Elisabeth Ayrault, présidente directrice générale de la Compagnie nationale du Rhône (CNR), Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional de Rhône-Alpes, et le maire de Saint-Restitut, Yves Armand, ont inauguré le premier parc photovoltaïque de la Drôme provençale !

Six hectares de modules de silicium ont en effet investi la zone d'activités de Saint-Restitut, petit village coincé entre Bollène et Saint-Paul-Trois-Châteaux. Un projet initié en 2008 par le premier édile de la commune, qui aura connu bien des rebondissements et traversé bien des obstacles avant de voir le jour. La municipalité, qui souhaitait initialement porter le projet, a finalement dû s'adresser à une société pour voir pousser un champ de panneaux photovoltaïque sur ses terres. Elle a ainsi revendu 200 000 € le permis de construire qu'elle avait obtenu et loue désormais le terrain 5000 € par an au concessionnaire du fleuve.

Voici donc le 13e parc photovoltaïque de la CNR, qui avait déjà investi en 2008 le toit de l'usine hydroélectrique André- Blondel de Bollène. Après 6 mois de travaux nécessaires à son installation, ce champ photovoltaïque devrait produire 5300 MWh, ce qui correspond à la consommation électrique de 2000 foyers, soit plus que le village de Saint-Restitut, qui compte environ 1400 âmes. Et ce projet représente une innovation majeure puisqu'il est équipé de trackers, un mécanisme capable de suivre l'orientation du soleil d'est en ouest afin d'optimiser la production. Comme un tournesol au soleil.

À quelques encablures du site nucléaire du Tricastin, le maire de Saint-Restitut se targue d'être "en phase avec l'actualité, celle de la transition énergétique vers les renouvelables".

Denime

Vues : 47

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 9 septembre 2015 à 8:28

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation