La forêt contient sa vie secrète,
Avec ses combats invisibles,
Et ses rangées de dents acérées.
De loin, on ne voit rien,
Que la lumière dorée
D'un soir d'été.

Le scarabée fait son chemin
Sur l'humus et les feuilles.
Chacun occupe sa juste place
Dans ce rêve secret, oublié.

Le parfum des fleurs vierges
Surprend doucement
L'homme langui qui s'éveille.
L'arbre, lui, fait sa vie,
Mais la ferait-il seul ?

La beauté ronde,
De la Terre et du Ciel, azurée,
Englobe les champs par son cercle,
Arbres, insectes, oiseaux
Eclipsent l'unique et bleu silence.

A l'horizon, le soleil s'assoupit.
Les arbres se couchent, fatigués.
La nuit est humble et fraîche,
Le Léthé coule dans ses baisés,
Embrassant ses petits,
Blottis en rond, serrés.

Vues : 80

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation