique est principalement de repousser et d'empoisonner les herbivores, fonctionne aussi comme une drogue dans un contexte écologicalement pertinent," explique le Pr Wright. " Secrètement, la plante drogue le pollinisateur qui réagit favorablement ; c'est un artifice qu'elle employe pour fidéliser son pollinisateur !"

 

Wright et son équipe ont cherché à documenter l'effet de la caféine sur la capacité d'apprentissage et la mémorisation des abeilles. Pour ce faire, ils ont mesuré la teneur en caféine de deux types de plantes, Citrus et Coffea. Les deux plantes ont des fleurs sophistiquées et très parfumées qui attirent les abeilles. Rappelons que grâce à la pollinisination des abeilles, ces plantes produisent plus de fruits et de graines, elles ont donc tout intérêt à les attirer. Pour mesurer les "effets pharmacologiques" de la drogue, l'équipe a conditionné des abeilles selon une méthode classique consistant pour elle à obtenir une récompense olfactive ou alimentaire chaque fois qu'elle tire sa langue.

 

Les chercheurs ont ainsi découvert que l'abeille développait une mémoire du parfum de la caféine, et cette récompense déclenchait un buzz. L'effet maximum a été observé dans le cadre de l'expérience sur la mémoire à long terme : trois fois plus d'abeilles se souvenaient du parfum et sortaient la langue pour obtenir de la caféine 24 heures après, et six fois plus s'en souvenaient 72 heures après. Ainsi donc, la caféine modifie la façon dont les neurones du cerveau de l'abeille réagissent aux tâches d'apprentissage et de mémorisation, explique Wright. L'exposition sensorielle à la caféine se traduit par une plus grande stimulation. Cette caractéristique favorise la potentialisation à long terme, un mécanisme clé pour la formation de la mémoire.

 

Par contre, les vertus de la caféine pour l'apprentissage et la mémoire de l'homme ne sont pas aussi évidentes. "Mais je pense qu'il n'est plus à démontrer que nous multiplions les prises de caféine parceque nous apprécions ses effets sur nous quand nous en buvons," conclut Wright.

 

Dans tous les cas, les abeilles deviennent accros et s'en souviennent.

 

http://www.sciencemag.org/content/339/6124/1202.full

 

Vues : 95

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 30 mai 2013 à 11:48

Activité la plus récente

Sandrine PISTRE s'est joint au groupe de Marie-Ange MERIC-BARTHEZ
Miniature

Colibris Agde

"Réenchantons le monde", telle est notre ambition...Suite à la projection du film "Demain", nous…Plus
Il y a 9 heures
Icône de profilSandrine PISTRE, Ktrine, DAN DOMPIERRE Andreea et 1 se sont joints à Colibris
Il y a 9 heures
Stéphanie Pacitto a répondu à la discussion Les Rendez-vous des colibris #3 et #4. de Christophe du groupe COLIBRIS 72.
"Bonjour Christophe , sitôt dit sitôt fait ;-)  merci pour les comptes…"
Il y a 11 heures
CAZIN Francois s'est joint au groupe de Magali Leroy
Miniature

Création Colibri Béarn

Bonjour,Ce groupe souhaite réunir tous les colibris qui souhaiteraient participer à la création…Plus
Il y a 13 heures

© 2017   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation