To make the ocean healthy again » (« Rendre à l’océan sa bonne santé »), telle est la devise de l’ONG REV Ocean, fondée en 2017 par le milliardaire norvégien Kjell Inge Rokke !

Ce businessman, réputé coriace en affaires, a bâti son succès sur l’exploitation de la mer : d’abord la pêche, puis la construction navale, le transport maritime et l’offshore pétrolier. A 61 ans, il est à la tête d’un empire. Prise de conscience environnementale ou juste retour d’ascenseur ? En 2017, il s’engage à investir plus de 50 % de sa fortune, estimée à 3,6 milliards de dollars, en faveur de la préservation des océans.

Sa fondation regroupe plusieurs projets, dont « REV Ocean », un superyacht d’expédition et de recherche. Ses missions : sensibiliser les populations aux enjeux écologiques, éliminer les déchets grâce à un système d’incinération embarqué, étudier l’écosystème marin à travers des capteurs, sonars, héliports, sous-marins et laboratoires high-tech. L’ensemble des données collectées sera versé à un fonds commun, l’Ocean Data Platform (ODP), visant à améliorer la connaissance des océans et à trouver des solutions durables de sauvegarde.

Mis à l’eau en août dernier, le bateau a prévu de mettre le cap sur l’Arctique en 2021. L’objectif : étudier la faune polaire, les interactions glace-océan, les courants marins, l’impact des microplastiques. Et l’ONG de rappeler : « Si les choses continuent à ce rythme, le poids total des déchets plastiques dépassera celui des poissons en 2050. » A l’avenir, le superyacht sera d’ailleurs mis à disposition des chercheurs internationaux, suivant les projets validés par un comité scientifique indépendant intégrant des partenaires comme WWF.

Autre rêve du milliardaire Kjell Inge Rokke : réunir sous un même toit, en Norvège, tous les acteurs de la mer (pêche, transports, ONG, établissements d’enseignement, etc.). Son objectif : créer un pôle unique d’innovation et de recherche marine. Sous l’égide du groupe industriel Aker, dont il est actionnaire majoritaire, il a confié à l’architecte suédois Gert Wingardh la conception d’un bâtiment hors norme, The Big Blue. Il s’agira d’un gratte-ciel en verre bleu de 200 mètres de haut et d’environ 60 étages, aux ondulations de façade évoquant les vagues et les courants marins.

Une fois construit (d’ici à 2023), le navire amiral de REV Ocean devrait générer au moins autant d’énergie qu’il en utilise, construction durable oblige.

Guicheteau

Vues : 40

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Commentaire de JF@ le 28 novembre 2019 à 6:36
Commentaire de JF@ le 28 novembre 2019 à 6:35

JF@

© 2020   Créé par cyril colibris.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation