Épisodes cévenols ou méditerranéens

En 1999, l'Aude a subi début novembre des orages de grande ampleur qui ont fait 25 morts et disparus !

Le même phénomène météo s'est produit dans cette nuit de dimanche à lundi. Il porte le nom d'épisode cévenol. Un vent venu du Sud-Est se lève sur la Méditerranée encore chaude. En atteignant les côtes, cet air marin humide et chaud rencontre une atmosphère plus fraîche car ces rivages sont adossés à des montagnes de moyenne altitude : les Cévennes pour le Gard et l'Hérault, la Montagne noire pour l'Aude qui culmine à 1400 mètres.

L'évaporation de l'eau charge les nuages. Au contact de la montagne, le choc thermique les fait éclater brutalement. ils déversent des trombes d'eau sur des périmètres restreints et gonflent des cours d'eau aux lits souvent étroits. Des barrages naturels se forment et, sous la force de l'eau, déversent des véritables vagues charriant terre, bois, cailloux. C'est le cas de l'Orbiel qui prend sa source sur les hauteurs de la Montagne noire, extrémité Sud du Massif central séparant les départements de l'Aude et du Tarn. Il se jette dans l'Aude à Trèbes. Ce lundi matin, l'Orbiel déborde.

En fonction de l'orientation du vent marin également appelé grec (sud-nord ou est-ouest), le choc se produit au dessus de l'Hérault et du Gard ou de l'Aude, voire des Pyrénées-orientales et de la Catalogne espagnole, où cette fois le relief pyrénéen joue le rôle de réfrigérateur.

En 1999, il est tombé 2 310 mm en 4 heures. Ce lundi matin, on était à 187 mm sur la même durée.

SLT

Vues : 73

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 16 octobre 2018 à 6:12
Commentaire de JF@ le 16 octobre 2018 à 6:11

JF@

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation