Un spectaculaire incendie d’origine indéterminée, et qui n’a pas fait de blessé, a en partie ravagé vendredi après-midi l’Hôtel de Ville de La Rochelle, un édifice datant des 15e-16e siècles classé monument historique !

 

«L’incendie est circonscrit mais encore actif dans la partie des combles où sont entreposés des documents», a indiqué à une correspondante de l’AFP, Gildas Kerdoncuff, chargé de communication des pompiers de Charente-Martime, six heures et demi après le début du sinistre. Dans cette partie du bâtiment, «les planchers sont fragilisés notamment par l’eau et la progression des pompiers est difficile», a expliqué M. Kerdoncuff qui était incapable de dire vendredi soir quand «l’incendie sera éteint». En attendant, les pompiers, s’organisaient pour rester plusieurs jours sur place. Leur travail a été particulièrement difficile dans l’après-midi en raison de la fumée et de l’extrême chaleur aux niveaux supérieurs.

 

Le sinistre s’est déclaré peu avant 14H00, apparemment au niveau du deuxième étage, «mais sans certitude», avait indiqué dans l’après-midi Eric Peuch, directeur départemental du centre opérationnel d’incendie et de secours. Toutes les personnes se trouvant dans l’édifice avaient pu être évacuées à temps et on ne déplore aucune victime. Maxime Bono, le maire PS de la ville, visiblement affecté, a rendu lors du point presse hommage aux pompiers «car l’essentiel a été sorti au moment où c’était le plus 'chaud'».

 

Ainsi, «tout ce qui est classé a pu être sauvé», notamment les œuvres d’art parmi lesquelles un masque mortuaire d’Henri IV, des œuvres du XVIIème siècle, et premier sceau de la ville qui date de 1199, a-t-il précisé.

 

«C’est toute la région qui est meurtrie avec l’une de ses plus belles villes et l’un de ses plus beaux monuments détruit par les flammes et qui est solidaire du Maire de La Rochelle et des Rochelais dans cette épreuve», a indiqué dans un communiqué la présidente PS de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal. Les flammes ont surtout ravagé la toiture principale de l’édifice, qui s’est effondrée vers 16H00, selon un photographe de l’AFP.

 

Un hélicoptère de la sécurité civile a effectué un vol de reconnaissance dans l’après-midi afin de guider les pompiers dans leur travail. Plus d’une soixantaine de pompiers venus de l’ensemble du département, équipés de cinq véhicules et trois grandes échelles, ont été mobilisés pour combattre ce feu alors qu’un important périmètre de sécurité a été mis en place autour de l’édifice. Ils étaient une quarantaine à rester sur place vendredi soir. La façade principale de l’Hôtel de ville, situé au centre de la Rochelle, était encore intacte vendredi en fin d’après-midi alors qu’une épaisse fumée noire s’élevait au-dessus des toits de la ville.

 

De nombreux Rochelais étaient sous le choc à la vue des flammes ravageant cet édifice historique construit pour l’essentiel entre le 15e et le 16e siècle et qui mêle les styles Renaissance et Gothique flamboyant. Classé monument historique dès 1861, il a fait l’objet de maintes restaurations et est considéré comme l’un des plus beaux hôtels de ville de France. Le bâtiment était depuis peu l’objet de nouveaux travaux de restauration.

 

AFP

 

Vues : 57

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 29 juin 2013 à 10:04

Activité la plus récente

Événement mis à jour par benjamin burnley
Miniature

vivre en harmonie au sein d'un collectif à La Closerie de la Beyne

21 septembre 2020 à 25 septembre 2020
Comment co-construire un collectif qui a du sens ?Comment trouver sa place au sein du…Plus
Il y a 1 heure
GAWELIK Katy a publié un statut
"Salade au Kale et aux fleurs d'Hémérocalle (Vegan) >…"
Il y a 5 heures
BRUNET Isabelle a publié un statut
"Pour gagner de la place au jardin, cultivez des…"
Il y a 6 heures
Billet de JF@
Il y a 7 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation