As-tu vu l’oiseau noir

A la cime des arbres

De son aile déployée

Plus glacée que le marbre

Obscurcir les vallées

 

 

As-tu vu l’oiseau noir

                   De son regard sévère

Ombrer le firmament

Plomber la pluie légère

Engueniller le vent

 

 

As-tu vu l’oiseau noir

              Dans sa fièvre assassine

De son bec charognard

Arracher nos racines

Déchiqueter les arts

 

 

 

As-tu vu l’oiseau noir

A pic en course folle

Dans un sombre élan

Déchirer l’auréole

Au front de nos enfants

 

Admire l’oiseau blanc

De son aile de lune

Immaculer les monts

Et embrasser Neptune

Argentant les limons

 

 


Admire l’oiseau blanc

De son œil d’olivine

Il verdoie les chemins

Et sa plume câline

Feuillole dans les pins

 

 

Admire l’oiseau blanc

Egrainer l’étincelle

Au génie intrinsèque

En l’âme universelle

Du diamant de son bec

 

 

 


Admire l’oiseau blanc

Il nacre d’éphémères

Comme un espoir précieux

Tous les coins de la terre

De son vol majestueux

 

 

                                                                                         

Vues : 27

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation