Le 6 septembre, le tribunal correctionnel d'Amiens devra statuer dans une affaire de « sévices graves, actes de cruauté envers un animal domestique apprivoisé ou captif » !

 

En mars, un cheval était retrouvé agonisant dans une prairie à Allery, entre Airaines et Oisemont (Somme). Si ce genre de dossier n'est pas rare, celui-ci revêt un aspect particulier : le propriétaire du cheval en question est Thomas Menant, un éleveur connu dans toute la Somme et au-delà puisqu'il participe actuellement à l'émission télévisée « L'Amour est dans le pré », diffusée sur M6.

 

Les faits remontent au 5 mars. Vers 9 heures, les deux salariées du refuge animalier de Oisemont reçoivent une drôle de visite. « Un homme est venu nous dire qu'il avait vu un cheval dans une prairie, à Allery, couché sous une bâche tenue avec des pneus et que lorsqu'il l'avait soulevée, il s'était aperçu qu'il était toujours en vie, qu'il agonisait », se souvient Cécilia. Les deux jeunes femmes se rendent alors sur place. « Il était effectivement vivant. Il se débattait, on voyait qu'il souffrait », ajoute Cécilia. Qui se dit encore sous le choc de ce qu'elle a vu dans cette prairie, plusieurs mois après. Un vétérinaire conseille aux salariées du refuge d'appeler les gendarmes.

 

Arrivés sur place, les militaires auraient tenté d'appeler le propriétaire de l'animal. En vain. « Il leur a dit qu'il était à Paris pour son émission et qu'il ne pouvait donc pas venir. Il a aussi expliqué qu'il savait que le cheval était là mais qu'il pensait qu'il était déjà mort », raconte la jeune salariée du refuge. L'enquête des militaires d'Abbeville, chargés du dossier, a révélé que l'animal avait agonisé du lundi 4 mars à 8 heures jusqu'au lendemain, midi et demi. Plus de 24 heures. « Avec ma collègue, nous sommes restées sur place jusqu'au bout. On l'a vu mourir, ça nous a fait mal », soupire Cécilia.

 

Le refuge de Oisemont a porté plainte. L'association 30 millions d'amis a décidé d'épauler la structure dans sa démarche. « Il est fort probable, vu la tournure médiatique que prend le personnage, que nous mandations un avocat parisien », indique le service juridique de 30 millions d'amis. Isabelle Grenon, présidente du refuge, a d'ores et déjà reçu une convocation pour témoigner le 6 septembre. « Je vais emmener avec moi Cécilia et Sabrina, qui ont vu ce qui s'est passé. Si l'animal était malade, je comprends qu'il ait dû l'euthanasier. Mais on ne laisse pas une pauvre bête agoniser comme ça, seule, pendant des heures. »

 

DA CRUZ / RICHARD

 

Vues : 145

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 27 juillet 2013 à 16:34

Activité la plus récente

Boyaud s'est joint au groupe de Margaux
Miniature

J.E.U.

JARDIN D’ECHANGE UNIVERSELLe JARDIN D’ÉCHANGE UNIVERSEL, communément appelé le JEU, est une monnaie…Plus
Il y a 1 heure
Boyaud s'est joint au groupe de Gerard Deremetz
Miniature

Permaculture

Prendre soin de la terre et son vivant Prendre soin des hommes Créer son autosuffisance et un…Plus
Il y a 1 heure
ColibrisNath a commenté le groupe Femmes d'ici et d'ailleurs de ColibrisNath.
"Aux États-Unis, au nom de la lutte contre l’épidémie, des États…"
Il y a 2 heures
Billet de JF@
Il y a 6 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation