À partir du 1er janvier 2020, une distance de 10 m devra être respectée entre les habitations et les lieux d’épandage de pesticides. D’après RMC, c’est ce qu’a décidé le gouvernement !

Cette distance sera considérée comme « incompressible » pour les « substances les plus préoccupantes ». Quant aux autres produits, la distance légale sera de 10 m pour les cultures hautes (arboriculture, viticulture, cultures ornementales de plus de 50 cm de hauteur…) et de 5 m pour les autres cultures.

Cette décision va-t-elle clore le débat lancé par Daniel Cueff ? Pas sûr. Pour rappel, le 18 mai, le maire de Langouët (35) avait pris un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytopharmaceutiques « à une distance inférieure à 150 m de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel ». Un arrêté qui, le 25 octobre, avait été annulé par le tribunal administratif de Rennes.

Mais, le 8 novembre, d’autres élus avaient remporté une victoire : le tribunal de Cergy-Pontoise avait rejeté la demande de suspension, par la préfecture, de deux arrêtés pris par des maires dans les Hauts-de-Seine.

https://rmc.bfmtv.com/emission/pesticides-le-gouvernement-a-tranche...

Vues : 53

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 21 décembre 2019 à 6:10
Commentaire de JF@ le 21 décembre 2019 à 6:10

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation