Handicap International salue la publication aujourd’hui du rapport annuel mondial de l’UNICEF portant cette année sur les enfants handicapés !

 

Ce document pointe la situation regrettable que vivent les enfants handicapés dans le monde, et notamment dans les pays en développement. Handicap International a participé à la réalisation de ce rapport et soutient les recommandations de l’UNICEF, l’association qui intervient dans plus de 60 pays, étant elle-même témoin de l’exclusion des enfants handicapés. Elle lutte au quotidien contre l’injustice faite à ces enfants par des projets de réadaptation, d’éducation inclusive, de soutien psychologique et de prévention aux multiples causes du handicap. L’association regrette cependant que les fonds alloués soient toujours trop faibles au regard des enjeux.

 

L’UNICEF a rendu public aujourd’hui son rapport La situation des enfants dans le monde 2013 : les enfants handicapés, réalisé avec une participation de Handicap International, qui propose un ensemble de recommandations pour mettre fin à l’exclusion subie par les enfants handicapés dans le monde. L’UNICEF exhorte notamment les pays à adhérer au plus vite à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées et à assurer sa mise en œuvre concrète. Selon l’UNICEF, 93 millions d’enfants de moins de 14 ans sont concernés par un handicap. Les données étant souvent incomplètes, c’est une estimation basse de la réalité. Le rapport souligne que les enfants handicapés sont plus exposés à l’exclusion scolaire et sociale, la pauvreté et la violence. Ce constat est d’autant plus alarmant lorsque la situation s’aggrave dans les pays les plus pauvres, particulièrement quand les enfants handicapés sont confrontés à des conflits armés, à la présence de restes explosifs de guerre, à des catastrophes naturelles,…


Handicap International, en accord avec les recommandations de l’UNICEF, s’engage au quotidien auprès des plus vulnérables, et notamment les enfants handicapés dans 61 pays. L’association apporte une réponse à leurs besoins dans les situations d’urgence et de développement : prévention du handicap, réadaptation, insertion scolaire, soutien psychologique et destruction des mines et restes explosifs de guerre, ces armes dont les enfants sont les premières victimes. « Près de la moitié des bénéficiaires directs de nos actions sont des enfants de moins de 18 ans. Ce sont souvent les plus fragiles parmi les personnes vulnérables.

 

Par exemple, en Afghanistan, 68% des victimes de mines et restes explosifs de guerre sont des enfants. Un quart des blessés pris en charge par Handicap International dans le Nord de la Syrie ont moins de 12 ans. Dans les pays en développement, près de 90% des enfants handicapés n’ont pas la possibilité d’obtenir l’aide dont ils ont besoin », explique Ludovic Bourbé, directeur technique à Handicap International. « Cette situation est inacceptable. Ce rapport montre bien les manques importants quant à la prise en charge des enfants handicapés dans les pays en développement. Mais il est difficile de faire avancer la situation avec les financements actuels toujours beaucoup trop faibles ».


L’étude menée par Handicap International et HelpAge, publiée en février 2012, révèle en effet que moins de 0,5% de l'aide humanitaire internationale est en effet spécifiquement destinée aux personnes handicapées, tous âges confondus. Les enfants handicapés, par définition extrêmement vulnérables, sont donc au premier rang des oubliés de cette aide alors même qu’ils représentent près de 100 millions d’individus. Lors de crises humanitaires, les personnes handicapées sont forcément confrontées à des défis spécifiques liés à leur mobilité, à l'accès aux services essentiels, dont les soins de santé.

 

Il est donc essentiel que les acteurs d'aide humanitaire fassent en sorte que les moyens fournis permettent des réponses adaptées à ces besoins, en fournissant une assistance ciblée et sur mesure.

 

www.handicap-international.org

 

Vues : 30

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de Men Darna le 31 mai 2013 à 16:00

http://www.regards.fr/acces-payant/archives-web/sous-la-famine-les-...

Histoire de comprendre pourquoi les locaux et les vrais acteurs de terrain se méfient des 4X4 et des pauses wihsky de pseudo Ong...Beaucoup de blanchissement d'argent, et peu de résultats : les sponsors récupèrent leurs billes grâce à leurs "bonnes intentions", pour mieux piller et empoisonner flores et faunes...

Sur l'image, des béquilles en métal : savez vous combien ici, sont jetées ?!!!! Combien de guerres pour des minerais des illusions ?!!!! Beaucoup de choses peuvent être fabriquées sur place, mais ça n'arrange pas les affaires, n'est-ce pas ?!

Commentaire de JF@ le 31 mai 2013 à 12:21

Activité la plus récente

Sandrine PISTRE s'est joint au groupe de Marie-Ange MERIC-BARTHEZ
Miniature

Colibris Agde

"Réenchantons le monde", telle est notre ambition...Suite à la projection du film "Demain", nous…Plus
Il y a 9 heures
Icône de profilSandrine PISTRE, Ktrine, DAN DOMPIERRE Andreea et 1 se sont joints à Colibris
Il y a 9 heures
Stéphanie Pacitto a répondu à la discussion Les Rendez-vous des colibris #3 et #4. de Christophe du groupe COLIBRIS 72.
"Bonjour Christophe , sitôt dit sitôt fait ;-)  merci pour les comptes…"
Il y a 11 heures
CAZIN Francois s'est joint au groupe de Magali Leroy
Miniature

Création Colibri Béarn

Bonjour,Ce groupe souhaite réunir tous les colibris qui souhaiteraient participer à la création…Plus
Il y a 13 heures

© 2017   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation