La tempête Xynthia, Fouras, 28 février 2010

J'ai reçue aujourd'hui cette lettre de mon amie Frédérique Pichard après la tempête du week-end dernier.
C'est avec son accord que je la partage avec vous.

Mes amis, (regardez ci-dessous ces quelques photos avant de me lire. une quinzaine. Merci.)


Voici quelques photos de chez moi à Fouras, ma maison est juste en face de ce sémaphore, face à la Mer.

Les cieux nous ont protégé, j'ai des amis qui ont perdu leur maison et certains de notre région sont partis dans
l'autre monde. Hier, j'ai médité avec la mer, (la petite couleur bleue en méditation seule face à la mer sur la troisième photo c'est moi), je me suis dit que ma façon "d'aider", la source de Vie, aussi , était d'envoyer tout mon Amour, la paix, et lui offrir tout le respect que j'éprouve vis à vis d'elle. avec mon cœur.

Tous les jours de ma vie, je le fais, peut-être que cet évènement vécu sur mon territoire physiquement vient encore plus éveiller ma conscience à cela.

Des larmes , une grande tristesse ont inondé mon âme cette nuit, sûrement les conséquences de cette pleine lune et cette violence de la nature ont aussi ébranlé mon être. Il y a toujours eu des tempêtes, mais cette fois, je sens la pertinence de l'appel de Dony, des cétacés, de la Mer, du contenu du testament spirituel de John Lilly

J'écrivais récemment à certains le message d'une scientifique qui disait "les dauphins sont des sentinelles écologiques et physiologiques importants pour nous avertir de risques sanitaires et aussi nous donner un éclairage sur la manière dont nous pourrions en bénéficier pour notre santé.

"Dimanche dernier, j'envoyais à tous la demande de soutien pour le massacre des globicéphales aux îles Féroé. Merci d'ailleurs de votre présence ! Cela fait beaucoup en peu de temps, plus le film Océan où le chant des baleines a retenti dans toutes mes cellules.

La planète est constituée à 75% d'eau, regardez ces quelques photos juste de mon endroit, la presqu'île a été recouverte d'eau. Je prend cet évènement réel et concret de ce week-end comme juste un début, et j'entend bien, que la nature est la seule toute puissance réelle, face à l'eau, nous ne sommes qu'une goutte d'eau.

Je dirais qu'au plus profond de mon ventre de femme, de mère, de gardienne de la Vie, j 'entend son appel à son respect, à sa force et sa fragilité, à son indomptabilité, elle nous invite à reprendre notre juste place, avec l'origine de la TERRE, l'humus, le retour vers notre humilité.

En partageant ceci avec Vous, peut-être que notre pensée rassemblée avec l'eau qui nous unit dans nos tissus de mer intérieure, pourra aussi participer à la célébration et au respect et la gratitude de la Vie, de la Mer, de la Terre, de Gaia. En écrivant ceci, je pense à Masaru Emoto.

C'est la pleine lune, alors si vous le ressentez, puissiez agir par la pensée et la visualisation créatrice avec et sur l'eau, et la conscience de chaque goutte d'eau que nous formons ensemble, sera aussi une autre façon positive de
servir et d'honorer l'eau et la source de Vie dont nous sommes issus.
C'est certainement une clé de la transformation qui s'opère.le vent a soufflé fort, le souffle de Vie, avec sa pleine puissance.


Tendresse et douceur à vous et à la Terre.

Bien sûr aussi que cette tendresse là, je vais aussi me la donner aujourd'hui, c'est le message de Dony, "donne toi ce que tu souhaites offrir à la Terre, car, tu es la terre. C'est le plus beau cadeau que tu puisses lui offrir" d'ailleurs, la tristesse est transformatrice en JOIE, et la joie est toujours là, à chaque inspir.


Frédérique






















Vues : 379

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation