Un certain nombre de Colibris ont déjà compris que l'émergence de sociétés plus humaines passe aussi par la compréhension et la remise en question du système monétaire actuel.
(On peut les retrouver sur les "Ning" voisins
The Transitioner et Mouvement Transition Monétaire ).

Ayant pour ma part découvert l'ampleur de mon ignorance sur ce sujet il y a seulement un an, j'ai exploré la question et je partage ici une synthèse factuelle du mécanisme de création monétaire dans notre société. (tel que je l'ai compris :-) )

Le système monétaire actuel présente les caractéristiques suivantes :

1. Création de monnaie ex-nihilo, contre reconnaissance de dettes et sans contrepartie matérielle.

C’est un aspect très méconnu du processus. Il est surprenant pour le novice mais, à l’expérience, s’avère être une trouvaille -située vers le XVIIème siècle- qui permet d’accroître la masse monétaire sans limite matérielle (telle que la limite du stock d’or planétaire).
C’est une bonne trouvaille dans la mesure où, lorsqu’un peuple se développe (population, productivité, émergence de nouveaux services...), le volume des échanges économiques tend à s’accroître à condition que la monnaie puisse être émise en quantité suffisante.
Le point délicat de cette pratique est qu’il ne faut pas augmenter la quantité de monnaie plus vite que l’accroissement des biens et services produits sous peine d’inflation.

2. Ce ne sont pas les Etats qui émettent la monnaie mais des institutions majoritairement privées.

Depuis 1913 aux Etats-Unis, 1992 en Europe (1973 en France) les Etats ont perdu leur droit -initialement constitutionnel- de créer de la monnaie.
Actuellement, l’essentiel de la monnaie - au moins 90% - est créée par les banques privées, au travers du mécanisme appelé multiplicateur de crédit lié au principe de réserve fractionnaire. (cf. liens ci-dessous pour plus d'explications).
Le reste, soit moins de 10%, est créé par les banques centrales (sous forme de monnaie centrale).
Ces dernières institutions sont-elles publiques ? La Fed (Federal Reserve, aux Etats-Unis) et la BCE sont mandatées par les gouvernements pour gérer les questions monétaires et des membres des gouvernements font partie des comités de direction. Cependant, ces comités de directions comportent aussi des représentants de banques privées (et, dans les faits, rien n’empêche que les représentants gouvernementaux soient, en même temps, liés à des établissements privés).
Par ailleurs, le Federal Reserve System est clairement un réseau qui émane des principales banques privées. Ce réseau prête au gouvernement fédéral contre intérêts. Quant à la BCE, elle n’a pas le droit de faire crédit aux Etats membres (article 104 du Traité de Maastricht). Ceux-ci doivent donc emprunter auprès d’établissements privés.

3. Ces institutions louent la monnaie aux individus, aux entreprises et aux Etats, en appliquant un intérêt. Ce procédé a, de fait, trois conséquences :

  • A CHAQUE INSTANT, LE MONTANT DE LA DETTE (dans une certaine monnaie) EST SUPERIEUR A LA QUANTITE DE MONNAIE EMISE.
Il y a donc une pénurie chronique de monnaie. Chaque acteur doit tirer à soi une couverture de toute façon trop petite pour couvrir tout le monde...
  • Il est dans l’intérêt des établissements bancaires d’avoir des clients endettés.
Par exemple, le fait qu’un Etat soit très endetté n’est pas un problème pour les établissements prêteurs tant que l’Etat en question s’acquitte des échéances (le fameux « service de la dette » qui emploie, en France, la totalité de l’impôt direct).
  • Il se produit un drainage inéluctable des richesses vers les individus qui détiennent le pouvoir d’émettre la monnaie.
En effet, la ’couverture’ étant trop petite, une proportion d’acteurs se retrouvent nécessairement dans l’incapacité d’honorer leur dette et se voient confisquer leurs biens, de vraies richesses, mobilières ou immobilières, par leur créanciers.


______________


Voilà pour les faits. Sur cette base, je suggère quelques pistes à celles et ceux d'entre vous qui découvrent le sujet :

>1/ prendre le temps de se documenter et d’y réfléchir. Quelques liens :


>2/ tester sa compréhension en analysant ce qu’implique une information telle que «les Etats renflouent les banques».

>3/ songer à ceci :
On utilise depuis longtemps les langues libres, les recettes libres, les remèdes et autres savoir libres... (c’est-à-dire sans propriétaire).

Depuis quelques années émergent, grâce à Internet, les logiciels libres et les média libres.

Des mouvements comme Colibris soutiennent les démarches de retour aux semences libres.

Et les monnaies ?

Vues : 84

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Commentaire de Phyrezo le 6 mai 2010 à 13:10
Merci Jerôme c'est une bonne synthèse et merci pour le liens vers MTM.

Le fait d'être ignorant sur le sujet est ce qui assure la stabilité de ce système monétaire - si les gens prenaient conscience de la facilité avec laquelle les banques peuvent créer la monnaie, tout le système serait mis en péril. D'ou l'intérêt de diffuse l'information.

quand comme nous, on commence à avoir un soupçons de compréhension, on se rend compte à quel point le système monétaire conditionne de nombreux fonctionnement de notre société, comme l'exprime très bien JF Noubel, c'est une architecture invisible. Par exemple le besoin constant de croissance est directemment lié au besoin de croissance de la masse monétaire.

J'aime enfin cette phrase synthétique : "si tout le monde remboursait ses crédits, il n'y aurait plus de monnaie"
Commentaire de Mortier Jacques le 6 mai 2010 à 10:05
Bravo Jérôme. Il existe un groupe sur ce réseau dont l'objectif est : Créer une monnaie qui soutienne les échanges de richesses entre l'ensemble des membres de la communauté des colibris
C'est un groupe, qui est actuellement limité aux 13 membres actuels (et cela peut se comprendre pour diverses raisons).
J'aime beaucoup ta présentation et aussi ton introduction "Ayant pour ma part découvert l'ampleur de mon ignorance sur ce sujet il y a seulement un an, j'ai exploré la question et je partage ici une synthèse factuelle du mécanisme de création monétaire dans notre société. (tel que je l'ai compris :-) )"
A la différence de Nicolas qui avoue son ignorance, j'ai eu l'occasion d'assez bien connaître les problèmes de la monnaie, les divers indicateurs de richesse (IDH,...), le rapport de Viveret, "l'horreur du PIB" mais je n'ai compris que très récemment l'intérêt d'une monnaie "libre". Merci encore Jérôme de ton partage.
Commentaire de Nicolas Thomas le 23 avril 2010 à 17:01
Bonjour Jérôme. Moi aussi j'avoue mon ignorance sur ce sujet. Alors merci de nous faire partager ces avis judicieux. C'est bien vu et bien pensé. Merci.
Commentaire de Marie-pierre le 23 avril 2010 à 13:09
Bonjour Jérôme et merci de développer ce sujet qui pour moi est totalement inconnu.
Je découvre et comprend mieux certaines choses.
Je prendrai le temps de lire plus en détails les liens que tu as mis.
Commentaire de Jérôme Royer le 23 avril 2010 à 0:21
C'est mon premier billet : j'ai oublié le titre et je n'ai pas tout compris pour la mise en forme :-D

Activité la plus récente

Boyaud s'est joint au groupe de Margaux
Miniature

J.E.U.

JARDIN D’ECHANGE UNIVERSELLe JARDIN D’ÉCHANGE UNIVERSEL, communément appelé le JEU, est une monnaie…Plus
Il y a 6 heures
Boyaud s'est joint au groupe de Gerard Deremetz
Miniature

Permaculture

Prendre soin de la terre et son vivant Prendre soin des hommes Créer son autosuffisance et un…Plus
Il y a 6 heures
ColibrisNath a commenté le groupe Femmes d'ici et d'ailleurs de ColibrisNath.
"Aux États-Unis, au nom de la lutte contre l’épidémie, des États…"
Il y a 7 heures
Billet de JF@
Il y a 11 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation