CHRISTINE JANICKI: elle initie les adhérents d'un centre social de Villeneuve-d'Ascq (59) au bio et à l'écologie pratique.
"Quand une dame est rentrée du Secours populaire avec son cabas de légumes en disant qu'avec ça , elle n'avait rien à donner à manger à ses enfants, j'ai compris qu'il y avait un souci!"
Christine Janicki a 53 ans. Animatrice-coordinatrice au centre social du centre-ville à Villeneuve d'Ascq, elle s'investit à titre personnel dans des associations de solidarité, coud, jardine, peint, cuisine.... l'écologie pour elle c'est du concret.
"Et pourquoi les bénéficiaires des minima sociaux ne pourraient pas s'intéresser au développement durable?" Après leur avoir proposé des activités autour du recyclage et des économies d'énergie, elle a abordé le thème de l'alimentation.
"Là, il y a beaucoup à faire! Ils sont beaucoup plus souvent axés sur la quantité que sur la qualité, sur des produits tout prêts..."Elle leur a fait goûter des légumes bio: "Ils ont bien senti que le goût n'a rien à voir avec ce dont ils ont l'habitude. Alors ils s'y mettent, modifient peu à peu leur façon d'acheter, se méfient des produits sans qualité en promo..."
Le centre social reçoit les bio-cabas (www.biocabas.com), paniers de légumes et fruits bio que livre chaque semaine Norabio, un groupement de producteurs partenaire de Biocoop. Le conseil général du Nord prend en charge la moitié du coût. "Mais certains bénéficiaires n'en voulaient pas parce qu'ils ne savaient pas cuisiner les légumes ou parce-que leurs enfants ne les mangeaient pas. C'est comme ça que j'ai eu l'idée des ateliers de cuisine parents-enfants"
Mensuels, ils réunissent 5 ou 6 familles, soit 20 à 25 personnes. " On y prépare et déguste ensemble 5 recettes qu'ils pourront refaire chez eux". Navets confits à la cannelle et aux dattes, quiche aux fanes de navets, gâteau pommes-poires...,les recettes sont "faciles, gourmandes et donnent vraiment envie". Les participants ont regroupé les meilleures dans un livre.
Pour la vaisselle et le ménage, ils fabriquent eux-mêmes leurs produits d'entretien écologiques et économiques, et ont conçu un mémo à aimanter sur le frigo.
"Certaines dames se sont rendu compte que le bicarbonate au kilo était moins cher à la biocoop Saveurs et Saisons, alors elles la fréquentent régulièrement!"
Une fois par mois, les familles partent avec le mini-bus de la CAF dans la campagne pour faire leur "cueillette gourmande. L'agriculteur n'est pas certifié bio, mais il est vraiment dans l'esprit". Chacun ramasse ses fruits et légumes frais de saison tandis que le paysan explique la rotation des cultures. "Et là, ils voient comment ça pousse, le travail que ça demande..."
Prochain projet en perspective: faire ensemble des jardins en carrés. En attendant de trouver le terrain ad hoc dans cette zone urbaine très dense, Christine Janicki s'oriente vers les plantations de balcon."On va commencer par faire pousser des aromates en jardinière"
dans consom'action, le magazine des Biocoops Juillet-Aout 2012

Vues : 159

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation