Menace pour l'écosystème des rivières

"Les polluants détectés dans l"environnement sont de plus en plus nombreux, dont les molécules pharmaceutiques, les produits d'hygiène, les plastiques et pesticides", s'inquiète Cécile Miège, chimiste au centre Irstea !

L'origine de cette pollution : en passant dans les stations d'épuration, les molécules chimiques médicamenteuses présentes dans nos déjections ne sont pas toutes filtrées. Les plus retrouvées sont les antibiotiques et anti-inflammatoires.


Les poissons exposés aux substances chimiques, comme le mérou peuvent subir des transformations hormonales. Cet animal est censé changer de sexe en grandissant. À cause de la pollution, il ne connaîtrait plus cette transformation naturelle après exposition à certains médicaments. La truite est également influencée par cette pollution. À l'inverse du mérou, le poisson d'eau douce change de sexe lorsqu'il est exposé aux rejets de médicaments contraceptifs.

Perturbant la reproduction des espèces, les scientifiques alertent sur ces microparticules qui ne sont pas traitées.

Entre 70 % et 80 % des antibiotiques consommés par l'homme terminent dans les environnements naturels. "En 2000, les eaux usées étaient une source de pollution pour environ 50 % des rivières du globe. En 2010, presque toutes les rivières du monde étaient touchées", alerte Maryna Strokal, de l’université de Wageningen, dans un article du Guardian.

BRUT

Vues : 52

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 11 juin 2019 à 6:54
Commentaire de JF@ le 11 juin 2019 à 6:54

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation