Pampelonne privatisée en lots de plage

Pas touche à l'âme de Pampelonne !

C'est le message délivré ce week-end par Brigitte Bardot, très remontée contre la mairie de Ramatuelle, en charge d'attribuer les nouvelles concessions des plages privées pour les douze années à venir. Une nouvelle distribution des lots qui ne plaît pas à la plus fameuse des habitantes de Saint-Tropez. « Je suis scandalisée et très triste, explique Brigitte Bardot dans une interview accordée à Paris Match. On est en train de tuer l'âme de Pampelonne. C'est une époque qu'ils vont foutre en l'air. L'argent va tuer cet endroit, comme c'est déjà le cas dans le village de Saint-Tropez, où je ne vais plus. » Et de se rappeler ses excursions sur cette magnifique baie de sable, à quelques kilomètres du vieux port. « Je me suis amusée partout. Au début du Club 55, ce n'était qu'une buvette. Il n'y avait pas un rat. L'Esquinade avec la famille Urbini fait partie de ma famille. Comme les Moreu Des Jumeaux. Aujourd'hui, j'apprends qu'ils ont perdu leur plage. Pourtant, elle est élégante, joyeuse, très couleur locale. »

C'est dans les années 1950 que cette plage sauvage de plus de 4 kilomètres va connaître la gloire. Bardot tourne Et Dieu créa la femme et va souvent faire trempette dans les eaux turquoise de la baie. À l'époque, les Colmont tiennent déjà un petit cabanon, l'équipe du film débarque tous les midis, on fait cuire les rosbifs le matin dans le four du boulanger de Saint-Tropez et l'eau fraîche est puisée à la fontaine des Lices, puis transportée dans des cruches : le Club 55 est né – le chiffre rappelle l'année du fameux tournage –, il assure 80 repas par jour vaille que vaille.

La mode est lancée, les plages privées se développent, les plus fortunés côtoient les artistes, les pique-assiettes comme les vacanciers. C'est là que Bardot aima Jean-Louis Trintignant, c'est aussi dans ces paillotes qu'on la verra être courtisée comme une reine par le milliardaire Gunter Sachs. « Au début, il n'y avait rien. Et puis des plages sont apparues avec le film Et Dieu créa la femme, se souvient Bardot dans Paris Match. Chacune était différente, rigolote et non conforme. Il y avait de la joie, c'était le symbole de la liberté. Avec ce projet de réaménagement, cette plage va devenir monotone, alors qu'elle était si charmante. C'est dramatique ! »

En cause le nouveau plan d'attribution des plages privées, établi en lien étroit avec le schéma d'aménagement de la zone, qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers mois. Mais l'indignation de Brigitte Bardot ressemble davantage à un baroud d'honneur qu'à une déclaration de guerre : ce lundi 16 juillet, le conseil municipal de Ramatuelle a tranché la question en attribuant les lots de plage, en s'appuyant sur le projet en gestation qui avait largement fuité dans la presse. Comme l'indiquait Le Point récemment, plusieurs hôtels de luxe vont ainsi gérer des établissements sur la baie, comme l'Hôtel de Paris, La Réserve ou le fameux Byblos. Mais, s'il est vrai que la plage de Pampelonne ouvre un nouveau chapitre de son histoire, voilà bien longtemps que la bohème avait déserté les lieux.

Fourny

Vues : 121

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 19 juillet 2018 à 6:08
Commentaire de JF@ le 19 juillet 2018 à 6:05

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation