Rencontre "Colibris fait sa part pour la Tunisie !"

 La rue tunisienne a eu raison du dictateur Ben Ali. Le 14 janvier – date devenue historique –, il a quitté un peuple qui a choisi la liberté face à l'asservissement et la dignité face à l'humiliation. Depuis ce jour, on a vu naître une floraison d'associations qui ont pour vocation de participer au développement et à la reconstruction de la Tunisie. Alors que j'observais la mise en place de ces associations, j’ai découvert le Mouvement Colibris et grâce à lui, les méthodes et modes de gouvernances alternatifs : communication non violente, sociocratie, holacratie... J’ai pris alors conscience des enjeux liés aux dynamiques de groupes et de l'importance de travailler la coopération et les valeurs au sein d'une association. Plus encore, j’ai réalisé l'impact que pouvait avoir la société civile dans le changement et le développement d'un pays. Il était alors évident que je devais faire connaître à mes compatriotes le Mouvement Colibris et son savoir-faire dans la mise en action des citoyens et dans la coopération. C'est ainsi que le 9 mai à Paris, l'association Repères et Vocations, dont je suis membre, organisait, en partenariat avec Génération Jasmin, la rencontre "Colibris fait sa part pour la Tunisie".

 

Cette rencontre était d'autant plus la bienvenue que face à la nécessité d'agir vite, de nombreuses associations n'ont pas pris le temps de poser les bases de fonctionnement du groupe. Constituer un socle de valeurs et travailler la coopération au sein d'une association est essentiel pour assurer sa pérennité. Pourtant, on observe trop souvent une désarticulation entre le groupe, les valeurs qu'il prétend porter, et les actions qu'il met en place. Et c'est précisément là l'origine de la dissolution de nombreuses associations.

 

La rencontre "Colibris fait sa part pour la Tunisie", animée par Alain Aubry, a permis aux acteurs associatifs qui travaillent au développement de la Tunisie de prendre conscience de la nécessité de constituer un groupe vivant porté par des valeurs fortes et d'expérimenter la coopération et le faire ensemble. La projection d'extraits du film "La Sobriété heureuse" *, les temps de réflexion personnelle, les ateliers en groupes (expérience de la CNV, de la sociocratie, de l’écoute active) et bien sûr le cocktail, ont été autant de moments d'échanges, d'apprentissages et de convivialité. Et à l’heure où la Tunisie connaît des tensions sans précédent depuis la Révolution, je crois fortement que la société civile doit apporter sa pierre à l’édifice dans le développement du pays face au chaos des institutions politiques.


Un grand merci au Mouvement Colibris pour son soutien et aux associations présentes** pour leur participation !

Teycir Ben Naser



 

* Entretien avec Pierre Rabhi, de François Verlet. Le DVD "La Sobriété heureuse" est disponible sur le site de Colibris.

 

** Associations présentes : ACTIF, Association de Soutien au peuple tunisien, Atuge, Uni'T, Collectif Tous ensemble, Génération Jasmin, Repères et Vocations, Tunaction et Tunisie 2020.

 

Vues : 455

Commenter

Vous devez être membre de Colibris pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Colibris

© 2019   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation