"Préserver la planète pour les générations suivantes, partager les ressources, choisir au quotidien de n’être “ni maître ni esclave”, comme le suggérait le poète Khalil Gibran, c’est possible. C’est ce dont témoignent une multitude d’initiatives individuelles et collectives menées aux quatre coins du monde, dont la presse internationale se fait l’écho. Partout des femmes et des hommes réinventent leur vie, transforment leur quartier, renoncent à la voiture ou en restreignent l’usage, consomment autrement, travaillent moins et différemment. Et pas seulement parce qu’ils y sont contraints par la récession. Cette “crise de plus” s’accompagne d’une prise de conscience. La parole, les idées, semblent libérées, comme le montrent des intellectuels tels que l’Américain Amitai Etzioni ou le Philippin Walden Bello. Et la solidarité, la gentillesse et la lenteur retrouvent toute leur place après avoir été reléguées au rang de niaiseries par des décennies d’individualisme forcené. Cet élan est-il voué à rester marginal ou annonce-t-il un changement en profondeur ? Espérons que les politiques sauront le prendre en compte et s’attaquer aux énormes défis économiques, alimentaires et climatiques." Courrier International Hors-Série octobre-novembre-décembre 2009


Le texte ci-dessus présente le Hors-Série de Courrier International que je vous recommande vivement.
Sous les 4 thèmes (Arrêter, Réfléchir, Bouger, Inventer) cette revue nous fait part des très nombreuses expériences dans le monde entier témoignant du changement de modèle face à la crise.

Ci-joint le sommaire de cette revue : sommaire-HS-crise-2009-03.pdf

Vues : 106

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Mortier Jacques le 23 janvier 2010 à 16:17
Merci Charles pour ta réaction. Mais je poursuis et je le développerai plus (quand je pourrais) sur le groupe "Trait d'Union". Ma conviction est que depuis des dizaines d'années, des milliers de colibris font des choses bien et que le monde de demain existe partout en échantillon. Mais ces colibris, même s'ils se multiplient par dix et même par cent, ce serait mieux, ce serait nécessaire mais cela ne répondrait pas au problème. La vraie question, au delà de multiplier les colibris bien sûr, est d'unir tous ces colibris pour faire nombre et aider les politiques à aller dans le bon sens (c'est aussi pour cela que j'avais écrit la suite de la légende du colibri). Amitiés et à +. Jacques.
Commentaire de Charles Abécassis le 23 janvier 2010 à 12:04
Merci Jacques pour ton retour sur cet article.
Beaucoup des sujets abordés dans cette revue sont des actions parties de la base et non pas initiées par les instances politiques ou économiques des pays concernés.
Nous savons bien que le changement viendra de chacun de nous et qu'il ne faut pas attendre les bonnes volontés de nos dirigeants.
Au plaisir de te lire
Amicalement
Charles
Commentaire de Mortier Jacques le 23 janvier 2010 à 11:44
Cher Charles. Ce hors-série du dernier trimestre 2009, dont j'ai vu seulement le sommaire mais que j'espère encore trouver en boutique, est certainement très motivant. Les solutions vont dans le bon sens, elles sont nécessaires mais hélas, je suis persuadé qu'elles sont insuffisantes s'il n'y a pas une volonté farouche de relier, de rassembler d'unir sur l'essentiel. Copenhague a montré que globalement les politiques et les médias sont à la remorque des puissances financières et des diverses maffias, et, dans un monde complexe, on ne peut plus compter que sur l'opinion publique qui, en démocratie, commande, à priori, le politique. Et, il est donc nécessaire et urgemment impératif qu'une union sacrée s'établisse entre tous, s'appuyant sur les consciences et le meilleur de chacun. Mais le chemin sera difficile : quand on constate souvent les enfantillages politiques, l'obsession, encore maintenant de la croissance, affichant ainsi leurs propos rétrogrades, quand l'actualité nous montre des grands patrons, accepter sans aucune vergogne, sans aucune morale des revenus insolents, des cumuls stupides, sans aucun rapport avec leurs apports personnels.

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation