Leptoglossus occidentalis adore le Beaujolais

Depuis début octobre, les Beaujolais rencontrent fréquemment un insecte volant, qui mesure jusqu’à 2 cm, avec de longues pattes et antennes !

« Il y en a de partout, à Cercié, Lantignié, Régnié-Durette… Nous en avons énormément », témoignent des habitants. « On m’en avait parlé au Moulin-à-vent, et je l’ai vue vendredi dernier sur notre commune », observe Jeannot Seigneret, adjoint au maire de Dracé, délégué à la voirie, l’environnement et le fleurissement. L’organisme Fredon Auvergne Rhône-Alpes, qui s’occupe du végétal dans son environnement, communiquait déjà dessus en 2010, dans un bulletin technique.

Identifié sous le nom savant de leptoglossus occidentalis, cet insecte est plus communément appelé la ‘‘punaise américaine du pin’’. Elle est considérée comme une gêne par l’homme quand elle se regroupe dans les habitations pour chercher un abri pour l’hiver. Mais elle n’est pas nuisible. Même si le fait qu’elle se nourrisse de graines et de jeunes fleurs de conifères pose question quant-à « son impact possible » sur les renouvellements naturels de ces arbres en forêt. Originaire de la côte Ouest des États-Unis, elle s’est propagée vers l’est de l’Europe à partir de 1999, sans doute arrivée dans des chargements de bois nord-américain.

Détectée pour la première fois en Corse en 2005, puis en Haute-Loire et dans le Puy-de-Dôme, elle a, à présent, officiellement envahi les terres beaujolaises.

ARANYOS

Vues : 108

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 30 octobre 2018 à 7:19
Commentaire de JF@ le 30 octobre 2018 à 7:18

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation