Lorsque ce livre est sorti, je m'étais dit : "Bon, encore un livre sur la permaculture" sur un ton intérieur un peu blasé.

Pourtant, je me suis tout de même laissé tenter et je l'ai acheté, un peu curieux de ce que Charles et Perrine pouvaient bien dire de nouveau sur le sujet.

Et bien, lorsque le soir même, j'ai fini par tomber de sommeil vers 1h30 du matin, j'avais déjà dévoré plus de la moitié des 382 pages.
http://www.actes-sud.fr/…/ecologie-developpeme…/permaculture

Charles et Perrine ont un immense talent pour partager le parcours étonnant et inspirant qu'ils ont suivi à travers tous les continents pour arriver à créer la réussite permaculturelle qu'est la Ferme du Bec Hellouin en Normandie.
En 2011, la surface cultivée en maraîchage de 4000 m2 a produit de 80 à 120 paniers hebdomadaires. La production relevée durant l'année 2013 dans le cadre de l'étude menée au Bec Hellouin par INRA/AgroParisTech représente 78 paniers hebdomadaires à 10 euros, 50 semaines par an, sans compter les livraisons aux restaurants, attirés par la qualité exceptionnelle des produits.

Alors, je ne peux que vous recommander chaleureusement ce livre qui se lit comme un roman.

Ne vous attendez pas à un manuel de permaculture traditionnel, mais plutôt à un retour d'expériences de permaculteurs en constante recherche, avec des tonnes de pistes à explorer pour nous améliorer.

Puissent les années passées par Charles et Perrine à expérimenter, permettre une large diffusion de l'éthique, des principes et des techniques de la permaculture.
Je n'ai pas encore complètement terminé ma lecture, mais j'étais impatient de partager mon bonheur à lire cet ouvrage généreux.

Avec, pour l'instant, un bonus tout particulier pour le chapitre sur les forêt-jardins et l'hommage de Charles aux sylvaniers, ces jardiniers de la forêt, qui seront peut-être les agriculteurs de demain.

A l’ouest de la parcelle, se trouve une forêt-jardin où poussent des fruits et des baies de chez nous, mais aussi de différentes régions du monde (gojis, goumis, amélanchiers, ragouminiers, feijoas, kiwis, aronia, mayberries, amandiers, arbousiers, argousiers, plaqueminiers, genièvres, mûres japonaises…).
La forêt abrite des vents dominants deux îles-jardin qui bénéficient d’un micro-climat privilégié.

Merci aussi à Charles et Perrine pour votre grande transparence à partager les grandes difficultés que vous avez traversées, et que vous traverserez sans doute encore (mais le moins possible, c'est ce que je vous souhaite).

En janvier 2015, paraitront les résultats finaux d'une étude agronomique INRA/AgroParisTech sur un échantillon (une sorte de ferme virtuelle) de 1000 m² de parcelles de la Ferme du Bec Hellouin.
Cette étude pose les questions suivantes (exprimées par le directeur de l'étude INRA, François Léger) :
«Dans un système de maraîchage en permaculture sans mécanisation, quelle est la surface de culture nécessaire permettant de dégager un revenu décent pour un travailleur souhaitant s’installer et avoir des conditions de travail acceptables ?»
Cette question pose immédiatement des problèmes liés au caractère subjectif des termes «revenu décent» ou «conditions de travail acceptables».
Nous devons donc la reformuler, sous forme de deux questions liées:
- Quelle est la performance économique susceptible d’être obtenue sur une surface limitée, fixée arbitrairement à 1000 m²?
- Quelle est la charge de travail nécessaire à la réalisation de cette performance sur 1000 m² et comment se répartit-elle au cours de l’année?
Auxquelles nous associerons une troisième question, qui nous permet d’aborder de façon plus complète le point essentiel de la durabilité d’un système maraîcher en permaculture :
- Quelle est la performance écologique de ce système ?

De la réponse à ces questions pourra découler un formidable modèle de micro-fermes réplicables, une belle solution à notre difficile question sur la souveraineté alimentaire.
En attendant les résultats définitifs, vous pouvez déjà aller consulter les résultats intermédiaires accessibles sur la page : http://www.fermedubec.com/ferme.aspx

Je trouve géniale aussi la partie sur les associations de microfermes et le "système agraire solidaire", une proposition très originale d'association de cultures diversifiées agro-sylvo-pastorales sur une surface d'une centaine d'hectares (forêts comestibles, prairies d'élevage bovin et ovin, petite surface céréalière pour l'alimentation humaine et un ensemble de micro-fermes) employant une trentaine de personnes pour remplacer une monoculture céréalière qui n'emploie souvent qu'une seule personne sur cette surface.
Cela demanderait à être développé de façon autonome afin de donner envie à des collectivités locales ou des régions de s'y mettre (enfin). Mais j'imagine que c'est peut-être déjà en route.

Enfin, Inspiré aussi par les techniques expérimentées au Bec Hellouin, allez aussi jeter un coup d’œil à ce qui se passe au Château de la Bourdaisière :
http://www.fermesdavenir.org/

Vues : 669

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

Activité la plus récente

Billet de JF@
Il y a 5 minutes
Icône de profilMarissal, Thys Frédéric, COUSSON-ROCHET et 5 se sont joints à Colibris
Il y a 13 minutes
Événement publié par Bernard Joseph

Eveiller les sens - 8-shields à Formation en-ligne

12 avril 2020 à 31 mai 2020
6 semaines de formation en-ligne pour Éveiller les sens, d'après celle de 8-shields, avec exercices…Plus
Il y a 7 heures
Bernard Joseph a commenté le groupe 8-Shields de Bernard Joseph.
"Formation 8-shields - Eveiller les sens (en français) 6 semaines de formation en-ligne pour…"
Il y a 8 heures

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation