LA RÉVOLUTION DU COURAGE

 
 
Peuple de Tunisie, Peuple d’Égypte
Je salue votre détermination et votre courage
Vos images ont montré à la face d’un vieux monde
étouffé par les répressions, les corruptions
une jeunesse volontaire, affirmée, 
assoiffée de justice, de libertés. 
Une vague déferlante, raz de marée populaire,
vient balayer des dictatures 
aux pouvoirs maintenus par la torture

   

La confiance d’un peuple en son urgence de vivre 
est plus bouleversante, plus impressionnante 
que les forces occultes et terrifiantes  
qui tiennent les richesses entre des mains cupides.
Le scandale, ce n’est pas d’être riche
mais de ne pas savoir partager le trésor du grenier d’abondance 
Que dans tous les pays les peuples opprimés
voient cet enseignement, retrouvent l’espérance
Sur toute la planète, que les chefs, les puissants
apprennent la leçon d’une masse qui pense
On ne peut confisquer impunément le droit de s’exprimer!
 
« Que les peuples obéissent, que les peuples supportent, que les peuples se taisent... 
et renoncent à leurs droits pour servir les superbes! »
Ne donner que des ordres, n’avoir aucun devoir, et que MOI SEUL, JE SOIS !
Telle est du dictateur la loi !
Les peuples se libèrent des jougs de l’impuissance
L’Algérie, la Lybie, le Maroc, la Syrie, la Jordanie
les peuples de l’Orient, du Yémen à Bahreïn,
les peuples de l’Afrique et combien d’autres encore
sur toute la planète 
se réveillent enfin de leurs drames séculaires
Les pouvoirs confisqués en toute impunité par des chefs méprisants,
se pavanant ostensiblement dans un luxe indécent, 
cyniquement soutenus par des politiciens occupés mondialement 
de productivité et de sécurité plus que d’humanité,
maintenus par des forces armées pour contrôler 
les territoires, les ressources énergétiques, les richesses à exploiter,
pour diriger des masses qu’ils croient encore soumises à l’état policier 
qu’ils croient encore incultes mais qui sont éduquées
 
Les humains ont appris qu’ils naissent, égaux et libres
que la loi du plus fort n’est en rien compatible 
avec la justice, le respect de leurs droits,
leurs droits à exister dans la paix et la dignité
Les peuples vont chasser les puissants de leurs trônes, de leurs palais de marbre.
Ils redressent la tête. Debout avec fierté,   
 ils demandent en partage les fruits de l’excellence  
exigent des élus sagesse et exemplarité
 
Les peuples évolués n’iront plus à la guerre
pour payer de leur sang la gloriole éphémère 
de vainqueurs sanguinaires 
assoiffés de conquêtes et voleurs de richesses 
Les peuples civilisés, et les nations unies, 
aspirent à vivre en harmonie, 
à créer tous ensemble les conditions d’un progrès équitable,
par le respect de soi, la connaissance de l’autre,  
le dialogue, la conciliation, la santé et l’éducation
 
Aucun être sur terre ne doit plus accepter d’être le condamné 
au mépris, à la faim, l’humiliation, la crainte, l’injustice, la violence, la misère  
La peur ne compte plus s’il s’agit de survivre
La peur n’existe plus s’il s’agit de transformer l’humanité
 
Au pays des droits de l’homme, le culte des idées, de la nation,
la suffisance et l’arrogance...
l’argent mal investi, les dettes, les dépenses
pour inventer des armes et pour chanter la guerre
« Aux armes, citoyens! Formez vos bataillons »...
Peuples d’Europe, peuple de France
qui êtes endormis dans la précarité
par vos médias dans la médiocrité et la passivité 
même la crise boursière n’a pas suffi à vous scandaliser
Les bénéfices outranciers des banquiers n’ont pas suffi à ébranler 
votre foi dans un système financier rempli d’opacité
Entre drogues et somnifères, vous espérez encore
recevoir des miettes et attendez, prostrés, 
la promesse annoncée des temps austères
 
Les puissants s’enrichissent du fruit de vos esprits 
du labeur de vos bras, amassent les dividendes de votre épargne
Les taxes et les impôts ne cessent d’augmenter
Le peuple n’en peut plus de trimer pour consommer, 
condamné à payer des dépenses inconsidérées
Quand cesseront les délires de représentation des élites,
les ambitions démesurées, 
les extravagantes conquêtes de privilégiés
 On ne peut briser l’âme des peuples pour triompher
On ne peut impunément se construire des palais pour dominer
 
La jeunesse éduquée, désoeuvrée, oubliée, désespérée
sans ressources pour affirmer sa créativité
ne peut se projeter à la hauteur de ses capacités 
bâtir son avenir dans la continuité, la dignité 
Nos enfants se révoltent, 
sans armes, juste avec le pouvoir des mots, ils se révoltent,
avec le nombre, les slogans, internet,
les téléphones portables, ils se révoltent
avec leur présence, leur visibilité, leur détermination,
la vraie force de la prière, 
mais ö détresse suprême! avec aussi l’immolation, le sacrifice
ils se révoltent contre le suicide social  
Du coeur est immense, océan de désespérance, la tristesse!
Quelle détresse!
 
Et quel monde a produit ce désastre ? 
Les superbes amassent quand les peuples régressent
Le joug de l’autorité et de la domination est secoué
La masse consciente, fière, s’est exprimée pour exister
a contraint les puissants à quitter leurs palais, à s’exiler
L’exemple est apporté que des millions d’âmes affamées
peuvent triompher des princes isolés 
par les cercles de protection dressés 
autour de leurs palais dorés pour conserver des richesses pillées
 
La foule a bravé ses peurs et sa résignation
elle porte à bout de bras, sur les pancartes et sur les places 
les mots libres d’une légitime révolution
Elle assiège, conteste, réclame, exige, proteste,
résiste, insiste et gagne 
« Moubarak, dégage » et « Ben ali, dégage » 
Le citoyen du monde, des atteintes à sa liberté,
des violences, des oppressions, refuse d’être l’otage.
Mais... où sont conservés les milliards détournés par Ben Ali, banni !
Dans quels coffres forts sont protégés les milliards amassés par Moubarak, honni !
Que ces fortunes puissent être restituées 
au peuple tunisien et au peuple égyptien!
 
Le printemps de lumière sera florissant pour l’espoir
La révolution des mentalités ne fait que commencer
La conscience de l’humanité grandit avec la poussée
des bourgeons sur les arbres, de l’herbe nouvelle sur la terre en dégel 
 La sève monte. La vague sera vertigineuse.
 
Oh! Liberté, Puise encore au soleil l’énergie de ton chant intérieur
Disperse les superbes, chasse les arrogants, juge les dictateurs 
Les langues se délient, les crimes sont dits, punis 
Personne ne craint plus de parler.
Les peuples ont appris qu’ils sont responsables d’eux-mêmes  
Les peuples sont aptes à effectuer les choix pour présider leurs destinées
Plus de chefs guerriers, d’autorité barbare, de menaces proférées 
Plus de tortures, d’assassinats, de meurtres, de combats
Le peuple lui-même est garant de sa paix et de son avenir
 
Peuple de Tunisie, Peuple d’Égypte
je vous salue,
vous avez fait se lever sur la terre une nouvelle aurore
Le vieux monde des patriarches manipulant les foules agonise
il s’éteint, et s’illuminent d’espoir les milliards de pupilles d’êtres humains 
Peuple de Tunisie, peuple d’Égypte
je formule le voeu que vous réussissiez
en profondeur
la transformation souhaitée de votre société
Je salue la révolution du courage
votre fierté !

poème écrit par Théa- Marie ROBERT - France - entre le 11 et le 16 Février 2011 
Tous droits d’auteur réservés


Mme Théa-Marie ROBERT auteure, 
chorégraphe, écrivaine et photographe
Médaille de Vermeil Arts Sciences Lettres 
Dr litterature WAAC 
Ambassadrice de l'eau
membre du Cercle des Ambassadeurs de la Paix Genève
Messagère de culture de la paix pour l’Unesco,  
66, Clos des Charmilles
74400 Chamonix Mont-Blanc France
Tél. 00 33 (0)4 50 53 21 03 - 00 33 (0)6 09 50 33 51

Vues : 68

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Bricolibri le 27 février 2011 à 22:10
Magnifique ... merci
Commentaire de Gerard Deremetz le 27 février 2011 à 10:04

Je salue moi aussi la révolte courageuse de ses femmes et de ses hommes . je ne me sent pas de dérouler des mots mais simplement exprimer l'immense espoirs qu'ils puissent exprimer le véritable sens de la liberté; celle du partage 

je souhaite de tout cœur qu'il se pose cette question: qu'est ce qui à permis un tel enfermement par une petite poignée d'hommes installé dans un pouvoir de dictatures.

Quel système économique à capacité de  tolérer, favoriser, profiter, installer de tels  états ?

comprendre qu'il s'agit du système économique de marché libérale  (appelé capitalisme)

libérale : liberté de manger l'autre....................... (théorie du renard dans le poulailler)

j'entends qu'ils veulent installer une démocratie 

la démocratie de l'occident est illusoire

il leur faut créer une autre démocratie, avec un autre système économique pour que leurs pleurs, leurs larmes et leur sang  libère vraiment.

si nos dirigent et économiste se rallie à leur cause n'oublier pas que se sont des renards.

 

commentaire écrit par gerard      tous droits d'auteur non réservés

Activité la plus récente

BRUNET Isabelle a publié un statut
"Retour sur la conférence "101 gestes pour la planète…"
Il y a 3 heures
GAWELIK Katy a publié un statut
"Cocotte de boulgour-quinoa-tomates (Vegan) >…"
Il y a 3 heures
Icône de profilL'Académie Fratellini, Sarah Larivière, Lucia DI CARLO et 14 se sont joints à Colibris
Il y a 5 heures
Billets de JF@
Il y a 7 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation