Les bienfaits du safran dans le traitement du cancer

Une épice aux mille et une vertus médicinales.

Le safran est utilisé depuis plus de 3500 ans par de nombreuses civilisations comme remède à divers maux, il s’avère également, comme d’autres épices,  être un aliment anti-cancer.

Le safran une épice anti-cancer

Fort de ces trois éléments actifs: le safranal, la picrocine et la crocine, le safran serait bénéfique comme :

 Anticancéreux :

Les caroténoïdes du safran ont, dans certaines études scientifiques, montré des propriétés anticancéreuses,  antimutagènes et immuno-modulatrices. Le composant responsable de ces effets serait la diméthyl-crocétine qui agirait sur les lignées cellulaires humaines atteintes de leucémie. L’extrait de safran retarderait également la croissance des ascites (accumulation de liquide dans la cavité péritonéale) ainsi que l’apparition des carcinomes (cancers de la peau) dus au papillomavirus (virus aussi responsable de cancers de l’utérus). Les chercheurs pensent que la diméthyl-crocétine empêcherait certaines protéines, des enzymes connues comme étant des ADN topoisomérases de type II, de lier l’ADN dans les cellules cancéreuses. Ainsi, les cellules cancéreuses deviendraient incapables de synthétiser ou répliquer leur propre ADN. Le safranal présenterait aussi une cytotoxicité envers les cellules cancéreuses in vitro.

 Antispasmodique :

Le safranal serait une molécule anticonvulsive efficace qui agit comme un agoniste des récepteurs neurologique GABA/A. Pour les mêmes raisons, il atténuerait les effets de l’alcool. La médecine chinoise utilise le safran pour calmer les crampes et les crises d’asthme mais également pour atténuer les hématomes. Son utilisation permettait de ralentir le rythme cardiaque, d’abaisser la pression artérielle ou encore de stimuler la respiration.

 Antidépresseur :

La Crocétine, un acide di-carboxylique qui forme la Crocine présente dans le safran, serait un antidépresseur reconnu. Le Safran favoriserait aussi l’endormissement.

 Aphrodisiaque :

L’effet vasodilatateur du safranal, augmenterait la circulation sanguine dans les organes sexuels. Utilisé en massages, il libèrerait l’énergie et le désir. Son action sur les zones érogènes serait comparable à celles des hormones.

"Le pistil de l'étoile"
06380 Sospel 

Vues : 248

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation